Monsieur Gallet, décédé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monsieur Gallet, décédé (homonymie).
Monsieur Gallet, décédé
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman policier
Éditeur A. Fayard
Lieu de parution Paris
Date de parution 1931
Série Commissaire Maigret
Chronologie

Monsieur Gallet, décédé est un roman policier de Georges Simenon publié en  ; il fait partie de la série des Maigret.

Simenon écrit cette œuvre à bord de l'Ostrogoth, à Nandy près de Morsang-sur-Seine (Seine-et-Marne) durant l’été 1930.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans un hôtel de Sancerre où il était connu sous le nom de M. Clément, Emile Gallet, domicilié à Saint-Fargeau, a été tué d'une balle au visage suivie d'un coup de poignard dans le cœur. Emile Gallet était voyageur de commerce pour une maison spécialisée dans l'orfèvrerie pour cadeaux. Or, lorsqu'il commence son enquête, Maigret apprend que Gallet ne travaillait plus depuis dix-huit ans pour cette maison, même s'il laissait croire le contraire à sa famille... Maigret s'installe à l'hôtel de Sancerre, et il découvre que le jour du crime, Gallet a eu une altercation avec son fils Henry, puis une autre avec Tiburce de Saint-Hilaire, châtelain voisin de l'hôtel.

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Dans un hôtel de Sancerre où il était connu sous le nom de M. Clément, Emile Gallet, domicilié à Saint-Fargeau, a été tué d'une balle au visage suivie d'un coup de poignard dans le cœur, alors que sa femme le croyait à Rouen, en train d'exercer son métier de représentant de commerce. Maigret commence son enquête et découvre que le jour du crime, Gallet a eu une altercation avec Tiburce de Saint-Hilaire, châtelain voisin de l'hôtel, et une autre avec son fils Henry, venu par hasard dans la région où sa maîtresse, Eléonore Boursang, était en vacances. Il apparaît rapidement qu'aucun de ces trois personnages n'a pu commettre le crime. En réalité, Gallet n'était plus représentant de commerce depuis dix-huit ans ; il vivait d'escroqueries en extorquant de l'argent aux légitimistes souhaitant le rétablissement des Bourbons sur le trône de France. Avec cet argent volé, Gallet, malade, avait contracté une assurance-vie en faveur de sa femme. Or, depuis trois ans, un certain M. Jacob avait découvert le jeu de Gallet et le faisait chanter. En fait, Jacob était l'homme de paille de Henry Gallet et de sa maîtresse qui soutiraient régulièrement de l'argent à l'escroc. Peu avant le crime, Jacob avait réclamé 20 000 francs à Gallet, lequel était allé supplier Saint-Hilaire de les lui donner. Il ne les a pas obtenus et, désespéré, a camouflé son suicide en crime pour que sa femme puisse toucher la prime d'assurance-vie. Les rapports entre Gallet et Saint-Hilaire restant peu clairs, Maigret pousse plus loin ses investigations et découvre un fait capital qu'il gardera secret pour la tranquillité des principaux intéressés : Tiburce de Saint-Hilaire n'est autre que le véritable Gallet et Emile Gallet, alias Clément, est le dernier descendant des Saint-Hilaire qui, après une enfance malheureuse, une jeunesse faite de restrictions, a vendu son nom à Gallet qui revenait d'Indochine où il avait appris que Saint-Hilaire devait recevoir prochainement un héritage important ; peu après, le faux Saint-Hilaire a touché une fortune colossale et le faux Gallet, frustré, lui a sans cesse réclamé de l'argent.

Aspects particuliers du roman[1][modifier | modifier le code]

Le héros, modèle apparent de médiocrité, est en fait un escroc menant une existence double. Tout en lui se révèle faux, ce qui n’empêche pas Maigret de s’attacher au personnage, en qui il voit un homme malchanceux déployant des trésors d’ingéniosité pour arriver à survivre et à faire vivre les siens.

Fiche signalétique de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Cadre spatio-temporel[modifier | modifier le code]

Espace[modifier | modifier le code]

Sancerre. Saint-Fargeau (Seine-et-Marne). Paris (rue de Clignancourt).

Temps[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine ; l’enquête se déroule du au .

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnage principal[modifier | modifier le code]

Emile Gallet, la victime. Escroc se faisant passer pour représentant de commerce. Marié, un fils. Âge mûr.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Aurore Gallet, née Préjean, épouse de la victime, la cinquantaine
  • Henry Gallet, leur fils, employé de banque à Paris, 25 ans
  • Tiburce de Saint-Hilaire, châtelain à Sancerre, âge mûr.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Univers de Simenon, sous la direction de Maurice Piron avec la collaboration de Michel Lemoine.