Drowning Pool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drowning Pool
Description de cette image, également commentée ci-après

Drowning Pool en 2014.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Nu metal, metal alternatif, groove metal
Années actives Depuis 1997
Labels Wind-up Records, Eleven Seven Music
Site officiel drowningpool.com
Composition du groupe
Membres Jasen Moreno
C.J. Pierce
Stevie Benton
Mike Luce
Anciens membres Dave Williams (†)
Jason Jones
Ryan McCombs

Drowning Pool est un groupe de heavy metal américain, originaire de Dallas, au Texas. Après la publication de leur premier album, Sinner, le chanteur Dave Williams est retrouvé mort le 14 août 2002[1] des suites d'une défaillance cardiaque. Jason Jones, remplaçant de Williams en 2003, participe à un album, Desensitized, mais quitte le groupe en 2005 due à cause de divergences musicales[1]. Ryan McCombs du groupe de heavy metal SOiL remplace ensuite Jones et participe à deux albums, Full Circle et Drowning Pool[1]. Cependant, McCombs quitte le groupe en 2011 pour rejoindre SOiL[1]. Jasen Moreno est annoncé en remplacement de McCombs en 2012, et participe à l'album Resilience en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'histoire de Drowning Pool commence au Texas ; Mike Luce et C.J. Pierce quittent la Nouvelle-Orléans, pour rejoindre leur ami Stevie Benton à Dallas. Ils y expriment pleinement leur passion du rock, sentant toutefois qu'il leur manque un leader charismatique. Dave Williams, habitué de la scène rock texane, semble tout indiqué[2]. Le chanteur s'intègre parfaitement et rapidement au groupe qui prend alors une nouvelle dimension. Le nom du quartet, Drowning Pool, fait référence au film du même nom, réalisé par Paul Newman en 1975. Leur première démo atterrit dans les mains du groupe Sevendust, qui invite le quatuor à le suivre en tournée. Les rencontres et les concerts s'enchaînent, Kittie, Hed Pe, sans qu'aucun contrat ne soit signé.

Connus sur tout le continent américain, ils enregistrent une seconde démo, qui cartonne dans les radios et qui leur permet de signer chez Wind-Up Records. Sous l'égide de leur producteur Jay Baumgardner, Drowning Pool sortent leur premier album Sinner début 2002. Ils participeront à de nombreux festivals tels que l'Ozzfest d'Ozzy Osbourne, ou le Music as a Weapon Tour de Disturbed. Durant leur tournée de l'Ozzfest 2002, dans l'ivresse de cette notoriété naissante, est survenu un drame ; le chanteur Dave Williams s'éteint au milieu de la nuit, dans le bus de tournée, d'une défaillance cardiaque nullement, plus tard diagnostiquée de cardiomyopathie[3],[4]. Malgré le choc, le groupe décide tout de même de continuer et de chercher un nouveau chanteur[5]. En 2003, le groupe songe à Jason « Gong » Jones pour replacer Williams[6] et publient l'album Desensitized en 2004. À cette période, le groupe change de style visuel : d'un style chaotique, grimaçant et anti-social mené par leur ancien chanteur, ils passent un style moins violent basé sur le sex-appeal. Malgré le succès de leur single Step Up, l'album n'a pas plus d'impact que Sinner, et le groupe annonce le départ de Jason Jones le 14 juin 2005, pour « différences irréconciliables[7]. »

Ryan McCombs, troisième chanteur de Drowning Pool, sur scène avec le groupe en novembre 2010.

Le groupe annonce que leur futur chanteur sera annoncé à l'Ozzfest de Dallas. Le 20 juillet 2005, le site SMNNews révèle Ryan McCombs, ancien chanteur de SOiL. le groupe voulait que McCombs rejoigne Drowning Pool deux ans avant[8]. En 2006, le groupe se sépare de Wind-up Records[9]. En octobre 2006, une nouvelle chanson, No More, est annoncée pour la bande originale de Saw III, leur première (à l'exception de Rise Up) avec McCombs[10]. Le groupe signe un nouveau contrat avec Eleven Seven Music[11] puis avec une nouvelle société de management, Tenth Street Entertainment[12]. Le troisième album du groupe, Full Circle, est publié le 7 août 2007. Deux des chansons de le'album sont produites par Funny Farm Records, dirigé par le bassiste de Mötley Crüe Nikki Sixx et l'ancien guitariste des Beautiful Creatures DJ Ashba. Les chansons restantes sont produites par Ben Schigel aux Spider Studios dans l'Ohio[13]. Le groupe part en tournée avec Saliva en Amérique du Nord, et avec les Sick Puppies et Seether[14],[15]. Plus tard dans l'année, le groupe annonce travailler sur un quatrième album[16]. Le 3 mars 2009, le groupe publie un album live, Loudest Common Denominator, composé de versions acoustiques des titres Shame et 37 Stitches extraites de l'album 'Full Circle[17].

