Pietr-le-Letton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pietr-le-Letton
Auteur Georges Simenon
Genre roman policier
Version originale
Titre original Pietr-le-Letton
Éditeur original A. Fayard
Langue originale français
Pays d'origine Belgique
Date de parution originale 1931
Version française
Chronologie
Le Charretier de la Providence Suivant

Pietr-le-Letton est un roman de Georges Simenon écrit en mai 1930 (toutes les sources ne sont pas d'accord sur la date de rédaction[1]) et publié en mai 1931. C'est le premier roman de la série des Maigret.

Le roman a fait l'objet d'une pré-publication en feuilleton dans l'hebdomadaire « Ric et Rac », n° 71-83 du 19 juillet au .

Si Pietr le Letton est la première enquête officielle du commissaire Maigret, elle est la cinquième à être présentée en librairie. C'est aussi le premier roman que Simenon a signé de son patronyme (le premier roman à être publié sous son patronyme est M. Gallet décédé).

Résumé[modifier | modifier le code]

Pietr Johannson, dit Pietr le Letton, en raison de ses origines, est un escroc international que les polices de plusieurs pays d’Europe surveillent de près. Lorsque la Police française est avertie de son arrivée dans la capitale, le commissaire Maigret se rend à la gare du Nord. Après avoir vu débarquer un homme qui correspond au signalement de Pietr le Letton, Maigret est appelé par le chef du train: on a découvert dans les toilettes un homme assassiné, qui ressemble étrangement à Pietr...

Adaptations[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

Simenon y cite deux criminologues Rodolphe Archibald Reiss et Edmond Locard. Il évoque aussi un journal estonien de langue allemande laissé par un voyageur dans un palace parisien le Revaler Bote, cf. article de la Wikipédia estonienne et:Revalsche Zeitung

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.trussel.com/maig/menguyf.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]