Kevin Steen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kevin Owens
WWE 161213-D-PB383-057 (31645012515).jpg

Kevin Owens en 2016

Données générales
Nom de naissance
Kevin Steen
Nom(s) de ring
Kevin Owens
Kevin Steen
Super Dragon II
Nationalité(s)
Naissance
(33 ans)
Marieville, Drapeau : Québec Québec
Taille
6 0 (1,83 m)[1]
Poids
266 lb (121 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération(s)
Entraîneur(s)
Jacques Rougeau
Serge Jodoin
Carrière pro.
2000 - aujourd'hui

Kevin Steen (né le à Marieville, Québec) est un catcheur (lutteur professionnel) canadien. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment (WWE), dans la division SmackDown, sous le nom de Kevin Owens.

Il commence sa carrière au Québec en 2000 puis aux États-Unis à partir de 2004. Il se fait connaitre à la Ring of Honor où il a remporté le champion du monde de cette fédération de catch. Il apparait aussi dans d'autres fédérations comme la Pro Wrestling Guerrilla ou encore la Combat Zone Wrestling.

Il s'engage avec la WWE en 2014 et passe par NXT, le club-école de la WWE, où il remporte le championnat de la NXT. En 2015, il commence à apparaitre dans les émissions phares que produit la WWE et est rapidement mis en valeur. Il est d'abord champion intercontinental de la WWE à deux reprises puis champion des États Unis de la WWE à trois reprises ainsi que champion de l'univers de la WWE.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Steen est un fan de catch et commence à s'entrainer pour devenir catcheur à 14 ans dans une grange auprès de Serge Jodoin[2]. Quand la grange que loue Jodoin est détruite, Steen reste un an sans s'entrainer avant d'intégrer l'école de catch de Jacques Rougeau[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (2000-2004)[modifier | modifier le code]

Steen commence sa carrière au Québec le 7 mai 2000 dans la fédération de Jacques Rougeau[2]. Rougeau organise peu de spectacles par an ce qui frustre Steen qui veut lutter plus souvent[2]. Il continue de lutter dans d'autres fédérations de catch du Québec mais il ne gagne pas assez d'argent pour vivre de sa passion[3]. Il reste au Québec et travaille à l'International Wrestling Syndicate[4]. Il décide alors de partir aux États-Unis[3].

Combat Zone Wrestling (2004-2008)[modifier | modifier le code]

Kevin Steen fait ses débuts à la Combat Zone Wrestling le 11 septembre 2004 au show High Stakes. Il perd dans un fatal four way où participe El Generico, Excess, et SeXXXy Eddy, le dernier remportant le match. Il continue de catcher avec la CZW et fait équipe avec El Generico contre Super Dragon et Excalibur pour le reste de l'année 2004[5].

Ring of Honor (2005-2010)[modifier | modifier le code]

Kevin Steen pendant sa rivalité avec El Generico.

Le 17 février 2007, Steen retourne à Ring of Honor, pour faire équipe avec El Generico face aux Briscoe Brothers.

Lors du show de la ROH du 1er novembre 2010, il gagne avec Steve Corino contre Colt Cabana et El Generico dans un steel cage match. Lors de Survival of the Fittest, il bat Kyle O'Riley. Lors de la finale du tournoi, il perd contre Eddie Edwards, dans un match qui comportait aussi Claudio Castagnoli, Adam Cole, Rhett Titus et Kenny King. Il s'est fait éliminer par Claudio Castagnoli. Lors du show du 13 novembre, il perd avec Colt Cabana contre The King of Wrestling pour les ROH World Tag Team Championship.A Final Battle 2010, un match l'oppose à El Generico avec la stipulation suivante : si El Generico perd il retire son masque, si Steen perd il quitte la ROH, El Generico l'emporte. Il quitte la ROH car El Generico devait lui trouver un adversaire. El Generico a choisi Steve Corino, Kevin Steen ne voulait pas le combattre et quitta la ROH.

Pro Wrestling Guerrilla (2010-2014)[modifier | modifier le code]

