Alex Shelley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shelley et Patrick Martin.
Alex Shelley
Alex Shelley Smash champion.jpg
Alex Shelley en 2014.
Données générales
Nom de naissance
Patrick Martin
Nom de ring
Alex Shelley
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (36 ans)
DétroitVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
5 10 (1,78 m)[1]
Poids
199 lb (90 kg)[1]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Breyer Wellington
Truth Martini
Scott D'Amore
Joe E. Legend
Carrière pro.

Patrick Martin (né le à Détroit), plus connu sous le nom d'Alex Shelley, est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il est principalement connu pour ses apparitions à la Total Nonstop Action Wrestling et à la Ring of Honor.

Il commence sa carrière dans diverses fédérations aux États-Unis et au Canada avant de commencer à travailler pour la Total Nonstop Action Wrestling (TNA) et la Ring of Honor (ROH) à partir de 2004 et signe un contrat courant 2004. Il y remporte une fois le championnat de la division X de la TNA et forme The Motor City Machine Guns avec Chris Sabin. Ils deviennent champion du monde par équipes de la TNA et champion par équipes poids lourd junior International Wrestling Grand Prix (IWGP).

Il quitte la TNA en 2012 et part d'abord lutter à la New Japan Pro Wrestling où il fait équipe avec KUSHIDA et ajoute deux championnat par équipes poids lourd junior IWGP à son palmarès. Il retourne à la ROH où il reforme The Motor City Machine Guns avec Chris Sabin et deviennent champion du monde par équipes de la ROH.

Son contrat avec la ROH s'arrête fin juillet 2018 et Shelley annonce la fin de sa carrière à cause des multiples blessures qu'il a eu au cours de sa carrière.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Martin est fan de catch depuis qu'il a 11 ans[2]. Après le lycée, il étudie au Schoolcraft College (en) dans le Michigan[2].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Martin s'entraîne pour devenir catcheur auprès de Truth Martini et Breyer Wellington[2]. Scott D'Amore le repère et le fait venir au Canada où il continue son apprentissage[2]. Il fait ses premiers combats au Michigan sous le nom d'Alex Shelley[2]. Peu de temps après ses débuts, il se blesse gravement après un combat face à Petey Williams[2].

Ring of Honor (2003-2008)[modifier | modifier le code]

Total Nonstop Action Wrestling (2004-2012)[modifier | modifier le code]

Il commence à la TNA le 24 juillet 2004 mais ne fut presque pas utilisé, il resigne un contrat la semaine suivante et réapparait à Slammiversary mais perd son match. Plus tard dans l'année, il forme une équipe avec Michael Shane mais ils perdent à No Surrender après avoir pris un Superkick de la part de James Storm. À la fin de l'année 2005, il débute à la X Division en faisant de multiples matchs contre Austin Aries.

En novembre 2008, ils effectuent un heel turn en trahissant TNA Frontline. À Genesis 2009, il bat Chris Sabin pour remporter le TNA X Division Championship faisant d'Alex Shelley un double champion. Chris Sabin quant à lui aide toujours Alex Shelley à conserver son titre X Div. Mais Alex Shelley perd son titre dans un Ultimate X Match au profit de Suicide. Mais ils parviennent à conserver leurs titres IWGP Jr à Lockdown face à LAX et à No Limit. Mais ils perdent leurs titres IWGP Jr en juillet au Japon. Puis ils font un face turn et errent dans la X Division jusqu'en juin 2010 où ils font un tournoi pour désigner les nouveaux champion par équipes de la TNA. Ils parviennent en finale et rencontreront Beer Money à Victory Road. Au début de l'année 2010, ils ont eu une rivalité avec Generation Me.

En février lors de Destination X 2010 lui et son coéquipier Chris Sabin gagne un Title Shot en battant Generation Me (Max Buck et Jeremy Buck) dans un Ultimate X match. Le 12 avril, lui et son coéquipier utilisent leur Title Shot pour les titres par équipes, mais ils perdent face au champion Matt Morgan et son coéquipier d'un soir Amazing Red. En mai lors de Sacrifice (2010) ils ont battu la Team 3D, Beer Money, Inc. et Ink Inc pour gagner un nouveau Title Shot. À la suite du retirement des titres par équipe à The Band, un tournoi fut organisé pour définir qui allait affronter Alex Shelley et Chris Sabin à Victory Road 2010 en juillet, les vainqueurs de ce tournoi furent les rivaux de toujours des Guns, Beer Money.

