Les Enquêtes du commissaire Maigret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Enquêtes
du commissaire Maigret
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Richard dans le rôle du commissaire Maigret
Titre original Les Enquêtes
du commissaire Maigret
Genre Série policière
Création Claude Barma
Jacques Rémy
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Première chaîne de l'ORTF (1967-1975)
Antenne 2 (1975-1990)
Nb. de saisons 23
Nb. d'épisodes 88
Durée 90 minutes
Diff. originale

Les Enquêtes du commissaire Maigret est une série télévisée française en 88 épisodes, dont 18 en noir et blanc, d'une durée de 90 minutes en moyenne, créée par Claude Barma et Jacques Rémy d'après l'œuvre de Georges Simenon. C'est la première adaptation française pour la télévision. Elle a été diffusée entre le et le sur la première chaîne de l'ORTF puis sur Antenne 2. Rediffusion en sur La Cinq. Puis du [1] au [2] sur La Cinquième.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série met en scène les enquêtes du célèbre commissaire fumeur de pipe imaginé par Georges Simenon. Particularité: les épisodes sont filmés « de nos jours » (au contraire des Maigret interprétés par Bruno Cremer, filmés, eux, en décor « années 1950 »), les scènes de rue en décors réels, en extérieur. Le générique ne les présente pas comme un téléfilm, mais comme une émission.

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1967)[modifier | modifier le code]

  1. [1] - Cécile est morte, d'après le roman éponyme de 1942.
  2. [2] - La Tête d'un homme (1re version), épisode fondé sur le roman éponyme de 1931.

Seconde saison (1968)[modifier | modifier le code]

  1. [3] - Le Chien jaune (1re version), épisode fondé sur le roman éponyme de 1931.
  2. [4] - Signé Picpus, d'après le roman éponyme de 1944.
  3. [5] - L'Inspecteur Cadavre, d'après le roman éponyme de 1944.
  4. [6] - Félicie est là, d'après le roman éponyme de 1944.

Troisième saison (1969)[modifier | modifier le code]

  1. [7] - La Maison du juge, d'après le roman éponyme de 1942.
  2. [8] - L'Ombre chinoise, d'après le roman éponyme de 1932.
  3. [9] - La Nuit du carrefour (1re version) épisode fondé sur le roman éponyme de 1931.

Quatrième saison (1970)[modifier | modifier le code]

  1. [10] - L'Écluse N°1, d'après le roman éponyme de 1933.
  2. [11] - Maigret et son mort, d'après le roman éponyme de 1948.
  3. [12] - Maigret, d'après le roman éponyme de 1934.

Cinquième saison (1971)[modifier | modifier le code]

  1. [13] - Maigret à l'école, d'après le roman éponyme de 1954.
  2. [14] - Maigret en vacances, d'après le roman éponyme de 1948.
  3. [15] - Maigret et le Fantôme, d'après le roman éponyme de 1964.
  4. [16] - Maigret aux assises, d'après le roman éponyme de 1960.

Sixième saison (1972)[modifier | modifier le code]

  1. [17] - Le Port des brumes, d'après le roman éponyme de 1932.
  2. [18] - Maigret se fâche, d'après le roman éponyme de 1947.
  3. [19] - Pietr le Letton[3], d'après le roman éponyme de 1931.
  4. [20] - Maigret en meublé, d'après le roman éponyme de 1951.

Septième saison (1973)[modifier | modifier le code]

  1. [21] - Mon ami Maigret, d'après le roman éponyme de 1949.
  2. [22] - Maigret et l'Homme du banc, d'après le roman éponyme de 1953.
  3. [23] - Maigret et la Jeune Morte, d'après le roman éponyme de 1954.

Huitième saison (1974)[modifier | modifier le code]

  1. [24] - Maigret et le Corps sans tête, d'après le roman éponyme de 1955.
  2. [25] - Maigret et la Grande Perche, d'après le roman éponyme de 1951.

Neuvième saison (1975)[modifier | modifier le code]

  1. [26] - La Folle de Maigret, d'après le roman éponyme de 1970.
  2. [27] - La Guinguette à deux sous, d'après le roman éponyme de 1931.
  3. [28] - Maigret hésite, d'après le roman éponyme de 1968.

