Ornolac-Ussat-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ornolac-Ussat-les-Bains
Ornolac-Ussat-les-Bains
Les thermes d'Ussat-les-Bains.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Tarascon
Maire
Mandat
Benoit Araud
2020-2026
Code postal 09400
Code commune 09221
Démographie
Gentilé Ornolacois
Population
municipale
236 hab. (2017 en augmentation de 9,77 % par rapport à 2012)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 49′ 13″ nord, 1° 37′ 56″ est
Altitude Min. 481 m
Max. 1 482 m
Superficie 11,99 km2
Unité urbaine Tarascon-sur-Ariège
(banlieue)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Haute-Ariège
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Ornolac-Ussat-les-Bains
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Ornolac-Ussat-les-Bains
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ornolac-Ussat-les-Bains
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ornolac-Ussat-les-Bains

Ornolac-Ussat-les-Bains est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Ornolacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ornolac vu de Larnat

Ornolac-Ussat-les-Bains est une commune thermale située dans les Pyrénées à l'extrémité orientale du département de l'Ariège au sud-est de Tarascon-sur-Ariège dans la vallée de l'Ariège. Elle fait partie de l'unité urbaine de Tarascon-sur-Ariège.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Ornolac-Ussat-les-Bains est limitrophe de huit autres communes.

Communes limitrophes d’Ornolac-Ussat-les-Bains[1]
Ussat Arnave Cazenave-Serres-et-Allens
Niaux Ornolac-Ussat-les-Bains Verdun
Larnat Bouan Aulos-Sinsat

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Ariège.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 199 hectares ; son altitude varie de 481 à 1 482 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec la route nationale 20 et par le train en gare de Tarascon-sur-Ariège sur la ligne de Portet-Saint-Simon à Puigcerda (frontière).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Ornolac-Ussat-les-Bains est une commune urbaine[Note 1]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine de Tarascon-sur-Ariège, une agglomération intra-départementale regroupant 9 communes[3] et 6 120 habitants en 2017, dont elle est la banlieue[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès 1771, le lieu est reconnu pour ses sources d'eau bienfaisantes. Mais c'est le baron d'Ornolac Louis de Fraxine qui développe l'activité thermale à Ussat-les-Bains. De grandes personnalités vont visiter Ussat pour faire des cures : le roi de Hollande, Louis Bonaparte, frère de Napoléon 1er et le poète Lamartine.

En 1845, Ussat-les-Bains connait une grande affluence et les Grandes Thermes aujourd'hui classés deviennent un lieu très fréquenté. Les thermes sont la propriété des Hospices de Pamiers jusqu'en 1982.

Aujourd'hui, des propriétaires privés font revivre l'activité thermale. La station thermale d'Ussat-les-Bains est réputée pour ses eaux thermales aux vertus antispasmodiques, sédatives, équilibrantes et reminéralisantes. On y soigne essentiellement des maladies psychosomatiques liées au stress ainsi que certaines pathologies neurologiques telles que la maladie de Parkinson.

Lujat (ou Lugeat) est un ancien village, désormais rattaché à la commune d'Ornolac-Ussat-les-Bains. Il était occupé dès le Moyen Age. Signalé comme abandonné, puis réoccupé, le village comptait une église et des habitants en 1914[8]. Un projet d'herborisation de Lujat en 1924 décrit que l'ancien village avait 10 à 12 maisons était déjà disparu et il ne restait "qu'une chapelle ruinée, deux bâtiments délabrés et une bergerie"[9]. Ce "village mort" serait unique dans les Pyrénées Ariégeoises[8], et n'est actuellement plus qu'une ruine[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[11],[12].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Foix de la communauté de communes du Pays de Tarascon et du canton de Haute-Ariège (avant le redécoupage départemental de 2014, Ornolac-Ussat-les-Bains faisait partie de l'ex-canton de Tarascon-sur-Ariège).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1981 ? Josette Araud    
mars 2001 2008 Jean-Pierre Dupuy PCF  
mars 2008 En cours Benoit Araud PS Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14]. En 2017, la commune comptait 236 habitants[Note 2], en augmentation de 9,77 % par rapport à 2012 (Ariège : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
284311333345407414416408437
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
411404395414400366423414421
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
365367343272294294228378235
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
242236243226215221208257242
2017 - - - - - - - -
236--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[17] 1975[17] 1982[17] 1990[17] 1999[17] 2006[18] 2009[19] 2013[20]
Rang de la commune dans le département 107 135 109 112 111 124 113 125
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité thermale de la station

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ornolac-Ussat-les-Bains fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

L'association "Patrimoine et histoire de l'Ornolacois"[21] a réalisé un diaporama intitulé "Ornolac-Ussat-les-bains à la Belle époque".