À Loving Tribute to Poison 2010, il bat Akira Tozawa. Lors de All Star Weekend Night 1, il perd contre Willie Mack. Dans la même soirée, lui et Akira Tozawa battent Ricochet et El Generico. Lors de All Star Weekend Night 2, lui et Akira Tozawa battent RockNES Monster. Lors de Eight, il bat PAC. Le même soir, lui et CIMA battent The Young Bucks. Le même soir, il bat Claudio Castagnoli et remporte le Pro Wrestling Guerilla World Championship. Lors de Battle of Los Angeles, il bat Finlay puis Eddie Edwards et perd contre El Generico. Lors de The Preil Of Rock N'Roll Decadence, il bat Davey Richards et conserve son titre. Lors de Steen Wolf, il perd El Generico dans un Ladder Match et perd son titre. Il le regagne dans son match revanche. Lors de Death To All But Metal, il bat Brian Cage et conserve son titre. Lors de Threemendous II, il bat Willie Mack et conserve son titre. Lors de Failure to Communicate, il bat Michael Elgin et Ricochet et conserve son titre.Le 1er décembre, Steen perd le PWG World Championship contre Adam Cole dans un Guerrilla Warfare match[6],[7]. Après qu'El Generico ait accepté un accord avec la WWE, Generico et Steen sont réunis une fois de plus le 12 janvier 2013,dans le Dynamite duumvirat Tag Team Title Tournament 2013. Après avoir battu les Briscoe Brothers et Future Shock (Adam Cole et Kyle O'Reilly), ils perdent en finale du tournoi contre The Young Bucks. Le 31 août, Steen fait un Heel Turn et forme un nouveau groupe appelé "The Mount Rushmore of Wrestling" avec le PWG World Champion Adam Cole & les PWG World Tag Team Champions The Young Bucks[8],[9].

Retour à la Ring of Honor (2011-2014)[modifier | modifier le code]

S.C.U.M (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Kevin Steen avec le ROH World Championship en 2013.

Lors de Final Battle (2012), il bat Steve Corino dans un Grudge Match, ou tout jouait contre "Mr.Wresling". Cela lui permet ainsi de revenir à la ROH. Lors de 10th Anniversary Show, il bat Jimmy Jacobs dans un No DQ Grudge Match. Lors de Unity, Jimmy Jacobs et lui perdent contre B.J. Whitmer et El Generico dans un No Disqualification Match.

Lors de Border Wars, il bat Davey Richards avec son packgage piledriver (pourtant proscrit par Jim Cornette) et remporte le ROH World Championship. Lors de Best in the World (2013), il bat Davey Richards dans un Anything Goes Match et conserve son titre. Lors de Boiling Point, il bat Eddie Kingston dans un No Disqualification Match et conserve son titre. Lors de Death Before Dishonor, il bat Rhyno dans un No Disqualification Match et conserve son titre. Lors de Glory By Honor, il bat Michael Elgin et conserve son titre. Lors de Final Battle, il bat El Genereco dans un Ladder War Match et conserve son titre. Lors de 11th Anniversary, il bat Jay Lethal et conserve son titre. Lors de Supercard of Honor VII, il perd son titre contre Jay Briscoe.

Rivalité avec S.C.U.M et départ (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Kevin Steen en 2014.

La nuit suivante S.C.U.M se retourne contre lui et Steve Corino annonce qu'il ne serait plus jamais vu à la ROH. Cependant, Steen est retourné à la ROH. Le 4 mai, il fait un face turn en remplaçant Jay Lethal dans un match par équipe, où lui et Michael Elgin perdent contre Cliff Compton et Jimmy Jacobs. Lors de Best in the World 2013 il perd contre Matt Hardy. Le lendemain, Steen remplace Jay Briscoe et Mark Briscoe à la suite des blessures de ces derniers dans un Steel Cage Warfare et avec la team ROH ils battent S.C.U.M, malgré les interventions de Corino et Hardy, quand il rive les épaules de Jimmy Jacobs pour gagner le match et dissoudre son ancien groupe. Le 3 août, Steen entre dans un tournoi pour le vacant ROH World Championship, en battant Brian Kendrick dans son match de premier tour. Le 17 août, Steen s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi avec une victoire sur Roderick Strong. Le 20 septembre à Death Before Dishonor XI, Steen a été éliminé du tournoi par Michael Elgin. Après le tournoi, Steen a commencé à rivaliser avec Michael Bennett. Les deux se sont affrontés le 26 octobre à Glory By Honor XII, où Bennett gagne, à la suite d'une distraction de sa petite amie Maria Kanellis. Le 14 décembre à Final Battle 2013, Steen bat Bennett dans un match de la civière, où le perdant serait contraint de cesser d'utiliser le piledriver. Le 8 février, il bat Jay Lethal, Michael Elgin et Tommaso Ciampa et devient challenger au titre mondial[10]. Lors de 12th Anniversary Show il bat Cliff Compton dans un Unsanctionned Philadelphia Street Fight match[11]. Le lendemain, il bat Homicide par disqualification à la suite d'une intervention de son partenaire Eddie Kingston. Cliff Compton arrive sur le ring et envoie des coups de chaises à tout le mode présent sur le ring puis repart en disant "De Rien!" à Steen, laissé KO sur le ring[12]. Le 8 mars, il bat Cedric Alexander[13]. Le 4 avril, lors de Supercard of Honor VIII, il perd face à Michael Elgin et ne devient pas challenger pour le IWGP Heavyweight Championship[14]. Le lendemain, il fait équipe avec les Briscoe Brothers et perdent face à Adam Cole, Matt Hardy et Mike Bennett[15]. Après avoir perdu à Shinsuke Nakamura à War of the Worlds le 17 mai, Steen a annoncé qu'il quittait la ROH. Cependant, Silas Young l'interrompt. Le 22 juin, à Best in the World (2014), il bat Silas Young[16]. Le 18 juillet, il perd dans un No Disqualification match face à Silas Young, qui prend sa revanche[17]. Il effectue son dernier match à la ROH face à son ancien mentor Steve Corino et remporte le match[18].