À Victory Road, ils affrontent et défont Beer Money et deviennent les nouveaux TNA World Tag Team Champions. Lors du Impact du 15 juillet, on apprend l’organisation d’un best of five series pour le compte des titres tag team entre Machine Guns et Beer Money Inc.! C'est un ladder match ou accessoirement les motors auraient du gagner mais à la fin Chris Sabin décroche le contrat mais James Storm lui écrase une bouteille sur la tête pendant que l'arbitre était inconscient et récupère le contrat quand l'arbitre s'est relevé. Lors de l'Impact du 23 décembre, lui, Chris Sabin Rob Van Dam et Matt Morgan battent Beer Money, jeff Hardy et Abyss permettant aux Motor City Machine Guns de conserver leurs titre.

Lors de Genesis (2011), ils perdent leur titre contre Beer Money, Inc.[3]. Il fait son retour le 28 avril lors d'Impact! et sauve Chris Sabin qui se faisait attaquer par Mexican America. Lors de Impact Wrestling du 2 juin, il propose à James Storm une aide à Slammiversary IX contre l'invasion britannique pour aider Beer Money, Inc. à rester World Tag Team Championship tandis que Bobby Roode est blessé. À Impact Wrestling suivant, il fait équipe avec James Storm et perdent face au Mexicain América.

Lors de Slammiversary IX, lui et James Storm battent The British Invasion et conservent leurs titres. Lors de Destination X, il bat Robbie E, Shannon Moore et The Amazing Red dans Ultimate X Match. Lors de Hardcore Justice, il perd contre Brian Kendrick et ne remporte pas le TNA X Division Championship dans un match qui comprenée aussi Austin Aries. Lors du tournoi de Xplosion Championship à Xplosion, il bat en premier round, Okada. En quart de finale, il bat D'Angelo Dinero. En demi-finale, il bat Douglas Williams. Mais en finale, il perd face à Magnus qui devient le premier Champion de Xplosion. Le 29 septembre, il perd un Ladder match pour un title shot au titre X Division contre Zeama Ion, Kid Kash, Jesse Sorensen & Brian Kendrick, le match est d'ailleurs gagné par ce dernier.

Il effectue son retour en confrontant Austin Aries. Lors de Against All Odds (2012) il perd contre Austin Aries et ne remporte pas le TNA X Division Championship[4]. Lors d'Impact Wrestling du 16 février, il perd un match avec Shannon Moore contre Austin Aries et Zema Ion. Il n'a pas renouvelé son contrat, son profil a été retiré du site de la TNA.

New Japan Pro Wrestling (2009-2018)[modifier | modifier le code]

The Motor City Machine Guns (2009–2010)[modifier | modifier le code]

Lors de Wrestle Kingdom III, lui et Chris Sabin battent No Limit (Tetsuya Naitō et Yujiro) et remportent les IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship[5].

Time Splitters (2012–2015)[modifier | modifier le code]

