Canton de Saint-Mihiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Mihiel
Canton de Saint-Mihiel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement(s) Commercy
Bureau centralisateur Saint-Mihiel
Conseillers
départementaux
Sylvain Denoyelle
Marie-Christine Tonner
2016-2021
Code canton 55 13
Histoire de la division
Création 30 janvier 1790[1],[2]
Modification 1 27 vendémiaire an X[3],[4]
(19 octobre 1801)
Modification 3 22 mars 2015[5]
Démographie
Population 12 025 hab. (2016)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Altitude 279 m
Min. 201 m
Max. 416 m
Superficie 540,23 km2
Subdivisions
Communes 34

Le canton de Saint-Mihiel est un canton français situé dans le département de la Meuse et la région Grand Est.

Le canton est créé en 1790 sous la Révolution française. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 20 à 34.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour du bureau centralisateur de Saint-Mihiel et fait partie intégralement de l'arrondissement de Commercy. Son altitude varie de 201 m (Jonville-en-Woëvre) à 416 m (Vigneulles-lès-Hattonchâtel) pour une altitude moyenne de 279 m. Sa superficie est de 540,23 km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Mihiel fait partie du district de Saint-Mihiel[1], créé par le décret du 30 janvier 1790[2].

Après la suppression des districts en 1795, le canton intègre l'arrondissement de Commercy lors de la création de celui-ci le 27 vendémiaire an X (19 octobre 1801)[3],[4]

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 20 à 34[5], avec l'ajout des 14 communes qui formaient l'ancien canton de Vigneulles-lès-Hattonchâtel.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Saint-Mihiel dans l'arrondissement de Commercy avant 2015.

Le canton de Saint-Mihiel regroupait 20 communes[6] et comptait 8 295 habitants en 2012 pour une superficie de 243,65 km2.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Mihiel
(chef-lieu)
55463 CC du Sammiellois 33,00 4 225 (2014) 128


Apremont-la-Forêt 55012 CC Côtes de Meuse Woëvre 32,89 395 (2014) 12
Bislée 55054 CC du Sammiellois 4,96 60 (2014) 12
Bouconville-sur-Madt 55062 CC Côtes de Meuse Woëvre 6,98 108 (2014) 15
Broussey-Raulecourt 55085 CC Côtes de Meuse Woëvre 21,02 269 (2014) 13
Chauvoncourt 55111 CC du Sammiellois 10,04 456 (2014) 45
Han-sur-Meuse 55229 CC du Sammiellois 17,22 280 (2014) 16
Lacroix-sur-Meuse 55268 CC du Sammiellois 21,15 710 (2014) 34
Lahayville 55270 CC Côtes de Meuse Woëvre 3,96 26 (2014) 6,6
Loupmont 55303 CC Côtes de Meuse Woëvre 10,33 81 (2014) 7,8
Maizey 55312 CC du Sammiellois 14,91 168 (2014) 11
Montsec 55353 CC Côtes de Meuse Woëvre 5,95 82 (2014) 14
Les Paroches 55401 CC du Sammiellois 10,24 417 (2014) 41
Rambucourt 55412 CC Côtes de Meuse Woëvre 14,86 198 (2014) 13
Ranzières 55415 CC du Sammiellois 14,09 75 (2014) 5,3
Richecourt 55431 CC Côtes de Meuse Woëvre 6,23 61 (2014) 9,8
Rouvrois-sur-Meuse 55444 CC du Sammiellois 6,13 189 (2014) 31
Troyon 55521 CC du Sammiellois 13,07 260 (2014) 20
Varnéville 55528 CC Côtes de Meuse Woëvre 6,44 55 (2014) 8,5
Xivray-et-Marvoisin 55586 CC Côtes de Meuse Woëvre 14,45 94 (2014) 6,5