Le groupe achève son album homonyme aux côtés du producteur Kato Khandwala aux studios House of Loud dans le New Jersey[18]. Le premier single de l'album, Feel Like I Do, est publié en téléchargement gratuit sur le site web officiel du groupe, et l'album est publié le 27 avril 2010[19]. Le 7 novembre 2011, C.J. Pierce et Mike Luce annoncent un nouveau projet musical avec les membres de Nonpoint Zach Broderick er Ken McMillan, appelé Voodoo Corps[20]. En novembre 2011, McCombs quitte le groupe pour rejoindre SOiL pour une tournée et un nouvelle album. Le groupe, de nouveau sans chanteur, commence à écrire des chansons pour leur cinquième album, tout en cherchant un nouveau chanteur[21]. En juillet 2012, Jasen Moreno, de The Suicide Hook, devient leur nouveau chanteur[22]. Le 14 août, dix ans après le décès de Dave Williams, le groupe publie une chanson commémorative intitulée In Memory of...[23]. Deux autres singles sont composés avec Moreno, Saturday Night en novembre 2012[24] et One Finger and a Fist en décembre 2012, avant la publication de leur cinquième album, Resilience, le 9 avril 2013[25]. Le 10 septembre 2014, le groupe annonce la célébration de Sinner avec une tournée américaine organisée le 22 novembre[26].

Polémiques liées à Bodies[modifier | modifier le code]

Le groupe est souvent critiqué et impliqué dans plusieurs polémiques souvent liées à une mauvaise interprétation des paroles de leur single Bodies. En 2011, la chanson est associée à la fusillade de Tucson[27]. Peu après la fusillade, le groupe publie un communiqué de presse : « Nous sommes dévastés par ce qu'il s'est passé en Arizona et que notre chanson ait été mal comprise. Bodies [...] n'a jamais parlé de violence[27]. »

Bodies a constamment été utilisé lors d'interrogatoires dans les camps de Guantánamo en 2003, en particulier lors de séances d'interrogations avec Mohamedou Ould Slahi en 2006 tandis qu'il était « exposé à un niveau variable de lumières »[28],[29],[30]. Le 9 décembre 2008, le bassiste du groupe Stevie Benton explique à l'Associated Press être honoré que leur musique soit utilisée par l'armée américaine afin de torturer des prisonniers en captivité[31]. Le 13 décembre 2008, il publie des excuses sur le profil MySpace du groupe arguant que ses explications « ont été sorties de leur contexte[32]. »

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Le style musical de Drowning Pool est considéré comme du heavy metal[1],[33],[34], du metal alternatif[35], du hard rock[33],[36], nu metal[1][33],[37] et du post-grunge[38],[39]. Le groupe s'inspire du black metal et du death metal[40], et de groupes comme Bathory, Metallica, Anthrax, Testament, Slipknot, Alice in Chains, SOiL, Opeth, Soundgarden, AC/DC, Led Zeppelin, Mötley Crüe, Beatles et Pantera[28],[40],[41].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • C.J. Pierce - guitare, chant (depuis 1997)
  • Stevie Benton - basse, chant (depuis 1997)
  • Mike Luce - batterie, chant (depuis 1997)
  • Jasen Moreno - chant (depuis 2012)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Loudest Common Denominator

Album vidéo[modifier | modifier le code]

  • Sinema (2002)

Album EP et démos[modifier | modifier le code]

  • Pieces of Nothing (2000)
  • The Bodies EP (2001)
  • The Drowning Pool (2000)

Singles[modifier | modifier le code]

  • Bodies (2001)
  • Tear Away (2002)
  • Sinner (2002)
  • Step Up (2004)
  • Love and War (2004)
  • Killin' Me (2005)
  • Soldiers (2007)
  • Enemy (2007)
  • 37 Stitches (2008)
  • Shame (2009)
  • Feel Like I Do (2010)
  • Turn so Cold (2010)
  • Let the Sin Begin (2011)
  • In Memory of (2012)
  • Saturday Night (2012)
  • One Finger and a Fist (2013)

Bandes originales[modifier | modifier le code]

