Tevita Fifita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fifita.
Tevita Fifita
Tanga Roa.jpg
Tanga Roa en 2016.
Données générales
Nom de naissance
Tevita Fifita
Nom de ring
Camacho
Donny Marlow
Micah
Tanga Loa
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
KissimmeeVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 0 (1,83 m)[1]
Poids
248 lb (113 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
2008 - aujourd'hui

Tevita Fifta (né le à Kissimmee, Floride) est un catcheur américain. Il travaille actuellement à la New Japan Pro Wrestling sous le nom de Tanga Roa en tant que membre du Bullet Club.

Il est le fils de l'ancien catcheur Tonga Fifita (Haku) et le frère de Alipate Fifita (connu sous le nom de Tama Tonga).

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et entraînement (2006-2009)[modifier | modifier le code]

Avant de faire ses débuts dans le catch professionnel, Tevita Fifita a été entraîné par Bully Ray et Devon à la Team 3D Academy (centre d'entraînement au catch)[2].

World Wrestling Entertainment (2009-2014)[modifier | modifier le code]

Florida Championship Wrestling (2009-2011)[modifier | modifier le code]

En 2009, Fifta signe un contrat avec la World Wrestling Entertainment et est envoyé à la Florida Championship Wrestling, où il lutte sous le nom de Donny Marlow. Il remporte une fois le Championnat par équipes de la FCW avec CJ Parker le 21 juillet 2011 contre Calvin Raines et Big E Langston. Ils perdront les titres contre Brad Maddox et Briley Pierce le 3 novembre.

Débuts et alliance avec Hunico (2011-2014)[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts lors du Superstars du 8 décembre 2011 en accompagnant Hunico pour son match contre Trent Barreta. Depuis, il accompagne Hunico pour chacun de ses matchs. Il fait ses débuts sur le ring lors d'une bataille royale le 17 février 2012 à SmackDown, mais il est éliminé par Ted DiBiase. Il participe à plusieurs attaques envers Ted DiBiase, jusqu'à ce que ce dernier se blesse au bras droit. Lors du Superstars du 26 avril, lui et Hunico battent les Usos. Lors du SmackDown du 4 mai, lui et Hunico perdent contre R-Truth et Kofi Kingston[3]. Lors d'Over The Limit, il perd contre Ryback[4]. Lors de SmackDown le 3 juillet, il perd avec Hunico et Drew McIntyre contre Jim Duggan, Santino Marella et Sgt. Slaughter. Lors de NXT le 4 juillet, il perd contre Seth Rollins. Plus tard dans la soirée, il gagne avec Hunico et Michael McGillicutty contre Bo Dallas, Tyson Kidd et Seth Rollins. Lors de NXT le 11 juillet, il bat Tyson Kidd.

Lors de Money in the Bank, lui et Hunico perdent face à Kofi Kingston et R-Truth et ne remportent pas les Championnats par équipes. Lors de SmackDown le 20 juillet, il gagne avec Darren Young, Hunico et Titus O'Neil contre Epico, Kofi Kingston, Primo et R-Truth. Lors de NXT le 1er août, il perd avec Hunico contre Jason Jordan et Mike Dalton. Lors de NXT le 29 août, il gagne avec Hunico contre Jason Jordan et Mike Dalton.

À la suite de la blessure de Hunico, il débute en solo. Lors de NXT du 24 octobre, il perd contre Brodus Clay. Lors de NXT du 14 novembre, il attaque Big E Langston.Lors du NXT du 21 novembre, il perd contre Big E Langston.Lors de NXT du 19 décembre, il perd avec Aiden English contre Big E Langston.Lors de NXT du 16 janvier, il perd contre Big E Langston.

Après avoir subi une blessure à lui-même à la NXT, il a subi une intervention chirurgicale pour une fracture du poignet et sera absent pour au moins 8 à 10 semaines.

Il fait son retour au WrestleMania Axxess en perdant avec Hunico contre Ezekiel Jackson et Yoshi Tatsu. Lors de NXT du 8 mai, il perd contre Kassius Ohno. Le 28 juin, dans un House Show à Lakeland, il perd contre Mason Ryan. Lors du Main Event du 4 novembre, il perd avec Hunico face aux Usos. Lors du Smackdown du 15 novembre, lui et Hunico perdent face à The Great Khali.

NXT Wrestling et départ (2014)[modifier | modifier le code]

Lors de NXT du 29 janvier, il perd contre Corey Graves. Lors de NXT du 6 mars, il perd contre Adrian Neville. Le 8 mai à NXT, il bat Captain Comic. Le 29 mai à NXT Takeover, il perd face à Adam Rose[5].