Dixième saison (1976)[modifier | modifier le code]

  1. [29] - Maigret a peur, d'après le roman éponyme de 1953.
  2. [30] - Un crime en Hollande, d'après le roman éponyme de 1931.
  3. [31] - Maigret chez les Flamands, d'après le roman Chez les Flamands publié en 1932.
  4. [32] - Les Scrupules de Maigret, d'après le roman éponyme de 1958.

Onzième saison (1977)[modifier | modifier le code]

  1. [33] - Maigret, Lognon et les Gangsters, d'après le roman éponyme de 1952.
  2. [34] - Maigret et Monsieur Charles, d'après le roman éponyme de 1972.
  3. [35] - L'Amie de madame Maigret, d'après le roman éponyme de 1950.
  4. [36] - Au rendez-vous des Terre-Neuvas, d'après le roman éponyme de 1931.

Douzième saison (1978)[modifier | modifier le code]

  1. [37] - Maigret et le Marchand de vin, d'après le roman éponyme de 1970.
  2. [38] - Maigret et les Témoins récalcitrants, d'après le roman éponyme de 1959.
  3. [39] - Maigret et le Tueur, d'après le roman éponyme de 1969.
  4. [40] - Maigret et l'Affaire Nahour, d'après le roman éponyme de 1966.

Treizième saison (1979)[modifier | modifier le code]

  1. [41] - Liberty Bar, d'après le roman éponyme de 1932.
  2. [42] - Maigret et le Fou de Bergerac, d'après le roman Le Fou de Bergerac publié en 1932.
  3. [43] - Maigret et l'Indicateur, d'après le roman éponyme de 1971.
  4. [44] - Maigret et la Dame d'Étretat, d'après le roman Maigret et la Vieille Dame publié en 1950.

Quatorzième saison (1980)[modifier | modifier le code]

  1. [45] - L'Affaire Saint-Fiacre, d'après le roman éponyme de 1932.
  2. [46] - Le Charretier de la Providence, d'après le roman éponyme de 1931.
  3. [47] - Maigret et l'Ambassadeur, d'après le roman Maigret et les Vieillards publié en 1960.

Quinzième saison (1981)[modifier | modifier le code]

  1. [48] - Le Pendu de Saint-Pholien, d'après le roman éponyme de 1931.
  2. [49] - Maigret en Arizona, d'après le roman Maigret chez le coroner publié en 1949.
  3. [50] - Une confidence de Maigret, d'après le roman éponyme de 1959.
  4. [51] - La Danseuse du Gai-Moulin, d'après le roman éponyme de 1931.
  5. [52] - Maigret se trompe, d'après le roman éponyme de 1953.

Seizième saison (1982)[modifier | modifier le code]

  1. [53] - Le Voleur de Maigret, d'après le roman éponyme de 1967.
  2. [54] - Maigret et l'Homme tout seul, d'après le roman éponyme de 1971.
  3. [55] - Maigret et les Braves Gens, d'après le roman éponyme de 1962.
  4. [56] - Maigret et le Clochard, d'après le roman éponyme de 1963.

Dix-septième saison (1983)[modifier | modifier le code]

  1. [57] - La Colère de Maigret, d'après le roman éponyme de 1963.
  2. [58] - Maigret s'amuse, d'après le roman éponyme de 1957.
    Avec Robert Rondo (Lassagne), Cassandre Hornez (Martine), André Dumas (Professeur Jave), Paul Bisciglia (le journaliste), Marie Bunel (une jeune fille), Pierre Decazes (Yves Le Guerec), Martin Trévières (Docteur Pardon), Frédéric van den Driessche (Négrel).
  3. [59] - La Tête d'un homme (2e version), d'après le roman éponyme de 1931.
  4. [60] - Un Noël de Maigret, d'après la nouvelle éponyme de 1950.

Dix-Huitième saison (1984)[modifier | modifier le code]

  1. [61] - L'Ami d'enfance de Maigret, d'après le roman éponyme de 1968.
  2. [62] - Maigret se défend, d'après le roman éponyme de 1964.
  3. [63] - La Patience de Maigret, d'après le roman éponyme de 1965.
  4. [64] - Maigret à Vichy, d'après le roman éponyme de 1968.
  5. [65] - La Nuit du carrefour (2e version), d'après le roman éponyme de 1931.