Après son départ de la TNA, la New Japan a annoncé le 13 août 2012, que Shelley serait de retour à la fédération le mois suivant. Avant le retour de Shelley au Japon, lui et AJ Kirsch ont contesté en vain Forever Hooligans ( Alex Koslov & Rocky Romero ) pour le IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship, le 26 août à Sacramento Wrestling Federation (SWF) à Gridley, Californie . Après le match, Kushida sauve Shelley d'un passage à tabac des mains de Koslov et Romero. Shelley a lutté son match retour au Japon le 7 septembre, quand lui, Bushi, Máscara Dorada et Ryusuke Taguchi ont été défaits par Alex Koslov, Averno, Low Ki et Rocky Romero. Ensuite, Shelley a continué à faire équipe avec Kushida formant avec lui l'équipe "Time Splitters" et de marquer plusieurs victoires sur Koslov et Romero après avoir commencé leur nouvelle prise de finition, le I-94. Le 8 octobre à King of Pro-Wrestling, Time Splitters a contesté en vain Forever Hooligans pour le IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship. Le 21 octobre, Time Splitters participe au 2012 Super Jr. Tag Tournament, battant The World Class Tag Team (Gedo et Jado) dans leur match de premier tour. Le 2 novembre, Shelley et Kushida battent Suzuki-gun (Taichi & Taka Michinoku) pour passer à la finale, où, plus tard le même jour, ils vaincurent Apollo 55 pour remporter le tournoi et devenir les aspirants numéro au IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship. Lors de Power Struggle 2012, ils battent Forever Hooligans et remportent les IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship[6],[7]. Time Splitters font leur première défense de titre réussie le 10 février 2013, à The New Beginning, battant Forever Hooligans dans le troisième match de championnat entre les deux équipes. Leur deuxième défense réussie a eu lieu sur Mars 3 à New Japan's 41st anniversary, où ils ont défait Jushin Liger et Tiger Mask IV. Lors de Road To Invasion Attack, il perd contre Prince Devitt et ne remporte pas le IWGP Junior Heavyweight Championship. Deux jours plus tard, Time Splitters vaincu Devitt et Ryusuke Taguchi pour leur troisième défense de titres. Le 3 mai à Wrestling Dontaku 2013, ils perdent leur titres contres les Forever Hooligans dans leur quatrième défense de titres.

Shelley et Kushida en Mai 2014

Il participe ensuite au Best of the Super Juniors 2013, où il remporte cinq de ses huit matchs avec une victoire sur Ricochet en finale round-robin match du tournoi le 6 juin, qui lui vaut une place en demi-finale[8]. Le 9 juin, après avoir battu Taka Michinoku dans sa demi-finale, il est battu en finale du tournoi par Prince Devitt[9],[10],[11]. Le 22 juin à Dominion 6.22, Time Splitters ont échoué dans leur tentative de reprendre le IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship au Forever Hooligans. Le 29 septembre lors de Destruction, ils battent Suzuki-gun (Taichi et Taka Michinoku) pour gagner un match de championnat pour le IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship . Cependant, le 7 octobre, la fédération annonce que Shelley avait subi une blessure au dos, ce qui oblige Time Splitters à se retirer du match pour le titre . Lors de Wrestle Kingdom 8, il effectue son retour, mais lui et Kushida perdent contre The Young Bucks dans un match qui incluaient également les Forever Hooligans et Suzukigun pour les IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship. Lors de The New Beginning in Osaka, ils perdent contre The Young Bucks et ne remportent pas les IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship[12],[13].

Lors de Dominion 6.21, ils battent The Young Bucks et remportent les IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship pour la deuxième fois[14],[15]. Le 10 août, ils conservent leurs titres contre reDRagon (Bobby Fish et Kyle O'Reilly)[16]. Lors de Destruction In Okayama, ils conservent leurs titres contre Suzuki-gun (El Desperado et Taichi)[17].

Lors de Power Struggle 2014, ils perdent leurs titres contre reDRagon[18].

Lors de Wrestling Dontaku 2015, il perd contre Kenny Omega et ne remporte pas le IWGP Junior Heavyweight Championship[19].

Retour à la Ring of Honor et retraite (2014-2018)[modifier | modifier le code]

Il effectue son retour à la ROH lors de Final Battle 2014 où il affronte avec Kushida les reDRagon pour les ceintures par équipe de la ROH, match remporté par les champions en titre[20]. Il apparait durant l'automne 2015 en interférant dans les matchs de The Addiction en se faisant passer pour son ancien partenaire Chris Sabin. Lors de Final Battle 2015, lui, ACH et Alex Shelley battent les KRD (Christopher Daniels et Frankie Kazarian et Chris Sabin)[21].

