Jean-Pierre Darras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Darras
Nom de naissance Jean-Pierre Dumontet
Naissance
Paris 8e
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 71 ans)
Créteil (Val-de-Marne)
Profession Acteur
Metteur en scène

Jean-Pierre Darras est un acteur et metteur en scène de théâtre français né le à Paris 8e et mort le à Créteil (Val-de-Marne)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

De son vrai nom Jean-Pierre-Emmanuel-Victor-Ange Dumontet, il commence sa carrière théâtrale en 1949 avec Hubert Gignoux au Centre dramatique de l'Ouest. À partir de 1953, il entre dans la troupe du TNP de Jean Vilar ; parallèlement, il constitue avec Philippe Noiret, lui aussi au TNP, un duo de cabaret : « Darras et Noiret ».

Entre 1959 et 1962, toujours avec Philippe Noiret, il participe à l'émission télévisée de Denise Glaser, Discorama, où il fait souvent des interviews de vedettes. Le comédien Jean Desailly fait aussi partie de l'équipe. À partir de 1963, Denise Glaser anime seule l'émission Discorama.

Par la suite, Jean-Pierre Darras se consacre surtout au théâtre. Il excelle aussi bien dans le théâtre de boulevard que dans celui de Pagnol, dont il a monté à plusieurs reprises la trilogie marseillaise. En 1993, avec sa femme Corinne Lahaye[2], il fonde le festival des Estivales de Carpentras, qui aura lieu jusqu'en 2009[3].

Il apparaît aussi dans nombre de séries télévisées ainsi que dans de nombreux films. Il a notamment incarné Molière (dont il a par ailleurs rédigé les Mémoires imaginaires) dans la série télévisée Molière pour rire et pour pleurer.

En 1982 sort sur les écrans son seul film en tant que scénariste et réalisateur : Le Braconnier de Dieu.

Tombe de Jean-Pierre Darras à Suzette (Vaucluse).

Le , lors des célébrations du bicentenaire de l'exécution de Louis XVI, il lit au micro le testament du roi sur la place de la Concorde, où des milliers de personnes s'étaient rassemblées pour rendre hommage à ce dernier[4],[5].

En 1994, il publie ses mémoires : Pourquoi dites-vous ça en riant ? La même année, il enregistre plusieurs albums : Fables de La Fontaine, Lettres de mon moulin, Contes d'Andersen, et divers textes de Marcel Pagnol (en 1990, il a été le narrateur des films La Gloire de mon père et Le Château de ma mère).

Il meurt le des suites d'un cancer du pancréas. Il est inhumé à Suzette dans le Vaucluse.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié avec Catherine Bauche de 1948 à 1958 avec qui il a trois enfants[6], et avec Corinne Lahaye (1947-2020) de 1983 à sa mort.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

De 1967 à 1969 et de 1971 à 1973, il est également apparu à de nombreuses reprises dans l'émission Au théâtre ce soir.

Discographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Les répétitions sont interrompues par son décès.
Références
  1. Les Gens du cinéma
  2. Mélanie Ferhallad, « Mon rôle, c'est d'être la fée instigatrice du festival » (entretien avec Corinne Darras), La Provence, 10 mai 2009.
  3. Pierre Aimar, « Les Estivales 2010 n'auront pas lieu », arts-spectacles.com, 23 avril 2010.
  4. L'Humanité du 22 janvier 1993.
  5. Journal télévisé de 20h de France 2, 21 janvier 1993.
  6. Sophie Moreau, « Carpentras/Suzette : Corinne Darras est décédée », Le Dauphiné Libéré,‎ , p. 20

Liens externes[modifier | modifier le code]