Jacques Dumesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumesnil.
Jacques Dumesnil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
BronVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière Saint-Martin, tombe de Jacques Dumesnil (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marie Émile Eugène André JolyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Œuvres principales
Tombe de Jacques Daumesnil (Miribel).jpg

Tombe de Jacques Dumesnil au cimetière Saint-Martin de Miribel.

Jacques Dumesnil (de son vrai nom Marie Émile Eugène André Joly), né le dans le Xe arrondissement de Paris et mort le à Bron dans le Rhône[1], est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rue Jacques-Dumesnil à Miribel.

Avant de devenir comédien, Jacques Dumesnil, fils de commerçants, a reçu une formation d'ingénieur mécanicien. Après avoir débuté comme secrétaire à l'école d'aviation, il est devenu dessinateur industriel, métier qu'il a quitté pour se consacrer au théâtre[2].

Il prend pour pseudonyme Dumesnil en raison de l'admiration qu'il a pour l'acteur Camille Dumény[3].

Il débute comme chanteur fantaisiste dans un café situé à Paris place de l'Hôtel-de-Ville, il est payé en sandwiches et en verres de bières.

Il débute sur les planches en 1927 et partage sa carrière entre théâtre et cinéma. Ayant passé deux ans à la Comédie-Française, il a entre autres joué dans Les Tontons flingueurs et assuré la voix française de Charlie Chaplin dans Monsieur Verdoux et Un roi à New York.

Son rôle de duc de Plessis-Vaudreuil dans la série télévisée Au plaisir de Dieu, lui vaut un regain de popularité et le Sept d'or du meilleur comédien.

Jacques Dumesnil a un fils, Pierre[4].

Il est inhumé à Miribel dans l'Ain[5], la ville où sa sœur Odette Joly avait été enseignante (une école maternelle de cette commune s'appelle d'ailleurs « école Odette-Joly ») et où il avait choisi de s'installer à la fin de sa vie. Depuis, une rue de Miribel porte également le nom de « rue Jacques-Dumesnil ».

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris 10e, acte de naissance no 4915, année 1903 (avec mention marginale de décès) (page 6/31)
  2. Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Paris, Flammarion, 2000, pp. 214-219
  3. Télé 7 Jours n°920, semaine du 14 au 20 janvier 1978, pages 108 et 109, article de Philippe Andrieu : "Jacques Dumesnil : "Dans la rue, on m'appelle désormais M.le duc"".
  4. Télé 7 Jours n°920, semaine du 14 au 20 janvier 1978, pages 108 et 109, article de Philippe Andrieu, avec une photo de Jacques Dumesnil où il pose aux côtés de son fils Pierre.
  5. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 12.

Liens externes[modifier | modifier le code]