Saint-Victoret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Victoret
Blason de Saint-Victoret
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Arrondissement d'Istres
Canton Canton de Marignane
Intercommunalité Communauté urbaine Marseille Provence Métropole
Maire
Mandat
Claude Piccirillo
2008 - 2014
Code postal 13700, 13730
Code commune 13102
Démographie
Gentilé Saint-Victoriennes,
Saint-Victoriens
Population
municipale
6 596 hab. (2011)
Densité 1 395 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 25′ 18″ N 5° 14′ 03″ E / 43.4216666667, 5.23416666667 ()43° 25′ 18″ Nord 5° 14′ 03″ Est / 43.4216666667, 5.23416666667 ()  
Altitude 26 m (min. : 15 m) (max. : 120 m)
Superficie 4,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Saint-Victoret

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Saint-Victoret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Victoret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Victoret
Liens
Site web www.saintvictoret.fr

Saint-Victoret est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône, près de Marignane, et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Saint-Victoriens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la période 1971-2000 :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 11,2 12,6 15,3 17,7 22,2 26,1 29,5 29,2 25,3 20,3 14,7 12,0 19,7
Températures moyennes (°C) 7,1 8,3 10,7 13,1 17,4 21,1 24,1 24,0 20,4 16,0 10,8 8,1 15.1
Températures minimales (°C) 3,0 3,9 6,0 8,5 12,6 16,0 18,7 18,7 15,5 11,6 6,8 4,1 10,5
Précipitations (hauteur en mm) 54 44 40 58 41 25 13 31 61 85 51 52 554,5
Source: Météo France[1] / Station de Marignane

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

L'histoire de cette commune est directement liée à celle de Marseille, dont elle est issue.

Saint-Victoret signifie le petit Saint-Victor. En effet, l’abbaye de Saint-Victor de Marseille fondée par Jean Cassien, moine bénédictin d’origine roumaine, au début du cinquième siècle, est à l’origine de la ville.

L’essor de l’ordre de Saint-Victor à Marseille fut considérable au Xe siècle. Vers 965, quelques moines de cette abbaye sont envoyés au bord de la Cadière où ils installent une petite communauté sur des terres marécageuses, ce sera un prieuré rural baptisé Saint-Victoret. Plus tard, un cellier, une maison claustrale et une église seront bâtis. La vie s’organise alors autour de ce prieuré rural, sous la juridiction de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille. En 1640, Saint-Victoret se transforme de prieuré en communauté, de seigneurie victorine en seigneurie noble, de castrum en village jusqu'à en devenir, en 1666, commune de Saint-Victoret.

Le nord de la commune nécessiterait une prospection archéologique : possibilité de témoins de l'Antiquité tardive. L'église conserve un chapiteau antique utilisé en bénitier.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Victoret

Blasonnement :

De gueules, à l'escarboucle pommetée et fleurdelysée d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 1995 André Daudet PS  
juin 1995 en cours Claude Piccirillo UDF (DL) puis DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 596 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
240 236 258 264 264 298 348 503 442
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
501 528 500 470 473 458 484 493 531
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
504 546 543 590 698 864 1 050 1 524 2 532
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
3 605 4 880 5 436 5 571 6 047 6 810 6 566 6 530 6 596
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Saint-Isarn, abbé de Saint Victor de Marseille

Claude Piccirillo, maire de Saint-Victoret


Pons de Marignane, archevêque d'Arles

Fred'Angelo : chanteur


Baptiste Giabiconi[4],[5], mannequin et chanteur français

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Victoret est une commune riche de par son histoire. Créée par des moines de l’abbaye de Saint-Victor à Marseille vers 965, elle jouit aujourd’hui d’un patrimoine millénaire[6].

Château 
démoli partiellement en 2009. On construira sur son emplacement la nouvelle mairie.
Église 
construite au cours du XIXe siècle, elle est dédiée à saint Pierre ès liens. Les vitraux des nefs latérales retracent d'ailleurs la vie de ce saint. La rosace représente l’évolution du bâtiment au cours des siècles.
Presbytère 
les vieux textes parlent de « maison curiale ou claustrale », il s’agit tout simplement de la maison du curé.
Couvent 
la communauté de religieuses des sœurs missionnaires de la Société de Marie habite depuis le début du XXe siècle le couvent la Filosette .
Croix religieuse 
située en haut de la colline du Pas-des-Broquettes, elle domine la plaine de l’Etang-de-Berre comme pour annoncer aux voyageurs du ciel : « Ici commence la ville de Saint-Victoret ».
Mémorial des soldats du feu 
installé au cœur de la commune, le mémorial dédié aux soldats du feu, inauguré en 2008, rend hommage à ces héros de l’ombre tombés en service commandé pour notre sécurité à tous. La municipalité de Saint-Victoret déterminée à leur rendre l’hommage du cœur et à renouer avec le passé aéronautique de la ville pour en préserver le patrimoine, relève le défi dès 2004.
Un grand mémorial est alors progressivement édifié, composé d’un Canadair CL 215 et d’un hélicoptère Alouette III, tous deux hissés sur des piliers. La mise en place de ces deux appareils de la sécurité civile, sur l’esplanade de la Cascade, entourés d’un camion de sapeurs-pompiers et d’un camion de marins-pompiers concrétise les liens forts entre les soldats du feu et la commune.
Une stèle représentant un pilote aux commandes de son appareil est érigée en hommage aux pompiers du ciel, dont la célébration a lieu chaque année.
Et depuis, chaque année, la municipalité souhaite pour cet hommage associer la sécurité civile, les sapeurs-pompiers et les marins-pompiers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://france.meteofrance.com/france/climat_france?48043.path=climatstationn%252F13054001
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. Baptiste Giabiconi, égérie Chanel, sur M6, magazine télévisé 66 minutes du 27 mars 2011
  5. [vidéo] Replay du magazine télévisé 66 minutes, diffusé sur M6, le 27 mars 2011, dont la première partie est consacrée au sujet intitulé : « Baptiste Giabiconi, égérie de Chanel »
  6. http://www.saintvictoret.fr/Vivre-au-quotidien/Histoire-et-patrimoine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]