Lors de Death Before Dishonor XV, lui et Chris Sabin battent The Young Bucks et remportent les ROH World Tag Team Championship[22]. Lors de Final Battle 2017, ils conservent les titres contre The Best Friends (Chuckie T et Beretta)[23].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
    • Shellshock (Swinging reverse STO)
    • Border City Stretch (Over the shoulder chickenwing crossface)
    • Sliced Bread #2 / Misty Flip
    • WA4 (Over the shoulder belly to back piledriver)
    • Frog Splash
  • Prises favorites
    • Backpack Stunner (Piggyback stunner)
    • Skull Fuck / Total Nonstop Alex (Press up facebusters)
    • @LX-Plex / Golden Gate Swing (Swinging fisherman suplex)
    • Underarm Snap STO
    • Top rope senton
    • Air raid crash
    • Running double knee strike to an opponent in the corner
    • Yakuza Kick
    • Tombstone piledriver
    • Superkick
    • Cross arm breaker
    • Fujiwara armbar
    • Double Foot Stomp
    • Leaping double knee backbreaker (occasionally done from the middle rope)
    • Double knee backbreaker
    • Stretch plum
    • Springboard back elbow smash
    • Springboard Moonsault et le back flip
    • 2K1 Bomb / It Came from Japan (Cross-legged brainbuster)
    • It Came from Japan II (Northern Lights Bomb)
Alex Shelley et Chris Sabin en 2008.
Alex Shelley et Chris Sabin en 2008.
  • Surnoms
    • Baby Bear
    • The Student of the Game
    • The Next
    • @LX
    • Talent on Loan from God
    • The Prodigy
    • The Prospect
    • The Technical Messiah
    • The Paparazzi Machine
    • Total Nonstop Alex
  • Musiques d'entrée
    • Whatever Happened to My Rock 'n' Roll? de Black Rebel Motorcycle Club (CZW)
    • Six Barrel Shotgun de Black Rebel Motorcycle Club
    • C'Mon C'Mon de The Von Bondies
    • Whatever Happened to My Rock 'n' Roll? de Black Rebel Motorcycle Club (ROH)
    • Six Barrel Shotgun de Black Rebel Motorcycle Club
    • Diamonds from Sierra Leone (version instrumentale) de Kanye West
    • Drugs (version instrumentale) de Lil' Kim
    • Beautiful Disaster de 311
    • The Clap de The Unicorns (UWA)
    • Paparazzi / Up Yours de Dale Oliver (TNA)
    • 1967 de Dale Oliver
    • 1967 (Remix) de Dale Oliver
    • Motorcity] de Adam Skaggs

Palmarès[modifier | modifier le code]

Alex Shelley en tant que TNA X Division Champion.
  • Border City Wrestling
    • 1 fois BCW Can-Am Television Champion[25]
  • Great Lakes Wrestling
    • 1 fois GLW Cruiserweight Champion[24]
  • Insane Wrestling Federation
    • 1 fois IWF Cruiserweight Champion[24]
  • Maryland Championship Wrestling
    • 1 fois MCW Cruiserweight Champion[24]
  • Ontario Championship Wrestling
    • 1 fois OCW Tag Team Champion avec R.C. Cross[24]
  • Pro Wrestling Zero1-Max
    • 1 fois NWA International Lightweight Tag Team Champion avec Chris Sabin[29]
    • 1 fois Zero1-Max United States Openweight Champion[24]
  • UWA Hardcore Wrestling
    • 2 fois UWA Lightweight Champion[24]
  • westside Xtreme wrestling
    • 2 fois wXw World Heavyweight Champion[31]
  • Xtreme Intense Championship Wrestling
    • 1 fois XICW Cruiserweight Champion[24]
    • 1 fois XICW Tag Team Champion avec Jaimy Coxxx[24]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 d'Alex Shelley[32]
Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 276 en augmentation103 en diminution 248 en augmentation75 en augmentation70 en augmentation32 en diminution 88 en augmentation47 en diminution 110 en diminution 116 en augmentation110 en diminution 143 en augmentation 140 en augmentation 106