World Wrestling Entrainement (2014-...)[modifier | modifier le code]

WWE NXT (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Le 12 août 2014, la WWE annonce la signature de Kevin Steen dans son centre de développement : WWE NXT[19]. Il y prend le nom de Kevin Owens et doit cesser d'utiliser le package piledriver, jugée trop dangereux[20],[21].

Il fait ses débuts à NXT Takeover: R Evolution en battant CJ Parker[22]. À la fin du show, il arrive accompagné de beaucoup d'autres superstars pour féliciter la victoire de Sami Zayn[22]. Il revient ensuite seul le féliciter, mais l'attaque violemment[22].

Le 11 février, à NXT Takeover: Rival, il bat Sami Zayn par K.O et remporte le championnat de la NXT[23]. Il défend ce titre avec succès à cinq reprises d'abord face à Fínn Bálor le 25 mars, le 20 mai face à Zayn au cours de NXT Takeover: Unstoppable, face à Zack Ryder à SmackDown le 4 juin, face à Neville quatre jours plus tard à Raw et enfin face à Heath Slater au cours de Main Event le 12 juin[24],[25],[26],[27],[28]. Il perd finalement le titre face à Bálor le 4 juillet au cours de WWE Live from Tokyo: The Beast in the East[29].

Débuts dans le Roster Principal et Rivalités avec John Cena et Cesaro (2015)[modifier | modifier le code]

Lors du RAW du 18 mai 2015, il fait ses débuts en intervenant durant le US Open Challenge de John Cena, puis l'attaque avec son Pop-Up Powerbomb. Il est annoncé que les deux hommes se feront face lors de Elimination Chamber. Lors de Elimination Chamber, il bat John Cena[30]. John Cena obtient une revanche lors de Money in the Bank, où il bat Kevin Owens[31]. Le lendemain à RAW, après une victoire sur Dolph Ziggler, il attaque le rappeur Machine Gun Kelly en lui infligeant une Powerbomb[32]. Lors de Battleground, il perd par soumission contre John Cena et ne remporte pas le Championnat des États-Unis.

Lors du Smackdown 23 juillet, il attaque Cesaro qui avait perdu face à Seth Rollins. Lors du RAW du 28 juillet, Cesaro attaque Kevin Owens mais celui-ci prend le dessus grâce à Sheamus. Lors du Smackdown du 30 juillet, il intervient dans un match entre Seth Rollins et Cesaro, plus tard dans la soirée Dean Ambrose et Cesaro battent Kevin Owens et Seth Rollins Lors du Smackdown du 13 août, Kevin Owens vs Cesaro est annoncé pour Summerslam, plus tard dans la soirée Cesaro et Neville perdent face à Kevin Owens et Seth Rollins. Lors de Summerslam, il gagne contre Cesaro.

Double Champion Intercontinental (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Lors de Night of Champions, il bat Ryback et remporte le Intercontinental Championship. Lors de Hell in a Cell, il bat Ryback et conserve son titre[33]. Le 16 novembre à Raw, il bat Neville et se qualifie pour les demi-finales du tournoi pour le WWE World Heavyweight Championship qui aura lieu à Survivor Series où il affrontera Dean Ambrose. Lors de Survivor Series, il perd face à Dean Ambrose et donc il ne se qualifie pour la finale. La nuit suivante, il fait équipe avec Tyler Breeze mais ils ne remportent pas le match face à Dolph Ziggler et Dean Ambrose. Lors de TLC, il perd son titre contre Dean Ambrose[34].Lors de Smackdown du 7 janvier 2016, le match pour le titre Intercontinental l'opposant à Dean Ambrose se finit en double décompte à l'extérieur à la suite d'une bagarre entre les deux. Lors de Royal Rumble, il perd contre Dean Ambrose dans un Last Man Standing match pour le WWE Intercontinental Championship[35]. Plus tard dans la soirée, il participe au Royal rumble match en rentrant en 18e position mais sans succès en se faisant éliminé par Sami Zayn en 12e position[36]. Lors du RAW du 15 février 2016 il bat Dean Ambrose, Dolph Ziggler, Stardust et Tyler Breeze et remporte le WWE Intercontinental Championship lors du Fatal Five Way. Lors de Fastlane, il conserve son titre face à Dolph Ziggler[37]. Lors de wrestlemania 32, il perd son titre dans un ladder match au profit de Zack Ryder.

