WrestleMania 33

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'édition 2017 de pay-per-view WrestleMania. Pour toutes les autres éditions, voir WrestleMania.
Cet article ou cette section contient des informations sur un spectacle de catch à venir.

Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et que leur teneur change considérablement alors que les événements approchent.
Dans le cadre de la vérifiabilité (principe essentiel de Wikipédia) et pour ne pas porter à confusion, merci de bien vouloir citer vos sources (aide).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L’orthographe ou la grammaire de cet article est à vérifier. (mars 2017)

Vous pouvez corriger ou créer la discussion.

WrestleMania 33
WrestleMania 33 - Logo.png

Logo officiel de WrestleMania 33

Main event
Slogan
The Ultimate Thrill RideVoir et modifier les données sur Wikidata
Thème musical
"Greenlight" de Pitbull (avec Flo Rida et LunchMoney Lewis)[1]
"Like A Champion" Danger Twins
Informations
Fédération
Divisions
Sponsor
Date
Lieu
Ville

Chronologie des événements

Chronologie des WrestleManiaVoir et modifier les données sur Wikidata

L'édition 2017 de WrestleMania est une manifestation de catch (lutte professionnelle) produite par World Wrestling Entertainment (WWE), une fédération de catch américaine, qui est télédiffusée, visible en paiement à la séance, sur le WWE Network ainsi que sur la chaîne de télévision française AB1. L'événement aura lieu le au Stade Camping World à Orlando, dans l'état de Floride[2]. Il s'agit de la trente-troisième édition de WrestleMania, qui fait partie avec le Royal Rumble, le SummerSlam et les Survivor Series du « Big Four » à savoir « les Quatre Grands ». Il s'agit de la plus grande représentation annuelle de divertissement sportif. Ce sera la seconde fois que WrestleMania, après WrestleMania 24 en 2008, prendra place au Stade Camping World à Orlando et la troisième fois que WrestleMania se tiendra dans l’état de Floride pour le Showcase of the Immortals après WrestleMania 24 et WrestleMania 28 qui s’est déroulé à Miami en 2012[3],[4].

Production[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Stade Camping World qui accueillera WrestleMania 33 et qui avait déjà accueilli WrestleMania 24.

Fin de l'année 2015 et début 2016, les rumeurs concernant la ville qui accueillera WrestleMania visaient le Minnesota au U.S. Bank Stadium, mais il n'est rien. Le 8 mars 2016, lors de la traditionnelle conférence de presse post-WrestleMania, la WWE a annoncé que WrestleMania 33 prendra place au Stade Camping World à Orlando en Floride[5]. En 2008, la ville d'Orlando avait déjà accueilli WrestleMania pour sa vingt-quatrième édition et avait réussi à accueillir 74000 fans[3].

Cette année, la cérémonie du Hall of Fame sera déplacée au vendredi au lieu du samedi soir et sera remplacée par NXT: TakeOver qui récupérera le créneau pour ouvrir le pas à WrestleMania. Smackdown sera également inclus au programme du week-end puisque le show post-Wrestlemania est prévu pour être enregistré également à Orlando. Traditionnellement, c'est Raw qui gardait l'exclusivité[6].

Hall of Fame[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWE Hall of Fame.

Comme chaque année lors du plus grand spectacle de catch de l'année WrestleMania sur « The Grandest Stage of Them All » (« La plus grande scène de toutes »). La World Wrestling Entertainment (WWE) honore d'anciens employés de la World Wrestling Entertainment (anciennement World Wrestling Federation) et d'autres figures qui ont contribué au catch et au divertissement sportif en général dans le WWE Hall of Fame. Cette année, cinq noms du catch ont été intronisés au WWE Hall of Fame 2017, deux catcheurs, une diva, une équipe et 1 membre du personnel de la WWE.

Nom de ring
(nom de naissance)
Introduit par Notes Réf.
Kurt Angle John Cena 4 WWE Championship · 1 WWE World Heavyweight Championship · 1 WCW World Heavyweight Championship · 1 WWF Intercontinental Championship · 1 WCW United States Championship · 1 WWF European Championship · 1 WWF Hardcore Championship · 1 WWE Tag Team Championship [7]
The Rock'n'Roll Express

(Ricky Morton et Robert Gibson)

Jim Cornette 4 WCW World Tag Team Championship [8]
Theodore Long

(Theodore Robert Long)

Ron Simmons et JBL Ancien arbitre, manager de catcheurs puis manager général de l'ECW et de SmackDown [9]
Diamond Dallas Page

(Page Joe Falkinburg)

Jake Roberts 2 WCW United States Heavyweight Championship · 3 WCW World Heavyweight Championship · 4 WCW World Tag Team Championship · 1 WCW World Television Championship · 1 WWF European Championship · 1 WWF Tag Team Championship [10]
Beth Phoenix
(Elizabeth Kocianski)
Edge 3 WWE Women's Championship · 1 WWE Divas Championship [11]

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Catch.

