La Pipe de Maigret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Pipe de Maigret
Publication
Auteur Georges Simenon
Langue français
Parution 1947
Recueil
Intrigue
Genre nouvelle policière
Nouvelle précédente/suivante

La Pipe de Maigret est une nouvelle de Georges Simenon publiée en 1947. Elle fait partie de la série des Maigret.

Historique[modifier | modifier le code]

La nouvelle est écrite à l'Hôtel de Cambrai, au 30 rue de la Turenne, à Paris, en juin 1945.

La première publication de La Pipe de Maigret a lieu le dans l'édition du recueil auquel la nouvelle a donné son titre, et qui comprend aussi le roman Maigret se fâche. La nouvelle précède le roman dans l'édition originale. Elle est reprise en 1990 dans le recueil Nouvelles inattendues.

Résumé[modifier | modifier le code]

À la PJ, Maigret reçoit une certaine Madame Leroy, veuve et triste. Son fils, Joseph (dix-sept ans), l'accompagne. Elle est persuadée que, durant son sommeil ou son absence, quelqu'un fouille sa maison de Charenton, située sur le quai de Bercy [1]. Pourtant, rien n'a disparu et elle ignore ce qu'on y cherche.

Maigret n'écoute ses doléances que d'une oreille. Une fois la dame et son fils partis, le commissaire se rend compte qu'une de ses pipes a disparu de son bureau.

Adaptation[modifier | modifier le code]

  • La Pipe de Maigret, téléfilm français de Jean-Marie Coldefy avec Jean Richard, diffusé en 1988.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir le chapitre 2 de la nouvelle