Rivalité avec Sami Zayn (2016)[modifier | modifier le code]

Lors de Payback, il bat Sami Zayn. À la fin du match, il attaque à nouveau ce dernier[38]. Le 9 mai à Raw, il bat Zack Ryder et garde sa place dans le Fatal Four Way Match de Extreme Rules pour le Championnat Intercontinental face à Sami Zayn, The Miz et Cesaro [39]. Le lendemain à Raw, il bat A.J. Styles et se qualifie pour le Money in the Bank Ladder Match de Money in the Bank[40]. le 6 juin à Raw, il perd contre Dean Ambrose. À la fin du match, il attaque ce dernier[41]. Le 9 juin à Smackdown, lui et Alberto Del Rio battent Sami Zayn et Cesaro[42]. Le 13 juin à Raw, lui et Alberto Del Rio battent The Lucha Dragons et gardent leur place dans le Money in the Bank Ladder Match. À la fin du match, il se fait attaquer par Alberto Del Rio[43]. le 20 juin à Raw, il perd contre Sami Zayn. À la fin du match, il attaque ce dernier ce qui entraîne une grosse bagarre entre eux où ils sont arrêtés par la sécurité[44]. Le 7 juillet à Smackdown, il attaque Sami Zayn après que ce dernier se soit fait attaqué par Chris Jericho en lui portant sa Pop Up Powerbomb[45]. Le 11 juillet à Raw, il bat Cesaro. À la fin du match, il se fait attaquer par Sami Zayn mais prend la fuite avant que Cesaro ne l'attaque avec son swing[46]. Le 18 juillet à Raw, lui et Chris Jericho perdent contre Sami Zayn et Cesaro[47]. Lors de Battleground, il perd contre Sami Zayn[48].

Jeri-KO et WWE Universal Champion (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Le 1er août à Raw, il annonce à Chris Jericho qu'il sera là pour l'épauler marquant le début d'une alliance avec ce dernier[49]. Lors de SummerSlam, lui et Chris Jericho battent Enzo Amore et Big Cass[50]. Le lendemain à Raw, il bat Neville et se qualifie pour le Fatal Four Way match pour déterminer le nouveau WWE Universal Champion[51]. Lors du RAW du 29 août, il bat Big Cass, Roman Reigns et Seth Rollins grâce à une intervention de Triple H et remporte le WWE Universal Championship[52] pour la première fois de sa carrière et par la même occasion, le deuxième WWE Universal Championship de l'histoire après Finn Bálor. Le 5 septembre à Raw, Seth Rollins interrompt sa célébration et l'attaque par deux fois avant que Mick Foley annonce qu'il défendra son WWE Universal Championship contre Seth Rollins lors de Clash of Champions. Plus tard dans la soirée, il bat Sami Zayn. À la fin du match, il se fait confronter par Roman Reigns avant que Mick Foley annonce qu'il affrontera ce dernier lors du prochain RAW et qu'il sera ajouté au match à Clash of Champions s'il perdait[53]. Le 12 septembre Raw, il se fait attaquer par Seth Rollins et gagne par disqualification contre Roman Reigns. Après ça, Mick Foley annonce que le match doit recommencer et il bat une nouvelle fois Roman Reigns grâce à une distraction de Rusev[54]. Le 19 septembre à Raw, il perd contre Roman Reigns dans un Steel Cage Match. À la fin du match, il attaque ce dernier avec l'aide de Rusev avant d'être attaqués par Seth Rollins[55]. Lors de Clash of Champions, il bat Seth Rollins et conserve son titre[56].