Les spectacles de la World Wrestling Entertainment (WWE) sont constitués de matchs aux résultats prédéterminés par les scénaristes de la WWE. Ces rencontres sont justifiées par des storylines – une rivalité avec un catcheur, la plupart du temps – ou par des qualifications survenues dans les shows de la WWE telles que Raw, SmackDown, Main Event, NXT, WWE 205 Live. Tous les catcheurs possèdent un gimmick, c'est-à-dire qu'ils incarnent un personnage gentil (face) ou méchant (heel), qui évolue au fil des rencontres. Un événement comme WrestleMania est donc un événement tournant pour les différentes storylines en cours[12],[13].

Goldberg contre Brock Lesnar[modifier | modifier le code]

La rivalité entre les deux hommes commence le 10 octobre lors de Raw, lorsque Paul Heyman défie Goldberg à un combat revanche de WrestleMania XX face à Brock Lesnar, car à ce jour il est le seul à ne jamais avoir été battu par ce dernier[14]. La semaine suivante, Goldberg annonce qu'il accepte le défi lancé par Brock Lesnar[15]. Lors des Survivor Series, Goldberg bat Lesnar en une minute et vingt-cinq secondes grâces à deux Spear et un Jackhammer. Goldberg mène deux à zéro face à Brock Lesnar[16].

Le 28 novembre à Raw, Paul Heyman annonce à son tour que Brock Lesnar participera au Royal Rumble[17]. Lors du Raw du 23 janvier, Brock Lesnar effectue son retour, depuis sa défaite aux Survivor Series, avec Paul Heyman qui décide de confronter Goldberg en expliquant que son client l'éliminera au Royal Rumble, mais ils sont vite interrompus par The Undertaker[18]. La semaine suivante, lors du Royal Rumble, il rentre à la 26e place, mais il sera vite éliminé par Goldberg qui se fera lui aussi éliminer quelques minutes après par The UnderTaker[19]. Le lendemain, Brock Lesnar défie à nouveau Goldberg pour un nouveau match à WrestleMania 33[20]. La semaine suivante, Goldberg accepte le défi[21].

Lors de Fastlane, Goldberg bat le Champion Universal, Kevin Owens, en 21 secondes de ce fait il remporte le WWE Universal Championship[22]. À la suite de cette victoire, le match entre les deux hommes n'est plus un match simple, mais un match pour le WWE Universal Championship[23].

Bray Wyatt et Randy Orton[modifier | modifier le code]

Chris Jericho et Kevin Owens[modifier | modifier le code]

The Undertaker contre Roman Reigns[modifier | modifier le code]

Tableau des matchs[modifier | modifier le code]

Liste de toutes les rencontres programmées lors de ce pay-per-view.
# Matchs Stipulations Temps
1 Bray Wyatt (c) contre Randy Orton Match simple pour le WWE Championship[24]
2 Goldberg (c) contre Brock Lesnar (avec Paul Heyman) Match simple pour le WWE Universal Championship[23]
3 Chris Jericho (c) contre Kevin Owens Match simple pour le WWE United States Championship[25]
4 Bayley (c) contre Sasha Banks contre Charlotte Flair contre Nia Jax Fatal Four Way match pour le WWE Raw Women's Championship[26]
5 André The Giant Memorial Battle Royal Bataille royale pour le Andre The Giant Memorial Trophy[27]
6 Alexa Bliss (c) contre le roster féminin de Smackdown Match simple pour le WWE SmackDown Women's Championship[28]
7 Karl Anderson et Luke Gallows (c) contre Enzo Amore et Big Cass contre Cesaro et Sheamus Triple Threat tag team match pour les WWE Raw Tag Team Championship[29]
8 The Undertaker contre Roman Reigns Match simple[30]
9 John Cena et Nikki Bella contre The Miz et Maryse Mixed tag team match[31]
10 AJ Styles contre Shane McMahon Match simple[32]
11 Neville (c) contre Austin Aries Match simple pour le WWE Cruiserweight Championship[33]
12 Dean Ambrose (c) contre Baron Corbin Match simple pour le WWE Intercontinental Championship[34]
(c) – désigne le(s) champion(s) défendant son/leur titre(s) dans le match

Participants à la Bataille royale[modifier | modifier le code]

     – Superstar de Raw
     – Superstar de SmackDown
     – Superstar d'NXT
Participants Date
Mojo Rawley 7 mars 2017
Apollo Crews
Big Show 13 mars 2017
Curt Hawkins 14 mars 2017

