Mallemort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mallemort
Vue générale du village
Vue générale du village
Blason de Mallemort
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Arles
Canton Eyguières
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Salon-Étang de Berre-Durance
Maire
Mandat
Hélène Gente-Ceaglio
2014-2020
Code postal 13370
Code commune 13053
Démographie
Gentilé Mallemortais
Population
municipale
6 208 hab. (2011)
Densité 220 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 54″ N 5° 10′ 49″ E / 43.7316666667, 5.18027777778 ()43° 43′ 54″ Nord 5° 10′ 49″ Est / 43.7316666667, 5.18027777778 ()  
Altitude Min. 99 m – Max. 225 m
Superficie 28,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Mallemort

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Mallemort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mallemort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mallemort
Liens
Site web http://www.mallemortdeprovence.com

Mallemort est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle fait partie de la communauté d'agglomération Agglopole Provence. Ses habitants sont appelés les Mallemortais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mallemort
Cheval-Blanc (Vaucluse) Mérindol (Vaucluse) Puget (Vaucluse)
Senas Mallemort Charleval
Alleins Vernegues

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Cavaillon
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 3 6 8 12 15 18 18 14 11 6 3 9,6
Température moyenne (°C) 6 8 11,5 13 17,5 22 24,5 24 19 15 10 6,5 15,1
Température maximale moyenne (°C) 10 12 16 18 23 27 30 30 24,7 20 13,1 10 20,3
Précipitations (mm) 36,5 23,3 24,9 47,7 45,6 25,4 20,9 29,1 65,8 59,6 52,8 34 437
Source : (fr) Données de Cavaillon 1961 à 1990
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
10
2
36,5
 
 
 
12
3
23,3
 
 
 
16
6
24,9
 
 
 
18
8
47,7
 
 
 
23
12
45,6
 
 
 
27
15
25,4
 
 
 
30
18
20,9
 
 
 
30
18
29,1
 
 
 
24,7
14
65,8
 
 
 
20
11
59,6
 
 
 
13,1
6
52,8
 
 
 
10
3
34
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En 1092, Mallemort est appelée Castro Malemortis[1]. Elle prend son nom de Malamors au XIIe siècle[2].

En 1189, les Hospitaliers du Pont de Bon Pas entretiennent une Maison sur le Podium Sanguinolentum (le Puy Ensanglanté) de Mallemort dominant le passage sur la Durance[3].

La mort de la reine Jeanne Ire ouvre une crise de succession à la tête du comté de Provence, les villes de l’Union d'Aix (1382-1387) soutenant Charles de Duras contre Louis Ier d'Anjou. Le roi de France, Charles VI, intervient et envoie le sénéchal de Beaucaire, Enguerrand d’Eudin, qui fait la conquête de Mallemort à l’été 1383. Lorsque Louis Ier meurt et que sa veuve, Marie de Blois, arrive en Provence pour défendre les droits de son fils Louis II, elle réclame que le sénéchal lui cède la ville, ce qu’il refuse par instruction du roi de France[4].

Période moderne[modifier | modifier le code]

En avril 1545, une persécution est organisée contre les Vaudois. Les troupes de Paulin de La Garde, sous la direction du premier président du Parlement d’Aix, Jean Maynier, seigneur d'Oppède, pillent le village. Les terres sont confisquées, les hommes massacrés, les femmes violées avant d’être tuées[5].

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune vient de « mal » (mauvaise) et « mort ». La région auparavant envahie par les marais réduisait cette région agricole à la maladie et la stérilité des terres. Les marais sont asséchés.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Mallemort

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

De sable, à une tête de mort, d'argent, posée en cœur, soutenue de deux os du même, passés en sautoir et surmontée d'un vase d'or couché, en chef et une bordure d'argent, chargée du mot MALLEMORT en lettres de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1966 1971 Louis Usclat PCF ...
mars 1971 en cours Daniel Conte PS Conseiller général et 1er vice-président du conseil général
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 208 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 757 1 757 1 727 1 730 2 123 2 153 2 165 2 356 2 416
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 404 2 395 2 210 2 195 2 130 2 149 2 147 2 059 2 201
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 215 2 195 2 259 1 979 1 867 1 969 2 141 2 221 2 427
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
3 029 3 090 3 344 3 946 4 366 4 984 5 501 5 590 6 041
2011 - - - - - - - -
6 208 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Camille Roqueplan (1802-1855), peintre dont certaines œuvres sont exposées à la bibliothèque Médicis du palais du Luxembourg ;
  • Nestor Roqueplan (1804-1870), son frère, journaliste et directeur de théâtre ;
  • Fernand Pauriol, résistant communiste, membre de l'orchestre rouge, mort en déportation en 1944
  • Gérard Jacquemus (1943/1974) bassiste des Chats Sauvages alias Jack Regard né dans la commune.
  • Simon Porte Jacquemus (1990) créateur de mode, a grandi à Mallemort.
  • l'Abbé Jacques Claude Aubert (1808/1879), curé de Mallemort et félibre ami de Frédéric Mistral [8].

Économie[modifier | modifier le code]

Une centrale hydroélectrique utilisant les eaux de la Durance est implantée sur la commune depuis 1972[9].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Pont suspendu sur la Durance
Mallemort-Bouches-du-Rhône-13
  • Vestiges du château
  • Église fortifiée
  • Le Saint Pierre
  • Le monument aux morts
  • La table d'orientation
  • Le Pont suspendu est un pont franchissant la Durance, inscrit aux monuments historiques ainsi que la maison du gardien adjacente (également sur la commune de Mallemort) (cadastre A 60). Il est inscrit par arrêté du 2 juin 1986.
  • Église Notre-Dame
  • Le Lavoir rue de la fontaine
  • La chapelle des Pénitents

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. Dauzat, Ch. Rostaing, 1963, p.428
  2. I. Gilles, 1884a
  3. Henri Grégoire, ancien évêque de Blois, Recherche historiques sur les congrégations hospitalières des frères pontifes ou constructeurs de ponts, Éd. Baudoin frères libraires, Paris, 1818, pp. 25-28
  4. Geneviève Xhayet, « Partisans et adversaires de Louis d'Anjou pendant la guerre de l'Union d'Aix », Provence historique, Fédération historique de Provence, volume 40, no 162, « Autour de la guerre de l'Union d'Aix », 1990, p. 407 et 413 (note 61).
  5. Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Paris, Club France Loisirs, 1980 (ISBN 2-7242-0785-8), p 131-133
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  8. Mallemort de Provence, histoire du "Marquisat de Mallemort" par Laurent Pascal 1991
  9. Jean-Paul Clébert et Jean-Pierre Rouyer, La Durance, Privat, Toulouse, 1991, dans la collection Rivières et vallées de France, ISBN 2-7089-9503-0, p 152

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]