Le 3 octobre à Raw, il perd avec Chris Jericho contre The New Day après une distraction de Seth Rollins[57]. Le 7 novembre à Raw, il bat Roman Reigns, Seth Rollins, Braun Strowman et Chris Jericho[58]. Le 21 novembre à Raw, il bat Seth Rollins dans un No Disqualification match et conserve son titre grâce à une intervention de Chris Jericho[59]. Le 28 novembre à Raw, il perd contre Roman Reigns et l'affrontera à Roadblock pour le WWE Universal Championship[60]. Le 5 décembre à Raw, il bat Sami Zayn. Plus tard dans la soirée, il coûte le WWE United States Championship à Chris Jericho en tentant de l'aider à battre Roman Reigns[61]. Lors de Roadblock: End of The Line, il bat Roman Reigns par disqualification après avoir été attaqué par Chris Jericho et conserve son titre. À la fin du match, il se fait attaquer par Roman Reigns qui lui porte un Spear avant d'encaisser une Powerbomb de ce dernier à travers une table avec l'aide de Seth Rollins. Le lendemain à Raw, Mick Foley lui annonce qu'il défendra son WWE Universal Championship contre Roman Reigns au Royal Rumble avec une stipulation pour Chris Jericho où ce dernier sera suspendu à une Shark Cage pour éviter d'interférer dans le match. Plus tard dans la soirée, il perd avec Chris Jericho contre Roman Reigns et Seth Rollins à cause de Braun Strowman qui a attaqué ces derniers[62]. Le 26 décembre à Raw, il perd contre Roman Reigns et ne remporte pas le WWE United States Championship. À la fin du match, il encaisse un Pedigree de Seth Rollins[63]. Le 16 janvier à Raw, il gagne avec Chris Jericho et Braun Strowman contre Sami Zayn, Seth Rollins et Roman Reigns. À la fin du match, il attaque Seth Rollins avec une chaise et porte une Powerbomb à travers la table des commentateurs sur Roman Reigns[64]. Lors du Royal Rumble, il bat Roman Reigns et conserve son titre grâce à une intervention de Braun Strowman. Le lendemain à Raw, il conserve son titre contre Braun Strowman grâce à une intervention de Roman Reigns. À la fin du match, il encaisse un Spear de ce dernier[65].

Le 6 février à Raw, il se fait défier par Goldberg pour le WWE Universal Championship lors de Fastlane ce que Chris Jericho accepte[66]. Lors du Raw du 13 février, son ami Chris Jericho organise le Festival of Friendship dans lequel ce dernier offre plusieurs cadeaux au champion. À la fin du festival, Owens attaque Jericho, mettant fin à leurs relations amicales.

Perte du titre, Rivalité avec Chris Jericho et Champion des États-Unis (2017)[modifier | modifier le code]

Le 6 mars a Fastlane, il pert le titre au profit de Goldberg en 25 secondes sous le regard de Chris Jericho[67]. Le lendemain à Raw, il confronte Chris Jericho qui explique lui avoir coûté le titre pour se venger et le défie à WrestleMania 33 ce qu'il accepte après que ce dernier ait mis en jeu son WWE United States Championship. Plus tard dans la soirée, il bat Sami Zayn. Le 13 mars à Raw, lui et Samoa Joe perdent par disqualification contre Sami Zayn et Chris Jericho. A la fin du match, ils attaquent ces derniers et porte sa Pop-Up Powerbomb à Chris Jericho. Le 20 mars à raw, il attaque Chris Jericho [68]. Le 27 mars à Raw, il perd contre Sami Zayn dans un No Disqualification Match après une intervention de Chris Jericho. A la fin du match, il attaque Sami Zayn avant d'être attaqué par Chris Jericho avec une chaise. Lors de Wrestlemania 33, il bat Chris Jericho et devient le nouveau champion des États-Unis. Le 3 avril à Raw, il perd avec Samoa Joe contre Seth Rollins et Finn Balor [69]. Le 10 avril à Raw, il perd contre Dean Ambrose. A la fin du match, il se fait attaquer par Chris Jericho qui lui porte un Codebreaker[70].

Le 11 avril, il est drafté à SmackDown suite au Superstar Shake-Up en conservant son titre WWE United States Championship  Le 18 avril à SmackDown Live, il bat Gary Gandy et conserve son titre[71]. A.J. Styles gagne un matche triple menace face à Sami Zayn et Baron Corbin et devient le nouveau 1# contender et aura un match face à kevin Owens ou Chris Jericho

Triple United States Champion et Rivalité avec AJ Styles (2017)[modifier | modifier le code]

