La Guinguette à deux sous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Guinguette à deux sous
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman policier
Éditeur A. Fayard
Lieu de parution Paris
Date de parution 1931
Série Commissaire Maigret
Chronologie

La Guinguette à deux sous est un roman policier de Georges Simenon écrit en octobre 1931 dans une villa d'Ouistreham (Calvados) et publié en décembre 1931 ; il fait partie de la série des Maigret.

Résumé[modifier | modifier le code]

Avant de mourir des suites d'un hold-up raté, un petit malfrat, Jean Lenoir confie à Maigret qu'il a été témoin six ans auparavant, avec son ami Victor Gaillard, d'un crime dont ils ont ensuite ensemble fait chanter l'assassin le temps de le perdre de vue. Pourtant Lenoir dit avoir retrouvė le coupable « il n'y a pas trois mois » à la Guinguette à deux sous. Maigret découvre cette guinguette au bord de la Seine, près de Morsang où chaque week-end, quelques amis parisiens ont l'habitude de se retrouver. Le commissaire est derechef intègrė au groupe, dans lequel il est particulièrement bien accueilli par James, modeste employė de banque qui se prend d'amitié pour lui. La gaieté règne dans ce petit monde jusqu'à ce qu'un autre homicide s'y produise : tout semble incriminė Basso, un entrepreneur prospère, du meutre de Feinstein, un fripier toujours en dėlicatesse de trėsorerie, dont Maigret sait déjà qu'il est l'amant de sa femme Mado. D'abord arrêté, Basso réussit à s'enfuir. Maigret passe à Paris la semaine á rencontrer James á plusieurs reprises ; il se rend compte que celui-ci sait où se cache Basso, mais James se tait et l'enquête piétine. Le dimanche suivant, le commissaire trouve Victor Gaillard à Morsang et c'est en le faisant suivre qu'il découvre l'identité de la victime dont lui avait parlé Lenoir : l'usurier Ulrich. Il faudra cependant attendre que Basso ait été retrouvé pour que les clefs de l'énigme des deux homicides soient enfin livrées par confrontation entre Basso, James et Gaillard.

Aspects particuliers du roman[modifier | modifier le code]

Le récit mêle deux enquêtes qui s’attachent aux mêmes personnages, mais dont le lien est ténu ; de plus, ces deux affaires sont séparées par une durée de six ans, de sorte que la « préhistoire » du roman est ici particulièrement importante. On notera l’étroite connivence qui s’établit entre le commissaire et le héros « qui l’aimait comme un ami qui allait le délivrer de lui-même ».  [1]

Fiche signalétique de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Cadre spatio-temporel[modifier | modifier le code]

Espace[modifier | modifier le code]

Morsang. Paris.

Temps[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine ; l’enquête se déroule du 23 juillet au 4 août.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnage principal[modifier | modifier le code]

James, Anglais. Employé de banque. Marié pas d’enfants. 30 ans.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Jean Lenoir, maître chanteur et assassin, condamné à mort et exécuté, 24 ans
  • Victor Gaillard, maître chanteur, environ 25 ans
  • Marcel Basso, marchand de charbon, ami de James, amant de Mado, marié, un fils, 35 ans
  • Marcel Feinstein, chemisier, marié, 50 ans, la victime
  • Mado Feinstein, épouse de Marcel Feinstein, maîtresse de Marcel Basso après avoir été la maîtresse de James, la trentaine
  • Jacob Ephraïm Lévy, dit Ulrich, originaire de Haute-Silésie, brocanteur et usurier, assassiné par James à l’âge de 62 ans (il y a 6 ans).

Adaptations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Univers de Simenon, sous la direction de Maurice Piron avec la collaboration de Michel Lemoine.