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil d'Alex Shelley », sur Online World of Wrestling (consulté le 25 septembre 2016).
  2. a b c d e et f (en) John M. Milner, « Alex Shelley » [archive], sur www.slam.canoe.com (consulté le 2 septembre 2018)
  3. James Caldwell, « Caldwell's TNA Genesis PPV results 1/9: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Morgan vs. Anderson #1 contender, four title matches, RVD mystery opponent », Pro Wrestling Torch, (consulté le 9 janvier 2011)
  4. James Caldwell, « Caldwell's TNA Against All Odds PPV results 2/12: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-Hardy-Storm-Ray TNA Title main event », Pro Wrestling Torch, (consulté le 12 février 2012)
  5. Adam Martin, « 1/4 NJPW Wrestle Kingdom III Results: Tokyo, Japan », Wrestleview, (consulté le 31 mars 2010)
  6. (ja) « NJPW 40th anniversary Power Struggle », New Japan Pro Wrestling (consulté le 11 novembre 2012)
  7. Dave Meltzer, « Sun. update: Turning Point preview, PPV title change, Mania tickets, Big Show, Cena, Linda McMahon campaign, New WWE announcer debuts, Major wrestling historical anniversary », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 novembre 2012)
  8. (ja) « Best of the Super Jr. XX », New Japan Pro Wrestling (consulté le 6 juin 2013)
  9. (ja) « Best of the Super Jr. XX » [archive du ], New Japan Pro Wrestling (consulté le 9 juin 2013)
  10. « And the winner of the 2013 Best Of The Super Juniors is..... », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 9 juin 2013)
  11. (ja) « ja:デヴィット優勝「次は棚橋」/新日本 », Nikkan Sports,‎ (consulté le 9 juin 2013)
  12. (ja) « The New Beginning in Osaka » [archive du ], New Japan Pro Wrestling (consulté le 11 février 2014)
  13. Jason Namako, « 2/11 NJPW iPPV Results: Osaka, Japan (Okada/Goto) », Wrestleview, (consulté le 13 février 2014)
  14. (ja) « Dominion 6.21 » [archive du ], New Japan Pro Wrestling (consulté le 21 juin 2014)
  15. James Caldwell, « NJPW news: Key results from Saturday's "Dominion" PPV featuring U.S. stars in top title matches », Pro Wrestling Torch, (consulté le 21 juin 2014)
  16. James Caldwell, « Caldwell's New Japan G1 Climax finals results 8/10: Complete "virtual-time" coverage of Okada vs. Nakamura tournament finals, Styles vs. Tanahashi, Jeff Jarrett, ROH tag champs, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le 10 août 2014)
  17. (ja) « Destruction in Okayama », New Japan Pro Wrestling (consulté le 23 septembre 2014)
  18. (ja) « Power Struggle », New Japan Pro Wrestling (consulté le 8 novembre 2014)
  19. (ja) « レスリングどんたく 2015 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 3 mai 2015)
  20. (en) « CALDWELL'S ROH FINAL BATTLE 2014 PPV RESULTS 12/7: Complete "virtual-time" coverage of live PPV from New York City », PWTorch (consulté le 8 décembre 2014)
  21. (en) Larry Csonka, « Csonka’s ROH Final Battle Review 12.18.15 », sur 411Mania, (consulté le 19 décembre 2015).
  22. (en-US) Sean Radican, « Radican's 9/22 ROH "Death Before Dishonor XV" PPV report – Cody vs. Suzuki, Young Bucks vs. MCMG, Kushida vs. King », Pro Wrestling Torch, (consulté le 22 septembre 2017)
  23. Dave Meltzer et Joseph Currier, « ROH Final Battle 2017 live results: Cody vs. Dalton Castle », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 15 décembre 2017)
  24. a b c d e f g h i et j (en) Profil sur le site Online World of Wrestling
  25. (en) « Independent Wrestling Results - September 2004 », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 novembre 2009)
  26. (es) « Gran Prix México – Resultados Rápidos – Alex Shelley de TNA, gana el Gran Prix 2008 », sur SuperLuchas Magazine (consulté le 8 novembre 2009)
  27. (en) « Alex Shelley Wins CMLL Grand Prix Match », sur Total Nonstop Action Wrestling (consulté le 8 novembre 2009)
  28. (en) « Historique du AAW Tag Team Championship », sur Titlehistories.com (consulté le 8 novembre 2009)
  29. a et b (de) « Cagematch title history », sur Cagematch (consulté le 8 novembre 2009)
  30. (de) « PWI500: die Charts der Pro Wrestling Illustrated », sur genickbruch.com (consulté le 8 novembre 2009)
  31. (en) « Historique des titres de la Westside Xtreme Wrestling », sur Titlehistories.com (consulté le 8 novembre 2009)
  32. (en) « PWI Ratings for Alex Shelley », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 25 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Profil sur le site de la TNA