Lors de Payback, il perd son titre par soumission contre Chris Jericho. Le 2 mai à Smackdown, il gagne à nouveau le titre contre ce dernier. A la fin du match, il attaque ce dernier. Lors de Backlash, il défendra son titre contre AJ Styles. Le 9 mai à SmackDown live, il gagne avec Baron Corbin et Jinder Mahal contre AJ Styles, Randy Orton et Sami Zayn[72]. Lors de Backlash, il bat AJ Styles par décompte extérieur et conserve son titre. A la fin du match, il attaque ce dernier. Le 23 mai à SmackDown live, il est annoncé qu'il affrontera Baron Corbin, Dolph Ziggler, AJ Styles, Sami Zayn et Shinsuke Nakamura dans un Money in the Bank Ladder Match lors de Money in the Bank. Plus tard dans la soirée, lui et Dolph Ziggler perdent contre AJ Styles et Shinsuke Nakamura. Le 30 mai à SmackDown Live, il perd avec Baron Corbin contre Sami Zayn et Shinsuke Nakamura. Le 6 juin à Raw, il perd contre Shinsuke Nakamura. Le 20 juin à SmackDown, il bat Chad Gable et conserve son titre. Le 4 juillet à SmackDown, il attaque AJ Styles mais ce dernier parvient à prendre le dessus en le faisant fuir. Le 7 juillet lors d'un live évent, il perd son titre contre AJ Styles. Le 11 juillet à SmackDown, il interrompt le match entre John Cena et AJ Styles pour le WWE United States Championship en disant qu'il est le seul à mériter une chance pour le titre puis attaque ce dernier avec l'aide de Rusev. Plus tard dans la soirée, lui et Rusev perdent contre AJ Styles et John Cena. Le 18 juillet à Smackdown, lui et Baron Corbin battent AJ Styles et Shinsuke Nakamura. Lors de Battleground, il bat AJ Styles et devient Champion des Etats-Unis pour la troisième fois de sa carrière. Le 25 juillet à SmackDown Live, il perd dans un Triple Threat Match son titre au profit de AJ Styles dans un match qui comprenait aussi Chris Jericho. A la fin du match, il réclame un match retour pour le titre dès la semaine suivante. le 1er août à SmackDown live, il perd contre AJ Styles et ne remporte pas le WWE United States Championship après une erreur d'arbitrage. Plus tard dans la soirée, il est annoncé qu'il affrontera AJ Styles pour le Championnat des Etats-Unis lors de SummerSlam avec Shane McMahon comme arbitre spécial[73]. Lors de SummerSlam, il perd contre AJ Styles et ne remporte pas le WWE United States Championship.

Rivalité avec Shane McMahon (2017-...)[modifier | modifier le code]

Le 22 août à SmackDown Live, il perd contre AJ Styles et ne remporte pas le WWE United States Championship après une intervention de Shane McMahon. Le 5 septembre à SmackDown Live, il se fait attaquer par Shane McMahon après avoir parlé de sa famille. Le 12 Septembre à SmackDown, Vince McMahon annonce un Hell in a Cell match entre lui et Shane McMahon à Hell in a Cell, ensuite Kevin Owens attaque brutalement Vince McMahon. Le 26 septembre à SmackDown Live, il bat Sami Zayn. A la fin du match, il attaque ce dernier avant de fuir après l'intervention de Shane McMahon. Le 3 octobre à SmackDown Live, il attaque Shane McMahon en lui portant notamment deux Powerbombs après que ce dernier ait annoncé que leur match à venir à Hell in a Cell serai un Falls Count Everywhere, ce qui signifie que le tombé peut avoir lieu hors du ring. Lors de Hell in a Cell, il bat Shane McMahon grâce à une intervention de Sami Zayn. Le mardi suivant, il fait une accolade a Sami Zayn après que ce dernier ait déclaré qu'Owens était son frère. Le 17 Octobre, Owens et Sami Zayn battent Randy Orton et Shinsuke Nakamura .

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
  • Prises de signature
    • Superkick
    • Cannon ball
    • Frog Splash
    • Swanton Bomb
  • Équipes et clans
    • El Generico et Kevin Steen (2004-2009)
    • New SBS (2005)
    • Muscle Outlawz (2006-2008)
    • Appetite For Destruction (avec Super Dragon) (2006-2012)
    • The Nightmare Violence Connection (avec Akira Tozawa) 2011-2012)
    • S.C.U.M (2012-2013)
    • Jeri-Ko (avec Chris Jericho) (2016-2017)
    • Kevin Owens et Sami Zayn (2017-...)
  • Thèmes musicaux
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédérations
Tear Away Drowning Pool ? CZW/PWG/ROH
Word Up ! Korn ? IWA-MS
Now You're a Man DVDA ? PWG
Better Guns N' Roses ? C*4/IWS
Unsettling Differences Blue Smock Nancy ? ROH
Fight CFO$ 2014-... WWE

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All American Wrestling
    • 1 fois AAW Heavyweight Champion
  • Capital City Championship Combat
    • 1 fois C4 Champion
    • 1 fois C4 Tag Team Champion avec Mike Bailey
  • Elite Wrestling Revolution
    • 2 fois EWR Heavyweight Champion
    • Elite 8 Tournament (2005)
  • International Wrestling Syndicate
    • 3 fois IWS Heavyweight Champion
    • 1 fois IWS Canadian Champion
  • North Shore Pro Wrestling
    • 1 fois NSPW Champion
  • Squared Circle Wrestling
    • 1 fois 2CW Heavyweight Champion
    • 1 fois 2CW Tag Team Champion avec Jason Axe

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Kevin Steen[74]
Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 342 en augmentation 180 en augmentation 129 en augmentation 112 en augmentation 54 en diminution 122 en augmentation 20 en augmentation 10 en diminution 27 en augmentation 10 en augmentation 6 en augmentation 3