Dix-neuvième saison (1985)[modifier | modifier le code]

  1. [66] - Le Client du samedi, d'après le roman Maigret et le Client du samedi publié en 1962.
  2. [67] - Le Revolver de Maigret, d'après le roman éponyme de 1952.
  3. [68] - Maigret au Picratt's, d'après le roman éponyme de 1951.

Vingtième saison (1987)[modifier | modifier le code]

  1. [69] - Maigret chez le ministre, d'après le roman éponyme de 1954.
  2. [70] - Un échec de Maigret, d'après le roman éponyme de 1956.
  3. [71] - Maigret voyage, d'après le roman éponyme de 1957.
  4. [72] - Monsieur Gallet, décédé, d'après le roman éponyme de 1931.
  5. [73] - Les Caves du Majestic, d'après le roman éponyme de 1942.

Vingt-et-unième saison (1988)[modifier | modifier le code]

  1. [74] - La Pipe de Maigret, d'après la nouvelle éponyme de 1947.
  2. [75] - Maigret et la Vieille Dame de Bayeux, d'après la nouvelle La Vieille Dame de Bayeux publiée en 1939.
  3. [76] - Le Chien jaune (2e version), d'après le roman éponyme de 1931.
  4. [77] - Le Notaire de Châteauneuf, d'après la nouvelle éponyme de 1938.
  5. [78] - Maigret et le Témoignage de l'enfant de chœur, d'après la nouvelle Le Témoignage de l'enfant de chœur publiée en 1947.
  6. [79] - Maigret et l'Inspecteur malgracieux, d'après la nouvelle éponyme de 1947.
  7. [80] - La Morte qui assassina, d'après la nouvelle Le Client le plus obstiné du monde publiée en 1947.
  8. [81] - Maigret et le Voleur paresseux, d'après le roman éponyme de 1961.
  9. [82] - Maigret et l'Homme de la rue, d'après la nouvelle L'Homme dans la rue publiée en 1940.

Vingt-deuxième saison (1989)[modifier | modifier le code]

  1. [83] - Tempête sur la Manche, d'après la nouvelle éponyme de 1938.
  2. [84] - L'Amoureux de madame Maigret, d'après la nouvelle éponyme de 1939.
  3. [85] - L'Auberge aux noyés, d'après la nouvelle éponyme de 1938.
  4. [86] - Jeumont, 51 minutes d'arrêt !, d'après la nouvelle éponyme de 1936.

Vingt-troisième saison (1990)[modifier | modifier le code]

  1. [87] - Stan le tueur, d'après la nouvelle éponyme de 1938.
  2. [88] - Maigret à New York, d'après le roman éponyme de 1947.

Autour de la série[modifier | modifier le code]

Adaptations antérieures[modifier | modifier le code]

Cette adaptation télévisée des enquêtes de Maigret n'était pas la première. En effet, deux autres séries avaient précédemment vu le jour en Grande-Bretagne et en Italie :

  • la série britannique, intitulée Maigret, compte 52 épisodes de 50 minutes, en noir et blanc, qui furent diffusés du au sur la BBC. Maigret était interprété par Rupert Davies ;
  • la série italienne, intitulée Le inchieste del commissario Maigret, compte 16 épisodes de 90 minutes qui furent diffusés du au sur la Rai Uno puis sur la Rai Due. Maigret était interprété par Gino Cervi, le célèbre Peppone de la série des Don Camillo.

Rôles secondaires[modifier | modifier le code]

Annick Tanguy, qui endosse le rôle de madame Maigret de 1977 à 1990 est la véritable femme de Jean Richard. C'est sur une idée de Claude Barma qu'elle remplace Dominique Blanchar qui jusqu'à cette date interprétait ce rôle, mais n'était pas disponible pour le prochain tournage[4]

Parmi les autres acteurs célèbres ayant fait des apparitions dans la série, on peut citer :

