Charleval (Bouches-du-Rhône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charleval.
Charleval
École primaire de Charleval.
École primaire de Charleval.
Blason de Charleval
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Aix-en-Provence
Canton Lambesc
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Salon-Étang de Berre-Durance
Maire
Mandat
Yves Wigt
2014-2020
Code postal 13350
Code commune 13024
Démographie
Gentilé Charlevalois
Population
municipale
2 498 hab. (2011)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 11″ N 5° 14′ 47″ E / 43.7197222222, 5.2463888888943° 43′ 11″ Nord 5° 14′ 47″ Est / 43.7197222222, 5.24638888889  
Altitude 139 m (min. : 121 m) (max. : 390 m)
Superficie 14,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Charleval

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Charleval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charleval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charleval
Liens
Site web www.charleval-en-provence.org

Charleval (Charlaval en occitan provençal) est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle fait partie de la communauté Agglopole Provence. Ses habitants sont appelés les Charlevalois. La commune utilise fréquemment l'appellation non officielle Charleval-en-Provence[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Charleval est situé à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d'Aix-en-Provence, entre la rive gauche de la Durance et les contreforts de la chaîne des Côtes.

Communes limitrophes de Charleval[2]
Mallemort Puget (Vaucluse) Cadenet
Mallemort Charleval[2] La Roque-d'Antheron
Vernègues et Lambesc Lambesc Lambesc

Sismicité[modifier | modifier le code]

À la suite du décret du 14 mai 1991 définissant le zonage sismique de la France, le canton de Lambesc a été classé en zone II, zone qui correspond à une « sismicité moyenne ». Les cantons de Peyrolles-en-Provence et de Salon-de-Provence sont classés dans la même zone[3]. Cette classification rappelle le séisme du 11 juin 1909 au cours duquel Charleval et les communes voisines de Lambesc et Saint-Cannat ont subi des secousses d'une magnitude 6,2 sur l'échelle de Richter, faisant de ce séisme le tremblement de terre de magnitude la plus élevée enregistré en France métropolitaine depuis celui de Roquebillière en 1654.

Climat[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la periode 1971-2000  :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 10,9 12,3 15,3 17,5 22,0 25,8 29,4 29,0 25,0 19,9 14,2 11,6 19,4
Températures moyennes (°C) 6,1 7,2 9,7 12,0 16,1 19,8 22,9 22,7 19,2 14,7 9,6 7,0 13,9
Températures minimales (°C) 1,2 2,0 4,0 6,4 10,1 13,7 16,4 16,3 13,3 9,5 4,9 2,4 8,4
Précipitations (hauteur en mm) 59 47 44 63 52 31 16 37 64 98 58 54 623,4
Source: Météo France[4] / Station de Salon de Provence

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Charleval tire son nom d'une propriété érigée en fief par Charles de Lorraine, prince de Lambesc en 1598 et habitée en 1741. Charleval est devenue commune à partir de 1789. Auparavant, en 1741, elle était le territoire de Cadenet-Charleval. On note qu'un premier foyer de peuplement se regroupait dès le XIe siècle, autour de la paroisse de Valbonnette[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Charleval

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur à un bœuf ailé d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
... ... ... ... ...
mars 2001 en cours Yves Wigt ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 498 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
464 572 598 746 909 947 939 1 001 966
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 076 1 054 1 067 1 021 1 073 1 022 947 934 965
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
921 900 891 904 1 008 1 004 996 966 1 005
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 347 1 278 1 417 1 684 1 877 2 080 2 324 2 397 2 498
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • César de Cadenet, fondateur de Charleval.
  • Jules Fesquet, premier second grand prix de Rome en 1862, né à Charleval le 11 juillet 1836, décédé à Paris le 19 avril 1890, auteur d'une "Biblis métamorphosée en fontaine" exposée au Salon de 1863 et par lui donnée au Musée d'Aix en Provence.

Économie[modifier | modifier le code]

Canal traversant la commune de Charleval.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La fontaine César de Cadenet est une fontaine surmontée d'une colonne et du buste de César de Cadenet, aussi connu sous le nom de César de Charleval. Endommagée en 2009 par un camion, la fontaine est restaurée de février à mai 2011. Cette fontaine est installée le 22 décembre 1860. Elle est alimentée par la source de la Jacourelle. Elle est inaugurée le 29 août 1864. Sur le côté, une inscription se lit ainsi : Deus nobis hoec ohia fecit (« Dieu nous fit ce présent »)[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ainsi, le site officiel de la commune, www.charleval-en-provence.org, présente la commune sous le nom de « Charleval-en-Provence ».
  2. geoportail.fr
  3. La sismicité des Bouches-du-Rhône
  4. http://france.meteofrance.com/france/climat_france?48043.path=climatstationn%252F13103001
  5. J.-B. Astier, 1908 : Histoire de Charleval, Marseille
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  8. « Les fontaines de Charleval », charleval-en-provence.org.