  • Break You (2002)
  • Bodies (2002)
  • The Man Without Fear (2003)
  • Step Up (2004)
  • No more (2006)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Drowning Pool, Have They Finally Hit the Floor? », Thrash Magazine,‎ (consulté le 25 mars 2013).
  2. (en) MusicMights :: Artists :: DROWNING POOL, MusicMight, consulté le 25 septembre 2012.
  3. (en) « Drowning Pool Singer Found Dead », Blabbermouth (consulté le 14 mars 2010).
  4. (en) « Update: Drowning Pool Frontman Died From Heart Disease », Blabbermouth,‎ (consulté le 14 mars 2010).
  5. (en) « Drowning Pool Begin Singer Search, Cite AC/DC Inspiration », Blabbermouth (consulté le 14 mars 2010).
  6. (en) « Drowning Pool Announce New Singer, Audio Clip Posted Online », Blabbermouth (consulté le 14 mars 2010).
  7. (en) « Drowning Pool Singer Quits |News @ », Ultimate-guitar.com,‎ (consulté le 14 mars 2010).
  8. (en) « Manager: Drowning Pool Have New Singer Lined Up », Blabbermouth (consulté le 14 mars 2010).
  9. « Drowning Pool Part Ways With Wind-Up Records », Blabbermouth (consulté le 14 mars 2010).
  10. (en) « Saw III Movie Soundtrack », Rebecca Murray (consulté le 11 avril 2013).
  11. (en) "Drowning Pool Confirms New Album Title – Feb. 26, 2007". 26 février 2007.
  12. (en) « DROWNING POOL Revamps Fan Experience », Bloomberg,‎ .
  13. « DROWNING POOL: 'Full Circle' Pushed Back To August – June 27, 2007 », Blabbermouth,‎ (consulté le 25 mars 2013).
  14. « Drowning Pool Announce Tour With Saliva », Komodo Rock.
  15. Drowning Pool in Dubuque – Eventful.
  16. « Saliva, Drowning Pool together again », Livedaily.com (consulté le 21 octobre 2011).
  17. (en) « Drowning Pool Announces Live Album Release Date – in Metal News », Metal Underground.com (consulté le 14 mars 2010).
  18. (en) « DROWNING POOL Guitarist C.J. PIERCE Talks Gear (Video) – Oct. 19, 2010 », Blabbermouth,‎ (consulté le 25 mars 2013).
  19. (en) « Drowning Pool Set Release Date – TuneLab Music – Everything Rock », Tunelab.com,‎ (consulté le 14 mars 2010).
  20. (en) « Drowning Pool, Ex-Nonpoint Members Join Forces In Voodoo Corps », Blabbermouth (consulté le 10 mai 2012).
  21. (en)} « Drowning Pool Announce Departure Of Ryan McCombs :: Rock Access – Rock News », Rockaccess.net (consulté en 10 mai 2012).
  22. (en) « Drowning Pool Recruits The Suicide Hook Singer », Blabbermouth.
  23. (en) « Drowning Pool Stream "In Memory Of…" », Rockaccess.net (consulté le 4 octobre 2012).
  24. « Drowning Pool Unleash 'Saturday Night' Video », Loudwire.com (consulté le 14 novembre 2012).
  25. « Drowning Pool Introduces New Singer On 97.1 The Eagle Radio Station », Blabbermouth (consulté le 4 octobre 2012).
  26. (en) Cornell Jeff, « Drowning Pool Announce Unlucky 13th Anniversary ‘Sinner’ Tour Read More: Drowning Pool Announce Unlucky 13th Anniversary Sinner Tour », sur Loudwire (consulté le 15 septembre 2014).
  27. a et b (en) « Drowning Pool respond to Arizona shooting link with their song 'Bodies[[:Modèle:'-]] », NME, IPC Media,‎ (consulté le 3 juillet 2012).
  28. a et b (en) « Military Life », Militarymoney.com (consulté le 4 février 2013).
  29. (en) « Musicians Protest Use of Music at Gitmo », CBS News,‎ .
  30. (en) « Welcome to », Michaelmoore.com (consulté le 9 janvier 2012).
  31. (en) Andrew Selsky, « Musicians protest use of songs by US jailers », Associated Press,‎ (lire en ligne).
  32. (en) « Drowning Pool official MySpace blog(Stevie Bentons Apology », Blogs.myspace.com,‎ (consulté le 21 octobre 2011).
  33. a, b et c (en) « Drowning Pool », Tim Grierson.
  34. (en) Craig Harris, « Drowning Pool », AllMusic.
  35. (en) « Drowning Pool – gig review », Metal and Beyond,‎ .
  36. (en) Johnny, « Desensitized – Drowning Pool », AllMusic.
  37. (en) « Drowning Pool », Rhapsody.
  38. (en) « Drowning Pool », Michian Entertainer.
  39. (en) « Drowning Pool Loudest Common Denominator », Hard Rock Haven.
  40. a et b (en) « INTERVIEW WITH DROWNING POOL GUITARIST C.J. PIERCE », Manchester Rocks,‎ .
  41. (en) Craig Cummings, « Dallas-based Drowning Pool to play Toys for Tots Bash | Lubbock Online | Lubbock Avalanche-Journal », Lubbock Online,‎ (consulté le 4 février 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]