Moelle osseuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Moelle épinière.
De la moelle osseuse observée au microscope

La moelle osseuse est un tissu situé au centre des os.

Elle existe sous deux formes : la moelle jaune (tissu adipeux), qui prend le nom de moelle grise en vieillissant, et la moelle rouge, responsable de l'hématopoïèse. Cette dernière produit les différents types de cellules du sang : les globules blancs, les globules rouges, et les plaquettes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La moelle osseuse rouge humaine produit chaque jour 1000 milliards de cellules sanguines, qui viennent prendre la place des cellules sanguines détruites par ailleurs dans le corps[1]. Elle contient deux types de cellules spécifiques : les cellules souches hématopoïétiques (CSH) et les cellules du stroma médullaire. Chez l'Homme, tous les os ont une activité hématopoïétique jusqu'à l'âge de 4 ans. Par la suite, cette activité s'effectue essentiellement dans la moelle osseuse rouge des os courts et plats, plus précisément du sternum, des côtes (même si ce sont des os longs arqués), des vertèbres et des os coxaux (iliaques). Les os plats du crâne, de par la présence en leur sein du diploé, réalisent également l'hématopoïèse : en effet, les mailles du diploé contiennent de la moelle rouge.

Les CSH sont dites « multipotentes » : elles sont capables de se différencier en chacun des types de cellules sanguines ; chaque fois qu'une CSH se divise en deux cellules, une cellule va permettre le maintien du stock de CSH et l'autre va se différencier dans un des trois types de cellule sanguine : leucocyte, globule rouge ou plaquette. Les cellules stromales constituent un tissu de soutien qui permet la multiplication des CSH et leur différenciation en créant un microenvironnement adapté à la croissance et à la différenciation des CSH. Les cellules du stroma sont elles aussi capables de se différencier en de nombreux types cellulaires.

Les os longs ont une structure en forme de tube, et leur trou central (la cavité médullaire) est rempli de moelle jaune (tissu adipeux). La cavité médullaire est soutenue par un os spongieux, disposé en trabécules, qui contient diverses cellules : des ostéoblastes, des ostéocytes ainsi que des ostéoclastes. Tandis que la majorité de l'os long (diaphyse) est formée de matière compacte, à ses extrémités se trouvent les épiphyses, qui sont généralement formées de matière spongieuse et de moelle rouge. L'os est traversé par des artères et des veines, ce qui lui permet d'être nourri et ce qui lui permet de faire passer les cellules issues de l'hématopoïèse de la moelle rouge dans le sang.

Exploration de la moelle osseuse[modifier | modifier le code]

  • Ponction médullaire suivie d'un myélogramme : elle permet l'étude cytologique à partir d'un frottis de moelle.
  • Biopsie ostéo-médullaire : elle permet une étude histologique, des cellules et de leur environnement, dont l'architecture est conservée.

Don de moelle osseuse[modifier | modifier le code]

Certaines maladies peuvent être soignées par un don de moelle osseuse. La greffe de moelle osseuse consiste à transfuser à un malade une quantité donnée de cellules souches hématopoïétiques prélevées à un donneur compatible et en parfaite santé.

Le don consiste alors à prélever une toute petite partie de la moelle osseuse du patient. Il existe deux méthodes pour ce prélèvement[2] :

  • un prélèvement dans les os postérieurs du bassin sous anesthésie générale
  • par aphérèse au moyen d’un prélèvement de sang après un traitement médicamenteux préalable de quelques jours.

Chez le donneur, la moelle osseuse prélevée se reconstitue en quelques jours.

La majorité des greffes de moelle osseuse servent à soigner des patients atteints de leucémie : leucémies aiguës (52,1% des greffes de moelle osseuse) ou leucémies myéloïdes chroniques (2,6%). Les autres maladies concernées sont l'aplasie médullaire, l'anémie de Fanconi, les déficits immunitaires congénitaux chez les enfants, la drépanocytose et la thallasémie bêta[3].

Les donneurs volontaires doivent être majeurs, en bonne santé, avec un indice de masse corporelle inférieur à 30, avoir moins de 50 ans lors de leur inscription et accepter un entretien médical sur leurs antécédents médicaux et leur mode de vie. Les pré-inscriptions se font en ligne sur le site dondemoelleosseuse.fr[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réponse de Patrick Gepner, médecin rhumatologue, à la quatrième question de l'« émission Les P'tits Bateaux du 18 juillet 2010 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) sur France Inter.
  2. « Le don de moelle osseuse », sur www.dondemoelleosseuse.fr (consulté le 11 novembre 2018)
  3. INSERM US14 -- TOUS DROITS RESERVES, « Orphanet », sur www.orpha.net (consulté le 11 novembre 2018)
  4. « Se préinscrire en ligne | Don de Moelle Osseuse », sur www.dondemoelleosseuse.fr (consulté le 11 novembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]