Le 12 juin 2014, la WWE annonce son départ de la fédération[6].

Total Nonstop Action Wrestling (2015-2016)[modifier | modifier le code]

The Rising et départ (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts le 3 avril en rejoignant The Rising avec Drew Galloway et Eli Drake. Lors de Impact Wrestling du 10 avril, il gagne avec Drew Galloway et Eli Drake contre The Beat Down Clan (Kenny King, Low Ki et MVP) par disqualification.

New Japan Pro Wrestling (2016-…)[modifier | modifier le code]

Bullet Club (2016-…)[modifier | modifier le code]

Le 12 mars 2016, il est annoncé comme le membre le plus récent du Bullet Club par son frère adoptif Tama Tonga , qui a défié Togi Makabe et Tomoaki Honma a à un match pour les IWGP Tag Team Championship lors d' Invasion Attack[7]. Lors d' Invasion Attack, lui et Tama Tonga battent Great Bash Heel (Togi Makabe et Tomoaki Honma) et remportent les IWGP Tag Team Championship[8]. Lors de Wrestling Dontaku, ils conservent leur titres contre Great Bash Heel[9]. Lors de Global Wars 2016, ils font équipe avec les Young Bucks et ils battent Alex Shelley, Chris Sabin, Kushida et Matt Sydal[10]. Lors de Dominion 6.19, ils perdent les IWGP Tag Team Championship contre The Briscoe Brothers (Jay Briscoe et Mark Briscoe)[11]. Lors de King of Pro-Wrestling, ils battent The Briscoe Brothers et remportent les IWGP Tag Team Championship pour la deuxième fois[12]. Lors de Power Struggle, ils conservent leur titres contre Chaos (Tomohiro Ishii et Yoshi-Hashi)[13].

Lors de Wrestle Kingdom 11, ils perdent les titres contre Chaos (Tomohiro Ishii et Toru Yano) dans un Three-way tag team match qui comprenaient également Great Bash Heel (Togi Makabe et Tomoaki Honma)[14]. Lors du premier tour de la New Japan Cup 2017, il perd contre Yūji Nagata[15]. Lors de Supercard of Honor XI, lui et Tama Tonga font équipe avec Hangman Page mais perdent contre Bully Ray et The Briscoe Brothers et ne remportent pas les ROH World Six-Man Tag Team Championship[16]. Lors de Dominion 6.11, ils battent War Machine et remportent les IWGP Tag Team Championship pour la troisième fois[17].

Ils participent ensuite au World Tag League 2017, ils remportent cinq matchs pour deux défaites et parviennent à se qualifier pour la finale du tournoi[18],[19],[20]. Le 11 décembre, ils perdent contre Los Ingobernables de Japón (Evil et Sanada) et ne remportent donc pas le tournoi[21],[22]. Le 17 décembre, ils font équipe avec Bad Luck Fale et battent Los Ingobernables de Japón (Bushi, Evil et Sanada) pour remporter les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship[23]. Lors de Wrestle Kingdom 12, ils perdent les titres contre Chaos (Beretta, Tomohiro Ishii et Toru Yano) dans un Gauntlet match qui comprenaient également Michael Elgin et War Machine, Suzuki-gun (Taichi, Takashi Iizuka et Zack Sabre, Jr.) et Taguchi Japan (Juice Robinson, Ryusuke Taguchi et Togi Makabe)[24]. Le lendemain, ils battent Chaos (Beretta, Tomohiro Ishii et Toru Yano) et remporte les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship pour la deuxième fois[25]. Lors de The New Beginning In Sapporo 2018 - Tag 1, ils conservent les titres contre Ryusuke Taguchi, Toa Henare et Togi Makabe[26]. Lors de ROH/NJPW Honor Rising: Japan 2018 - Tag 2, ils conservent les titres contre Cheeseburger, Delirious et Jushin Thunder Liger[27]. Lors de Sakura Genesis 2018, ils conservent les titres contre Michael Elgin, Ryusuke Taguchi et Togi Makabe[28]. Lors de Wrestling Dontaku 2018, ils perdent les titres contre Bullet Club (Marty Scurll, Matt et Nick Jackson)[29].

