Alliat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alliat
Alliat
Entrée principale de la grotte de la Vache sur la commune d'Alliat
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Sabarthès
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Tarascon
Maire
Mandat
Marie-Françoise Kalandadze
2014-2015
Code postal 09400
Code commune 09006
Démographie
Gentilé Alliatois
Population
municipale
54 hab. (2015 en diminution de 11,48 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 49′ 05″ nord, 1° 35′ 14″ est
Altitude 560 m
Min. 500 m
Max. 1 268 m
Superficie 3,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Alliat

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Alliat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alliat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alliat

Alliat est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de la Haute-Ariège des Pyrénées située dans le parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises en vallée de Vicdessos, à 15 km de Foix et à 5 km de Tarascon-sur-Ariège. Elle est traversée par la rivière du Vicdessos, affluent de l'Ariège.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Alliat[1]
Génat Quié Tarascon-sur-Ariège
Alliat Niaux
Lapège Capoulet-et-Junac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
? juin 2015 Alain Brillu DVG Retraité
juin 2015 en cours Marie-Françoise Kalandadze   Agent administratif
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 54 habitants[Note 1], en diminution de 11,48 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7211296111124131114135129
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
971281341151301351289597
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1069789817265545579
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
757168655562656154
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Des voies d'escalade bordent les « spoulgas ».
  • Ferme équestre

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La grotte de la Vache : elle a été ouverte au public en 1979 en raison de la richesse et du grand intérêt des couches archéologiques découvertes dans l'entrée et dans la Salle Monique. Elle a livré l'une des plus riches collections d'objets préhistoriques d'époque magdalénienne (12 000 à 14 000 ans), dont de très nombreux harpons et pointes de sagaies mais aussi plus de deux cents œuvres d'art mobilier : ossements, bois de rennes et bois de cerfs décorés par gravure ou même sculpture de représentations d'animaux, parfois d'humains, dont des espèces rarement figurées à cette époque : panthères, ours, loups, saumons, antilopes saïgas, oiseaux
Elle est l'une des premières grottes fouillées en Ariège par Félix Garrigou, avant 1867. Un deuxième gisement fut découvert en 1952 et fut fouillé par son inventeur Romain Robert jusqu'en 1964.
  • Grotte fortifiée « Spoulgas d’Alliat »: à 100 m de la grotte de la Vache. Plan et description dans « Monographies villageoises en Sabarthès », Florence Guillot, 1999.

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]