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Cyclisme, pêche, chasse, randonnée pédestre...

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les thermes d'Ussat-les-Bains sont adossés à la montagne ; c'est une longue série d'arcades vitrées aujourd'hui désaffectée puisque l'activité thermale se trouve dorénavant dans deux hôtels tout proches.
  • L'ancien établissement thermal Sainte-Germaine se situe de l'autre côté de la rivière Ariège, près de la grotte de Lombrives. Ils sont actuellement en ruines et envahis par la végétation.
  • Le parc thermal existe toujours ; il comprend des terrains de tennis et le soubassement d'un kiosque aujourd'hui disparu.
  • La grotte de Lombrives, dont l'entrée est située à Ussat en limite de la commune, détient la plus vaste salle ouverte au public. Elle pourrait contenir la cathédrale Notre-Dame de Paris.
  • La grotte de Fontanet montre des empreintes de mains et de pieds dans de l'argile, des dessins, des gravures et des peintures pariétales[22], dont les analyses rattachent à la période du Magdalénien moyen ou Magdalénien supérieur[23].
  • La grotte des Églises, dont l'entrée Nord est protégée par des murs[24].
  • La grotte du Grand-Père, grotte ornée de gravures de l'âge du fer[25].
  • L'église Saint-Pierre de Barry d'en Haut de style roman, répertoriée dans la Base Mérimée[26].
  • Chapelle ruinée dite de Lugeat ou de Lujat[27].
  • Chapelle Saint-Martin d'Ussat-les-Bains.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Portrait de l'empoisonneuse Marie Lafarge, inhumée à Ornolac-Ussat-les-Bains en 1852.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. « Unité urbaine 2020 de Tarascon-sur-Ariège », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  8. a et b Maurice Chatelard, « Les phénomènes d'habitat dans les Pyrénées ariégeoises », Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, vol. 2, no 4,‎ , p. 448–513 (DOI 10.3406/rgpso.1931.4031, lire en ligne, consulté le 31 août 2017)
  9. H. Gaussen, « Compte-rendu de l'herborisation au Quié de Lujat, faite par la Société, le 21 juillet 1924 », Bulletin de la Société Botanique de France, vol. 71, no 6,‎ , p. 15–26 (DOI 10.1080/00378941.1924.10833552, lire en ligne)
  10. « Recherche: base de données - écart : ancien village de Lujat ou Lugeat - Ornolac-Ussat-les-Bains - Ariège : patrimoine.midipyrenees.fr », sur patrimoines.midipyrenees.fr (consulté le 31 août 2017)
  11. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  12. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le 10 septembre 2020).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  17. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  18. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  19. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  20. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  21. « Les thermes à la Belle Époque », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)
  22. [Clottes 1993] Jean Clottes, « Midi-Pyrénées », Gallia préhistoire, vol. 16, no 2,‎ (lire en ligne [sur paersee]).
  23. « Ornolac-Ussat-les-Bains », ADLFI. Archéologie de la France - Informations. une revue Gallia,‎ (ISSN 2114-0502, DOI 10.4000/adlfi.10869, lire en ligne [sur adlfi.revues.org], consulté en 31/09/2017).
  24. [Guillot 2011] Florence Guillot, « Vestiges et traces troglodytiques médiévaux autour de Tarascon-sur-Ariège », Archéologie du Midi médiéval, vol. 29, no 1,‎ , p. 123–147 (DOI 10.3406/amime.2011.2014, lire en ligne [sur persee]).
  25. [Glory 1947] André Glory, « Gravures rupestres schématiques dans l'Ariège », Gallia, vol. 5, no 1,‎ , p. 1-45 (lire en ligne [sur persee]), p. 16.
  26. « Église Saint-Pierre », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 10 juin 2020)
  27. « Chapelle de Lujat », sur Cirkwi (consulté le 10 juin 2020)
  28. Michel de DECKER, Napoléon III ou l'empire des sens, Place des éditeurs, (ISBN 9782714448491, lire en ligne), Section 2