Bullet Club OG (2018-...)[modifier | modifier le code]

Lors de G1 Special In San Fransisco, lui, Tama Tonga, King Haku, Yujiro Takahashi et Chase Owens battent Chaos (Yoshi-Hashi, Gedo, Rocky Romero, Sho et Yoh). Après la victoire de Kenny Omega sur Cody dans le main event, Omega s'adresse au fans en compagnie des Young Bucks, ils sont alors rejoints par Tama Tonga, Tanga Loa et King Haku qui venaient pour féliciter Kenny Omega mais les Tongans attaquèrent Kenny Omega et les Young Bucks, formant un nouveau groupe qu'ils nomment The BC Firing Squad. Marty Scurll, Hangman Page, Yujiro Takahashi et Chase Owens viennent en aide aux membres de The Elite mais ils ne parviennent pas à prendre le dessus, Cody se voit alors offrir une place au sein de cette nouvelle faction mais ce dernier attaque alors les Tongans montrant sa fidélité au Bullet Club. Les Tongans quittèrent ensuite le ring en annonçant « être le véritable bullet club et que les querelles pour être leader s'était terminé » puis après le départ des Tongans, Kenny Omega et Cody se réconcilient en se donnant une poignée de main comme un signe d'unité et ainsi réinstaurer Kenny Omega en tant que leader du Bullet Club de leurs côté[30]. Le 11 juillet, il est annoncé sûr la chaîne YouTube des Guerrillas Of Destiny que Bad Luck Fale et HikuLe’o ont rejoint The BC Firing Squad[31].

Le 12 août, lui, Tama Tonga et Taiji Ishimori battent Bullet Club (Marty Scurll, Matt et Nick Jackson) et remportent les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship [32]. Lors de Destruction in Hiroshima, ils conservent les titres contre Juice Robinson, David Finlay et Ryusuke Taguchi[33].

Lors de Fighting Spirit Unleashed, Tama Tonga & Tanga Loa battent les Young Bucks et remportent les IWGP Tag Team Championships pour la quatrième fois[34].

Le 8 octobre lors de King of Pro Wrestling, Tama Tonga, Tanga Loa, Bad Luck Fale et Taiji Ishimori battent Hangman Page, Chase Owens et les Young Bucks[35].

Consejo Mundial de Lucha Libre (2016)[modifier | modifier le code]

Le 1er Juin 2016, la Consejo Mundial de Lucha Libre annonce Roa et Tonga en tant que participants au International Gran Prix 2016 Tournament[36]. Le 24 juin, ils font équipe avec Sam Adonis et ils battent Atlantis, Diamante Azul et Volador Jr.[37]. Le 1er Juillet, il participe au International Gran Prix 2016 Tournament où il est éliminé par Último Guerrero[38].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
Les Guerrillas of Destiny portant le Guerrilla Warfare sur Mark Briscoe
  • Thèmes musicaux
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Stars and Stripes Forever John Williams 2009 FCW
Hubba Smubba Extreme Music 2009 FCW
Bad Man Jim Johnston 2009-2010 FCW
Wild Days A Sonoton Music 2010; 2011 FCW
Thug Bug Ded Good 2010 FCW
Headshrinker Jim Johnston 2010-2011 FCW
Respeto Reychesta Secret Weapon 2011-2014 WWE
Wish It Away
(avec The Rising)
Psycho Dalek 2015 TNA
The Ghost In Us
(avec The Rising)
Dale Oliver 2015 TNA
Shot'Em

(avec le Bullet Club)

[Q]Brick 2016-… NJPW
GUERRILAS OF DESTINY

(avec Tama Tonga)

Yonosuke Kitamura

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tanga Loa en tant que IWGP Tag Team Champion en novembre 2016

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Tevita Fifita[40]
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 436 en augmentation 337 en augmentation 176 en diminution 200 Non classé en augmentation 188 en diminution 324 en augmentation 140