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Harry Kettle, « Wrestlemania 33 theme song: PITBULL’S ‘GREENLIGHT’ IS THE OFFICIAL song for the 2017th edition », sur sportskeeda.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  2. (en) Nick Paglino, « WWE Officially Confirms WrestleMania 33 Location », sur wrestlezone.com,‎ (consulté le 23 décembre 2016)
  3. a et b (en) WWE.com Staff, « The Orlando Citrus Bowl to host WrestleMania 33 », sur wwe.com,‎ (consulté le 24 décembre 2016)
  4. (en) Nick Paglino, « WWE Officially Announces WrestleMania 28 Location », sur wrestlezone.com,‎ (consulté le 24 décembre 2016)
  5. (en) Marc Middleton, « WrestleMania 33 Press Conference Videos: John Cena, Roman Reigns, The McMahons, The New Day, More », sur wrestlinginc.com,‎ (consulté le 24 décembre 2016)
  6. (en) Shawn Lealos, « WWE Hall of Fame Rumors: WWE Dropping Hints For 2017 Inductees », sur inquisitr.com,‎ (consulté le 24 décembre 2016)
  7. (en) Bobby Melok, « John Cena to induct Kurt Angle into the WWE Hall of Fame », sur wwe.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  8. (en) Brian Campbell, « Rock 'n' Roll Express to be inducted into WWE Hall of Fame », sur espn.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  9. (en) Sean Rueter, « Teddy Long announced for WWE Hall of Fame class of 2017 », sur cagesideseats.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  10. (en) Sean Rueter, « Diamond Dallas Page announced for WWE Hall of Fame », sur cagesideseats.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  11. (en) Joseph Zucker, « BETH PHOENIX ANNOUNCED AS MEMBER OF 2017 WWE HALL OF FAME CLASS », sur bleacherreport.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  12. (en) Ed Grabianowski, « How Pro Wrestling Works », sur entertainment.howstuffworks.com (consulté le 23 décembre 2016)
  13. (en) WWE, « Televised Entertainment », sur corporate.wwe.com (consulté le 23 décembre 2016)
  14. (en) Mike Tedesco, « WWE RAW Results – 10/10/16 (Live from Oakland, Paul Heyman advertised to appear, Hell in a Cell hype) », sur wrestleview.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  15. (en) Lennard Surrao, « WWE Raw Results, 17th October 2016, Full Show Match Updates and Video Highlights », sur sportskeeda.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  16. (en) Ryan Dilbert, « WWE SURVIVOR SERIES 2016 RESULTS: WINNERS, GRADES, REACTION AND HIGHLIGHTS », sur bleacherreport.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  17. (en) Adam Martin, « WWE RAW Results – 11/28/16 (Live from Charlotte, Charlotte defends RAW Women’s Title, Tag Titles on the line) », sur wrestleview.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  18. (en) Pratyay Ghosh, « WWE Raw Results 23rd January 2017, Latest Monday Night Raw winners and video highlights », sur sportskeeda.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  19. (en) Neil Docking, « WWE Royal Rumble 2017 results as Brock Lesnar, Goldberg and The Undertaker collided », sur mirror.co.uk,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  20. (en) Adam Martin, « WWE RAW Results – 1/30/17 (Rumble fallout, Samoa Joe debuts) », sur wrestleview.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  21. (en) Riju Dasgupta, « anglais », sur sportskeeda.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  22. (en) Erik Beaston, « WWE FASTLANE 2017 RESULTS: WINNERS, GRADES, REACTION AND HIGHLIGHTS », sur bleacherreport.com,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  23. a et b (en) Geno Mrosko, « Goldberg vs. Brock Lesnar at WrestleMania 33 is now a Universal title match », sur cagesideseats.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  24. (en) Cody Williams, « WWE WrestleMania 33: Bray Wyatt vs Randy Orton now set », sur fansides.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  25. (en) John Clapp, « United States Champion Chris Jericho vs. Kevin Owens », sur wwe.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  26. (en) Rob Goldberg, « CHARLOTTE VS. BAYLEY VS. SASHA BANKS ANNOUNCED FOR WWE WRESTLEMANIA 33 », sur bleacherreport.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  27. (en) Scott Taylor, « 2017 Andre the Giant Memorial Battle Royal », sur wwe.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  28. (en) Scott Fried, « Alexa Bliss vs Every SmackDown Female Wrestler Booked For WrestleMania 33 », sur whatculture.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  29. (en) Harald Math, « WWE News: Another Championship match has been announced for WrestleMania 33 », sur sportskeeda.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  30. (en) Scott Fried, « The Undertaker Vs. Roman Reigns Official For WrestleMania 33 », sur whatculture.com,‎ (consulté le 14 mars 2017)
  31. (en) Geno Mrosko, « John Cena & Nikki Bella vs. The Miz & Maryse set for WrestleMania 33 », sur cagesideseats.com,‎ (consulté le 15 mars 2017)
  32. (en) Rob Goldberg, « AJ STYLES VS. SHANE MCMAHON MATCH ANNOUNCED FOR WWE WRESTLEMANIA 33 », sur bleacherreport.com,‎ (consulté le 15 mars 2017)
  33. (en) Sean Rueter, « Austin Aries vs. Neville for the Cruiserweight title at WrestleMania », sur cagesideseats.com,‎ (consulté le 15 mars 2017)
  34. (en) John Clapp, « Intercontinental Champion Dean Ambrose vs. Baron Corbin », sur wwe.com,‎ (consulté le 22 mars 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]