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Mihiel regroupe désormais 34 communes et compte 12 065 habitants en 2014 pour une superficie de 540,23 km2.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Mihiel
(bureau centralisateur)
55463 CC du Sammiellois 33,00 4 225 (2014) 128
Apremont-la-Forêt 55012 CC Côtes de Meuse Woëvre 32,89 395 (2014) 12
Beney-en-Woëvre 55046 CC Côtes de Meuse Woëvre 17,20 146 (2014) 8,5
Bislée 55054 CC du Sammiellois 4,96 60 (2014) 12
Bouconville-sur-Madt 55062 CC Côtes de Meuse Woëvre 6,98 108 (2014) 15
Broussey-Raulecourt 55085 CC Côtes de Meuse Woëvre 21,02 269 (2014) 13
Buxières-sous-les-Côtes 55093 CC Côtes de Meuse Woëvre 26,72 279 (2014) 10
Chaillon 55096 CC Côtes de Meuse Woëvre 11,54 108 (2014) 9,4
Chauvoncourt 55111 CC du Sammiellois 10,04 456 (2014) 45
Dompierre-aux-Bois 55160 CC du Sammiellois 8,07 42 (2014) 5,2
Han-sur-Meuse 55229 CC du Sammiellois 17,22 280 (2014) 16
Heudicourt-sous-les-Côtes 55245 CC Côtes de Meuse Woëvre 13,56 171 (2014) 13
Jonville-en-Woëvre 55256 CC Côtes de Meuse Woëvre 10,81 145 (2014) 13
Lachaussée 55267 CC Côtes de Meuse Woëvre 27,19 270 (2014) 9,9
Lacroix-sur-Meuse 55268 CC du Sammiellois 21,15 710 (2014) 34
Lahayville 55270 CC Côtes de Meuse Woëvre 3,96 26 (2014) 6,6
Lamorville 55274 CC Côtes de Meuse Woëvre 34,93 281 (2014) 8
Loupmont 55303 CC Côtes de Meuse Woëvre 10,33 81 (2014) 7,8
Maizey 55312 CC du Sammiellois 14,91 168 (2014) 11
Montsec 55353 CC Côtes de Meuse Woëvre 5,95 82 (2014) 14
Nonsard-Lamarche 55386 CC Côtes de Meuse Woëvre 18,18 204 (2014) 11
Les Paroches 55401 CC du Sammiellois 10,24 417 (2014) 41
Rambucourt 55412 CC Côtes de Meuse Woëvre 14,86 198 (2014) 13
Ranzières 55415 CC du Sammiellois 14,09 75 (2014) 5,3
Richecourt 55431 CC Côtes de Meuse Woëvre 6,23 61 (2014) 9,8
Rouvrois-sur-Meuse 55444 CC du Sammiellois 6,13 189 (2014) 31
Saint-Maurice-sous-les-Côtes 55462 CC Côtes de Meuse Woëvre 9,30 404 (2014) 43
Seuzey 55487 CC du Sammiellois 4,61 99 (2014) 21
Troyon 55521 CC du Sammiellois 13,07 260 (2014) 20
Valbois 55530 CC Côtes de Meuse Woëvre 17,09 86 (2014) 5
Varnéville 55528 CC Côtes de Meuse Woëvre 6,44 55 (2014) 8,5
Vaux-lès-Palameix 55540 CC du Sammiellois 10,52 48 (2014) 4,6
Vigneulles-lès-Hattonchâtel 55551 CC Côtes de Meuse Woëvre 62,59 1 573 (2014) 25
Xivray-et-Marvoisin 55586 CC Côtes de Meuse Woëvre 14,45 94 (2014) 6,5