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Mica », sur Online World of Wrestling (consulté le 22 septembre 2015).
  2. http://www.wrestlingrevealed.com/camacho-and-bully-ray
  3. (en)Michael Burdick, « R-Truth & Kofi Kingston def. Hunico & Camacho », sur WWE.com, (consulté le 7 mai 2012)
  4. (en)Zach Linder, « Ryback def. Camacho », sur WWE.com, (consulté le 28 mai 2012)
  5. http://caq.fr/actualite/2014/05/30/resultats-nxt-takeover-290514/
  6. http://www.wwe.com/inside/wwe-releases-superstars
  7. (ja) « New Japan Cup 2016 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 12 mars 2016)
  8. (en) Dave Meltzer, « NJPW Invasion Attack live results: Kazuchika Okada vs. Tetsuya Naito for the IWGP Championship », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 10 avril 2016)
  9. (en) Bryan Rose, « NJPW Wrestling Dontaku results: Super Juniors lineups; IWGP champ Naito vs. Ishii », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 3 mai 2016)
  10. (en) Dave Meltzer, « ROH Global Wars 2016 live results: Jay Lethal vs. Colt Cabana; loads of NJPW stars », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 8 mai 2016)
  11. (en) Dave Meltzer, « NJPW Dominion live results: Tetsuya Naito vs Kazuchika Okada for the IWGP HW Championship », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 19 juin 2016)
  12. (en) Bryan Rose, « NJPW King of Pro Wrestling live results: Kazuchika Okada vs. Naomichi Marufuji », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 10 octobre 2016)
  13. (en) Bryan Rose, « NJPW Power Struggle live results: Tetsuya Naito vs. Jay Lethal », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 5 novembre 2016)
  14. (en) Bryan Rose et Joseph Currier, « NJPW Wrestle Kingdom 11 live results: Kazuchika Okada vs. Kenny Omega », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 4 janvier 2017)
  15. (ja) « 戦国炎舞 -Kizna- Presents New Japan Cup 2017 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 11 mars 2017)
  16. (en) Bryan Rose, « ROH Supercard of Honor XI live results: The Hardys vs. Young Bucks », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 1er avril 2017)
  17. (en) Bryan Rose, « NJPW Dominion live results: Kazuchika Okada vs. Kenny Omega », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 juin 2017)
  18. (ja) « 鉄拳Presents World Tag League 2017 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 8 décembre 2017)
  19. John Powell, « NJPW World Tag League Update: Guerrillas of Destiny, Los Ingobernables in the finals », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 9 décembre 2017)
  20. (ja) « ja:【新日】タマ・トンガ&タンガ・ロアがWTL優勝決定戦へ », Tokyo Sports,‎ (consulté le 9 décembre 2017)
  21. (ja) « 鉄拳Presents World Tag League 2017 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 11 décembre 2017)
  22. Joseph Currier, « NJPW crowns World Tag League 2017 winners », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 décembre 2017)
  23. (ja) « JRA presents Road to Tokyo Dome », New Japan Pro Wrestling (consulté le 17 décembre 2017)
  24. Ethan Renner, « NJPW Wrestle Kingdom 12 live results: Okada-Naito, Omega-Jericho », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 4 janvier 2018)
  25. Brian Denney, « NJPW NEW YEAR'S DASH RESULTS: JERICHO APPEARS, BULLET CLUB FRICTION », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 9 janvier 2018)
  26. (en) « Résumé et résultats de NJPW New Beginning In Sapporo, première partie », voxcatch.fr, (consulté le 29 janvier 2018)
  27. (en) « NJPW/ROH Honor Rising Night II : Les Golden Lovers en route pour dominer 2018 », voxcatch.fr, (consulté le 24 février 2018)
  28. (en) « Résultats - NJPW "Sakura Genesis 2018" - 1er avril 2018 », forum.fnnation.com, (consulté le 1er avril 2018)
  29. (en-US) « 5/3 NJPW Dontaku Night 1 Results: Fukuoka, Japan (Omega vs. Page, Cody vs. Ibushi) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne)
  30. /NJPW G1 Special: Omega gagne la bataille pour Bullet Club, perd le combat avec Firing Squad
  31. (en) Bryan Rose, « Tama Tonga diffuse une vidéo du peloton d'exécution », lastwordonprowrestling.com, (consulté le 11 juillet 2018)
  32. « NJPW : Finale du G1 Climax 28 - Hiroshi Tanahashi vs. Kota Ibushi », Catch au Quotidien,‎ (lire en ligne)
  33. « NJPW Destruction in Hiroshima 2018 at Hiroshima Sun Plaza wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 16 septembre 2018)
  34. « NJPW Fighting Spirit Unleashed at Walter Pyramid wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 1er octobre 2018)
  35. (en-US) « NJPW King of Pro Wrestling Results - 10/8/18 (Kenny Omega vs. Kota Ibushi vs. Cody Rhodes) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le 9 octobre 2018)
  36. (es) « El Grand Prix. La mayor competencia de lucha libre a nivel global », Consejo Mundial de Lucha Libre, (consulté le 10 juin 2016)
  37. (es) « Primera llamada extranjera en el CMLL », MedioTiempo, (consulté le 26 juin 2016)
  38. (es) Apolo Valdés, « Volador Jr. se llevó el Grand Prix 2016 », MedioTiempo, (consulté le 2 juillet 2015)
  39. (en) Larry Csonka, « Csonka’s WrestleCircus: Taking Center Stage Review 2.19.17 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 411Mania, (consulté le 20 février 2017)
  40. (en) « PWI Ratings for Tanga Loa », sur Internet Wrestling Data base (consulté le 2 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]