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Kevin Steen », sur Online World of Wrestling (consulté le 13 décembre 2014).
  2. a, b, c et d (en) Yves LeRoux, « Steen believes in goals, not dreams : Montreal grappler expanding his horizons », sur Slam! Wrestling, (consulté le 26 septembre 2017)
  3. a et b Francis Paquin, « Le Québécois Kevin Steen signe avec la WWE », sur RDS, (consulté le 27 septembre 2017)
  4. (en) « Forever: Kevin & Sami's Story, Part 1: Steenerico », sur Cageside Seats, (consulté le 16 octobre 2017)
  5. (en) kevinsteenwrestles.com, « CZW », sur http://www.kevinsteenwrestles.com/, (consulté le 12 août 2014)
  6. (en) Nick, « Show Results – 12/1 PWG in Reseda, Calif.: New PWG champ crowned, Joey Ryan's farewell match, Strong & Edwards », Pro Wrestling Torch, (consulté le 2 décembre 2012)
  7. (en) Jason Namako, « 12/1 PWG Results: Reseda, California », WrestleView, (consulté le 2 décembre 2012)
  8. (en) John C., « 2013 Pro Wrestling Guerrilla Battle of Los Angeles winner is..... », Pro Wrestling Insider, (consulté le 1er septembre 2013)
  9. (en) « PWG – 2013 BOLA – The Mount Rushmore of Wrestling », Pro Wrestling Guerrilla, YouTube, (consulté le 3 septembre 2013)
  10. (en) « 2/8 ROH In San Antonio results: Jay Briscoe vs. Adam Cole for the "Real" ROH Title, Mark Briscoe vs. Mike Bennett, ROH Tag Champions Bobby Fish and Kyle O'Reilly vs. Adrenaline Rush in a Proving Ground match », ProWrestling.net (consulté le 10 février 2014)
  11. (en) « SHOW RESULTS - 2/21 ROH Anniversary show in Philadelphia, Pa.: Cole vs. Hero for ROH Title, A.J. Styles, two other title matches, Hardy misses the show, more », PWTorch (consulté le 22 février 2014)
  12. « Résultats des enregistrements TV de ROH Wrestling on SBG (22/02/2014) », CatchAuQuotidien (consulté le 23 février 2014)
  13. « Résultats de ROH « Raising The Bar – Night 2″ (08/03/2014) », CatchAuQuotidien (consulté le 9 mars 2014)
  14. « ROH 04/04/14 Supercard of Honor VIII Results », PWPonderings (consulté le 5 avril 2014)
  15. « ROH TV Tapings Results – Westwego, LA 4/5/2014 », dailywrestlingnews (consulté le 6 avril 2014)
  16. (en) « CALDWELL'S ROH "BEST IN THE WORLD" PPV RESULTS 6/22: Ongoing "virtual-time" coverage of live cable PPV debut », PWTorch (consulté le 22 juin 2014)
  17. (en) « ROH 07/18/14 Summer Heat Tour Results (Live Report) », PWPonderings (consulté le 19 juillet 2014)
  18. (en) « Spoilers: Ring of Honor Summer Heat Tour (TV Taping) – 7/19/14 », DailyWrestlingNews (consulté le 20 juillet 2014).
  19. (en) Donald Wood, « WWE Signs Kevin Steen to NXT: Latest Details, Comments and Twitter Reaction », sur Bleacher Report, (consulté le 3 décembre 2015).
  20. (en) Mike Johnson et Steven Fernandes, « KEVIN STEEN'S WWE NAME LOOKS TO BE.... », sur Pro Wrestling Insider, (consulté le 3 décembre 2015).
  21. (en) Sean Rueter, « Kevin Steen officially signs with WWE; talks Stone Cold Steve Austin's role and his desire to face John Cena », sur Cageside Seats, (consulté le 3 décembre 2015) : « his finisher, the Package Piledriver, which he won't be using for the McMahon-controlled WWE. ».
  22. a, b et c (en) Kevin Pantoja, « 411’s WWE NXT TakeOver: R Evolution Report 12.11.14 », sur 411mania, (consulté le 3 décembre 2015).
  23. (en) Marc Middleton, « 'WWE NXT Takeover: Rival' Results - New Champions Crowned, New #1 Contender, More », sur Wrestling Inc., (consulté le 4 décembre 2015).
  24. (en) Jason Namako, « WWE NXT Results - 3/25/15 (Kevin Owens vs. Finn Balor) », sur WrestleView, (consulté le 4 décembre 2015).
  25. (en) Justin James, « JAMES'S WWE NXT "TAKEOVER: UNSTOPPABLE" REPORT 5/20: Owens vs. Zayn for the NXT Title ends in wild fashion with a major debut, plus spectacular NXT Women's Title match, more; Overall Reax », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 4 décembre 2015).
  26. (en) Larry Csonka, « Csonka’s WWE Smackdown Review 6.04.15 », sur 411mania, (consulté le 4 décembre 2015).
  27. (en) Mike Tedesco, « WWE RAW Results - 6/8/15 (Rollins takes on J&J Security) », sur WrestleView, (consulté le 4 décembre 2015).
  28. (en) Sean Ross Sapp, « WWE Main Event Results (6/6): Kevin Owens NXT Title Open Challenge, Stardust In Action, More », sur Wrestling Inc., (consulté le 4 décembre 2015).
  29. (en) Jason Powell, « 7/4 Powell's WWE Beast in the East results and review: Brock Lesnar vs. Kofi Kingston, Kevin Owens vs. Finn Bálor for the NXT Championship », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 4 décembre 2015).
  30. Jean Vinnier, « Résultats Elimination Chamber 2015 », sur info-lutte.fr, (consulté le 2 juin 2015)
  31. (en) Dave Meltzer, « WWE Money in the Bank 2015 results: John Cena vs Kevin Owens, Seth Rollins vs. Dean Ambrose ladder match », sur f4wonline.com, (consulté le 15 juin 2015)
  32. (en) Larry Csonka, « Csonka’s WWE Raw Review 6.15.15 », sur http://411mania.com/, (consulté le 16 juin 2015)
  33. « Les résultats de WWE Hell in a Cell 2015 », sur www.wwe.fr (consulté le 26 octobre 2015)
  34. « Dean Ambrose bat le Champion Intercontinental Kevin Owens », sur www.wwe.fr (consulté le 14 décembre 2015)
  35. « Le Champion Intercontinental Dean Ambrose bat Kevin Owens (Last Man Standing Match) », sur www.wwe.fr (consulté le 27 janvier 2016)
  36. « Triple H remporte le Royal Rumble Match 2016 pour le titre de Champion du Monde Poids-Lourds de la WWE », sur www.wwe.fr (consulté le 27 janvier 2016)
  37. « Kevin Owens vs. Dolph Ziggler - Intercontinental Championship Match: photos », sur www.wwe.fr (consulté le 23 février 2016)
  38. « Les résultats de Payabck 2016 », sur www.wwe.fr (consulté le 2 mai 2016)
  39. « Les résultats de Raw 2016 », sur www.wwe.fr (consulté le 10 mai 2016)
  40. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 24 mai 2016)
  41. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 7 juin 2016)
  42. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 10 juin 2016)
  43. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 14 juin 2016)
  44. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 21 juin 2016)
  45. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 8 juillet 2016)
  46. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 12 juillet 2016)
  47. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 19 juillet 2016)
  48. « Les résultats de Battleground », sur www.wwe.fr (consulté le 25 juillet 2016)
  49. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 2 août 2016)
  50. « Les résultats de SummerSlam », sur www.wwe.fr (consulté le 22 août 2016)
  51. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 23 août 2016)
  52. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 30 août 2016)
  53. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 6 septembre 2016)
  54. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 13 septembre 2016)
  55. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 20 septembre 2016)
  56. « Les résultats de Clash of Champions », sur www.wwe.fr (consulté le 26 septembre 2016)
  57. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 4 octobre 2016)
  58. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 8 novembre 2016)
  59. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 22 novembre 2016)
  60. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 29 novembre 2016)
  61. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2016)
  62. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 20 décembre 2016)
  63. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 27 décembre 2016)
  64. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 17 janvier 2017)
  65. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 31 janvier 2017)
  66. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 7 février 2017)
  67. (en) Anthony Benigno, « Goldberg def. Kevin Owens to win the Universal Championship », WWE (consulté le 5 mars 2017)
  68. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 20 mars 2017)
  69. « Les résultats de WrestleMania », sur www.wwe.fr (consulté le 3 avril 2017)
  70. « Les résultats de Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 11 avril 2017)
  71. « Les résultats de SmackDown », sur www.wwe.fr (consulté le 19 avril 2017)
  72. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 10 mai 2017)
  73. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 1er août 2017)
  74. (en) « Classement PWI500 de Kevin Owens », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 14 septembre 2016).
  75. (de) « Observer: Bruiser Brody Memorial Award (Best Brawler) », sur genickbruch.com (consulté le 2 janvier 2015)
  76. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 2 janvier 2015)
  77. « 18 More WWE 2k16 Superstar Names Revealed, Updated Roster Plus Video Footage of Cesaro and Tyson Kidd's Ring Entrance » (consulté le 26 août 2015)
  78. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le 28 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Entrevue avec Kevin Steen sur fnlutte.com
    • PS 50 :2007/40, 2008/37.