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1833 1848 Louis Marie Dominique Hast   Avocat, substitut du procureur à Saint-Mihiel
1848 1871 Hippolyte Larzillière-Beudant   Avoué
Maire de Saint-Mihiel
1871 1886 Joseph-Nicolas Brion Républicain Avocat
Maire de Saint-Mihiel
1886 1887
(décès)[8]
Charles de Larzillière Républicain Avocat à Saint-Mihiel
1887[9] 1897
(décès)[10]
Alfred Vicq Républicain Avoué à Saint-Mihiel
Maire
1897[11] 1914
(décès)[12]
Augustin Phasmann Républicain Représentant de commerce, Rentier
Maire de Saint-Mihiel
1914 1919 Charles Louis Albert Auguste Daupleix   Avoué à Saint-Mihiel
1919 1934 Louis-Édouard Taton-Vassal AD-RG Avocat et avoué
Maire de Saint-Mihiel (1920-1925)
Député (1924-1932)
1934 1940 Albert Jules Thiéry (1868-1958)[13] RG Médecin
Maire de Saint-Mihiel (1914-1920 et 1935-1945)
Membre de la Commission administrative départementale (1940-1943)
Nommé conseiller départemental en 1943
Président du Conseil départemental (1943-1945)[14]
1945 1968
(décès)
Henry Vuillaume DVD puis RPF
puis UDR
Médecin à Saint-Mihiel
1969 1986
(décès)
Jacques Bailleux UDR puis RPR Expert géomètre
Maire de Saint-Mihiel
1986 2004 Roger Dumez DVD PDG de société à Saint-Mihiel
Président du Conseil général de la Meuse (1998-2001)
2004 2015 Philippe Martin UMP puis DVD
puis UDI
Médecin
Maire de Saint-Mihiel (2009-2014)

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2016 2015 janvier 2016 Marianne Prot[15]   FN Infirmière, Verdun
2015 janvier 2016 Bruno Rota   FN Militaire retraité, Eix
2016 2021 avril 2016 en cours Sylvain Denoyelle   UDI Conseiller en gestion du patrimoine
Président de la CC Côtes de Meuse - Woëvre
Maire de Nonsard-Lamarche (depuis 2001)
avril 2016 en cours Marie-Christine Tonner   UDI Infirmière
Maire-adjointe de Saint-Mihiel

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Marianne Prot et Bruno Rota (FN, 33,74 %), Sylvain Denoyelle et Marie-Christine Tonner (UDI, 28,84 %) et Sèverine François et Thibaut Villemin (PS, 23,76 %). Le taux de participation est de 56,64 % (4 865 votants sur 8 589 inscrits)[16] contre 53,07 % au niveau départemental[17] et 50,17 % au niveau national[18]. Au second tour, Marianne Prot et Bruno Rota (FN) sont élus avec 38,29 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 59,17 % (1 873 voix pour 5 085 votants et 8 594 inscrits)[19].

Le résultat de l'élection de 2015 a ensuite été annulé par le tribunal administratif de Nancy. Une élection partielle est organisée en avril 2016. À l'issue du second tour, le 24 avril 2016, Sylvain Denoyelle et Marie-Christine Tonner (UDI) sont élus avec 57,76 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 43,36 % (2 007 voix pour 3 732 votants et 8 607 inscrits)[20].

Sylvain Denoyelle est membre du MRSL[21].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 0828 8299 0248 9208 9268 7938 6738 4328 295
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[22] puis population municipale à partir de 2006[23])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 12 065 habitants[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).
  • Baudouin, Collection générale des décrets rendus par l'Assemblée Nationale, Paris, Baudouin, , 567 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis Marie Prudhomme (1798), p. 100
  2. a et b Baudouin (1790), p. 52
  3. a et b « Notice communale de Saint-Mihiel », sur le site de l'EHESS.
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 808.
  5. a et b Décret no 2014-166 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Meuse..
  6. « Liste des communes du canton de Saint-Mihiel », sur le site de l'INSEE (consulté le 29 mars 2014)
  7. Régine Petitjean, Répertoire numérique détaillé de la série N : Administration et comptabilité départementales, Bar-le-Duc, Archives Départementales de la Meuse, , p. XXVIII
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6271226v/f4.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62748597/f2.image.r=canton?rk=1545072;0
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64516658/f2.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64385503/f7.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63941304/f2.item.r=canton.zoom
  13. « Biographie et mandats d'Albert Thiéry », sur le site de l'Assemblée nationale
  14. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 4 juin 1943, (en ligne).
  15. https://www.estrepublicain.fr/meuse/2015/04/02/meuse-portrait-des-deux-elus-front-national-de-lorraine
  16. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Mihiel », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du premier tour pour le département de la Meuse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  18. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  19. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Mihiel », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  20. « Meuse : le FN perd le canton de Saint-Mihiel », L'Est républicain, 24 avril 2016.
  21. http://lemouvementradical.fr/elus/
  22. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  23. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  24. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee