Côtes-du-forez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Côtes-du-forez
Image illustrative de l'article Côtes-du-forez
Vue sur le vignoble des côtes du Forez - Les Junchuns, commune de Leigneux.

Désignation(s) Côtes-du-forez
Appellation(s) principale(s) côtes-du-forez
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 2000
Pays Drapeau de la France France
Région parente vallée de la Loire
Sous-région(s) Forez
Localisation Loire
Climat tempéré océanique dégradé sous influence montagnarde
Sol granitiques et volcaniques
Superficie plantée 116 hectares
Cépages dominants gamay N
Vins produits rouges et rosés
Production 7 433 hl en 2009[1]
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds par ha
Rendement moyen à l'hectare 55 à 66 hl/ha[2]

Le côtes-du-forez est un vin rouge ou rosé d'appellation d'origine contrôlée produit dans le département de la Loire, au pied des monts du Forez par neuf vignerons indépendants et une cave coopérative[3]. Cette appellation fait partie du vignoble de la vallée de la Loire (classement INAO).

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières traces sérieuses de culture de la vigne dans la région délimitée par l'AOC Côtes-du-Forez remontent à 980[4]. La culture de la vigne incombait alors aux ordres monastiques, notamment aux prieurés dépendant de Cluny, puis des comtes du Forez.

En 1883, le vignoble comprenait 5043 hectares.

En 1953, Côtes-du-Forez obtient l'appellation AOVDQS. Elle est classée AOC par décret du 23 février 2000[5].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'aire de production de l'AOC Côtes-du-Forez est implantée à l'extrémité amont du vignoble de la bourgogne.

Ce vignoble s'étend à l'est du Massif Central, sur 116 hectares[6], au pied des monts du Forez, le long d'un axe nord-sud de 45 km passant par la ville de Montbrison.

Liste des communes de l'appellation[modifier | modifier le code]

Aire géographique du vignoble Côtes-du-Forez

Dix-sept communes possèdent des terrains classés AOC :

Les sols[modifier | modifier le code]

Les vignes se situent entre 400 et 600 mètres d'altitude. Les sols où elles se développent sont essentiellement sableux (de type arène) et issus de l'altération des roches granitiques et métamorphiques (schistes et gneiss) formant le socle des monts du Forez. Des veines basaltiques sont localement à l'origine de sols plus argileux[7].

Cépage et type de vin[modifier | modifier le code]

Grappes de gamay.

Le seul cépage admis dans l'appellation est le gamay. Il est vendangé à la main ou à la machine, vinifié en rosés et en rouges, à boire jeunes.

Rendement maximal : 66 hectolitres par hectare. La densité minimale de plantation est fixée par décret à 4000 ceps à l'hectare minimum.

Les vins rouges sont secs, typés fruits noirs, possèdent une couleur intense. Pour les vignes poussant sur sols volcaniques, le vin développe alors une note minérale plus ou moins prononcée.

Les vins rosés sont, quant à eux, vifs, fruités, persistants et harmonieusement structurés.

À noter que les viticulteurs diversifient leurs gammes en produisant d'autres cépages comme le pinot noir, le syrah, le chardonnay ou encore le viognier. Ces vins sont alors classés en vin de pays d'Urfé (Indication géographique protégée (IGP)) ou en vin de France.

L'AOC à la Fête du Livre de Saint-Etienne[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Chaque année, la Fête du Livre de Saint-Étienne constitue l'occasion de créer une cuvée spéciale parrainée par un écrivain ou un artiste (également "parrain" ou "marraine" de la fête du livre), avec une étiquette en série limitée.

Liste des cuvées de la Fête du Livre[modifier | modifier le code]

AOC Côtes-du-forez rouge et rosé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Guide Hachette des vins 2011, Hachette, 2010.
  2. 29 octobre 2009.
  3. Les vignerons sur le site vignobleduforez.fr.
  4. Source: une charte du cartulaire de l'Abbaye de Savigny.
  5. Décret du 23 février 2000 relatif à l'appellation d'origine contrôlée "Côtes-du-forez".
  6. Source INAO, 2008.
  7. Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Forez » homologué par le décret n° 2011-1082 du 8 septembre 2011 , JORF du 10 septembre 2011.

Source[modifier | modifier le code]

  • Michel Mastrojanni : Les Vins de France (guide vert solar). Éditions Solar, Paris 1992 - 1994 - 1998, (ISBN 2-263-02796-3)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]