L'Amie de madame Maigret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Amie de madame Maigret
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman policier
Éditeur Presses de la Cité
Lieu de parution Paris
Date de parution 1950
Nombre de pages 224
Série Commissaire Maigret
Chronologie

L'Amie de madame Maigret est un roman policier de Georges Simenon publié en 1950 par les éditions Presses de la Cité[1]. Il fait partie de la série des Maigret.

L'écriture de ce roman s'est déroulée entre les 13 et .

Résumé[modifier | modifier le code]

Le 12 mars, Mme Maigret se rend chez son dentiste du square d'Anvers ; en attendant l'heure de son rendez-vous, elle retrouve, sur un banc du square, une jeune femme et un enfant de deux ans qu'elle a l'habitude de rencontrer lorsqu'elle vient au même endroit. Or, ce jour-là, la jeune femme lui confie l'enfant « une minute » ; elle revient deux heures plus tard en taxi et emmène l'enfant sans autre explication. Mme Maigret raconte l'histoire à son mari, qui a sur les bras une autre affaire: on a retrouvé dans le calorifère d'un relieur de la rue de Turenne deux dents humaines.

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Le 21 février, à la suite d'un billet anonyme, la police perquisitionne au domicile de Steuvels, rue de Turenne. Le soir même, Maigret arrête Steuvels : on a en effet trouvé deux dents humaines dans le calorifère du relieur. Celui-ci nie tout crime, malgré certains faits accablants : disparition d'une mystérieuse valise, vêtements tachés de sang. La presse s'empare de l'affaire grâce à laquelle le jeune avocat arriviste Liotard soigne sa publicité. Mais l'enquête piétine. Le 12 mars, Mme Maigret se rend chez son dentiste du square d'Anvers ; en attendant l'heure de son rendez-vous, elle retrouve, sur un banc du square, une jeune femme et un enfant de deux ans qu'elle a l'habitude de rencontrer lorsqu'elle vient au même endroit. Or, ce jour-là, la jeune femme lui confie l'enfant « une minute » ; elle revient deux heures plus tard en taxi et emmène l'enfant sans autre explication. Cet événement serait-il lié à l'affaire Steuvels ? Maigret ne va pas tarder à s'en rendre compte. La jeune femme est en effet Gloria Lotti, camériste de la comtesse Panetti, riche veuve italienne récemment disparue de l'hôtel Claridge. Maigret apprend que Gloria vit avec un certain Levine, aventurier qui a tué la comtesse dans l'espoir de lui voler ses bijoux. Ont participé au meurtre Krynker, gendre de la comtesse, et Moss, alias Peeters, en réalité frère de Steuvels qui profitait parfois des talents du relieur pour lui faire falsifier des passeports... La nuit du meurtre de la comtesse, les trois hommes se sont retrouvés chez Steuvels sous le prétexte d'un passeport à fournir à Krynker, en fait pour tuer ce dernier, trop émotif aux yeux de Levine. C'est donc le cadavre de Krynker qui a été détruit dans le calorifère de Steuvels, en l'absence de la femme de ce dernier, éloignée par la bande de Levine grâce à un télégramme l'appelant dans sa famille à Concarneau. La responsabilité de Steuvels est donc réduite. Quant aux membres de la bande, ils seront retrouvés plus tard, vivants ou morts.

Aspects particuliers du roman[2][modifier | modifier le code]

L’action est menée dans deux directions qui finissent par se rejoindre : l’affaire Steuvels et l’aventure de Mme Maigret. Cette aventure conditionne le développement de l’intrigue, ce qui entraîne de nombreux retours en arrière, puisque l’aventure de Mme Maigret est postérieure de dix-neuf jours à l’arrestation du relieur. L’épouse du commissaire joue un rôle dans l’enquête qu’elle mène partiellement.

Fiche signalétique[modifier | modifier le code]

Cadre spatio-temporel[modifier | modifier le code]

Espace[modifier | modifier le code]

Paris (principalement square d’Anvers, rue de Turenne, rue Lepic, avenue des Champs-Élysées, boulevard Pasteur). Concarneau. Lagny.

Temps[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine ; l’enquête se déroule du 12 au 18 mars.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Frans Steuvels, Belge (Flamand) installé en France depuis 25 ans, relieur, marié, pas d’enfants, 45 ans.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Mme Maigret
  • Fernande, épouse de Steuvels, 36 ans
  • Alfred Moss, alias Peeters, frère de Steuvels, escroc, ancien acrobate de cirque, 40 ans
  • Philippe Liotard, avocat de Steuvels, 30 ans
  • Gloria Lotti, « l’amie de Mme Maigret », femme de chambre de la comtesse Panetti et maîtresse d'un escroc
  • Les inspecteurs, collaborateurs de Maigret, en particulier le jeune Lapointe qui débute dans le métier.

Adaptations[modifier | modifier le code]

À la radio[modifier | modifier le code]

  • 1950 : L'Amie de Mme Maigret, adaptation radiophonique par Serge Douay dans On dîne sur Radiodiffusion française, 8 avril au 10 juin, prod. P. Guitton et P. Havet

À la télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

L'Univers de Simenon, Maurice Piron, Presses de la Cité, 1983

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Achevé d'imprimer: 31 mai 1950
  2. L'Univers de Simenon, sous la direction de Maurice Piron avec la collaboration de Michel Lemoine.