  • Jean-Pierre Bacri dans Maigret et le Tueur (Mila) en 1978 ;
  • Christian Barbier dans L'Inspecteur Cadavre (Étienne Naud) en 1968 ;
  • Michel Blanc dans Maigret et l'Indicateur (La Puce) en 1979 et Le Pendu de Saint-Pholien (Belloir) en 1981 ;
  • Patrick Bouchitey dans Le Pendu de Saint-Pholien (Jeunet) en 1981 ;
  • Patrick Bruel dans Maigret se trompe (Louis) en 1981 ;
  • Jean-Pierre Castaldi (le grand Marcel) dans La Folle de Maigret en 1975, Maigret et le Fou de Bergerac (le commissaire local) en 1979, Maigret et l'Indicateur (Manuel Bozzi) en 1979, Une confidence de Maigret (Greuter) en 1981 et L'Auberge aux noyés (Lecoin) en 1989 ;
  • Daniel Ceccaldi dans Maigret se fâche (Ernest Malik) en 1972 ;
  • Jacques Dacqmine dans L'Ami d'enfance de Maigret (Victor Lamotte) en 1984 ;
  • Jean-Pierre Darras dans L'Ami d'enfance de Maigret (Florentin) en 1984 ;
  • Gérard Depardieu dans l'épisode Mon ami Maigret en 1973, soit un an avant qu'il connaisse un succès avec Les Valseuses ;
  • André Dussollier dans Maigret aux assises (le journaliste) en 1971 ;
  • Jacques Duby dans Maigret et le Fou de Bergerac (Duhourceau) en 1979 et Le Client du samedi (Planchon) en 1985 ;
  • Jacques Dumesnil dans Maigret et l'Ambassadeur (Saint-Hilaire) en 1980 ;
  • André Falcon dans Maigret hésite (Germain Parendon) en 1975 et Maigret et l'Ambassadeur (Alain Mazeron) en 1980 ;
  • Michel Galabru dans La Nuit du carrefour (Michonnet) en 1984 ;
  • Daniel Gélin dans Maigret et le Clochard (François Keller) en 1982 ;
  • Roland Giraud dans Maigret et les Témoins récalcitrants (Sainval) en 1978 ;
  • Jess Hahn dans Maigret en Arizona (Harry Cole) en 1981 ;
  • Jean-Pierre Kalfon dans La Patience de Maigret (Barillard) en 1984 ;
  • Robert Manuel dans Maigret se défend et La Patience de Maigret (Palmari) en 1984 ;
  • Jacques Morel dans Maigret et la Grande Perche (Guillaume Serre) en 1974 ;
  • Georges Marchal dans Maigret se trompe (Gouin) en 1981 ;
  • Rufus dans Maigret et le Voleur paresseux (l'inspecteur Fumel) en 1988 ;
  • Jean Topart dans Maigret et les Témoins récalcitrants (Armand Lachaume) en 1978 ;
  • Guy Tréjan dans Maigret chez le ministre (Auguste Point) en 1987 ;
  • Frédéric van den Driessche dans Maigret s'amuse (Gilbert Négrel) en 1983 ;
  • Karin Viard dans L'Auberge aux noyés de Jean-Paul Sassy en 1989 ;
  • Michel Vitold dans Maigret et l'Enfant de chœur (le juge Mougin) en 1988.

Jean Richard rencontre Georges Simenon[modifier | modifier le code]

En février 1967, la télévision française annonce la création de la série et une rencontre entre Jean Richard et Georges Simenon est organisée dans la maison de ce dernier, à Epalinges. En voyant Jean Richard, Georges Simenon s'écrie : « Bravo ! vous tenez votre pipe comme quelqu'un qui a l'habitude. Ce n'est pas comme Gabin, on voyait à quinze mètres que ce n'était pas un vrai fumeur de pipe ! La vôtre est pourtant mal équilibrée, elle ne vous va pas très bien. Tenez, je vous offre ces deux-là. Ce seront les pipes de Maigret. Vous savez qu'il doit toujours en avoir deux sur lui. » Et il ajoute « J'espère qu'on va vous trouver une petite Mme Maigret bien dodue. Attention ! Il est tendre avec sa femme, Maigret. Mais il ne l'embrasse pas, il lui donne simplement une petite tape sur les fesses. »[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mon ami Maigret », sur ina.fr,
  2. « Maigret se trompe », sur ina.fr,
  3. Premier épisode en couleur.
  4. Geneviève Coste, « La femme de Jean Richard : “Je suis Madame Maigret à la ville comme à l'écran” », Télé 7 Jours no 1233, 14-20 janvier 1984, pages 86-87 : « En 1976, Barma se prépare à tourner L'Amie de Madame Maigret. Dominique Blanchar est retenue sur un autre film et Barma, embarrassé, appelle Jean Richard : “Et pourquoi pas Annick ?” »
  5. Reportage de Janine Brillet, Télé 7 jours no 360, 11-17 février 1967, pages 12-13.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste de séries policières françaises

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]