Carnoux-en-Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carnoux-en-Provence
Image illustrative de l'article Carnoux-en-Provence
Blason de Carnoux-en-Provence
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Marseille
Canton Aubagne-Est
Intercommunalité Communauté urbaine Marseille Provence Métropole
Maire
Mandat
Jean-Pierre Giorgi
2014-2020
Code postal 13470
Code commune 13119
Démographie
Gentilé Carnussien(ne)s[1]
Population
municipale
6 792 hab. (2011)
Densité 1 969 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 15′ 23″ N 5° 33′ 52″ E / 43.2563888889, 5.5644444444443° 15′ 23″ Nord 5° 33′ 52″ Est / 43.2563888889, 5.56444444444  
Altitude Min. 180 m – Max. 380 m
Superficie 3,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Carnoux-en-Provence

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Carnoux-en-Provence

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Carnoux-en-Provence

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Carnoux-en-Provence
Liens
Site web http://www.carnoux-en-provence.com/

Carnoux-en-Provence est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Carnoux-en-Provence est située à l'est de Marseille, entre Aubagne au nord et Cassis au sud, au cœur d'un ensemble de collines prolongeant à l'est le massif de Saint-Cyr. Le village est allongé le long d'un profond vallon d'orientation générale sud-ouest - nord-est, bordé au nord par un plateau, dont seule la partie est appartient à la commune. La majorité des habitations se trouve sur le flanc nord-ouest du vallon, bien exposé.

Climat[modifier | modifier le code]

Carnoux bénéficie d'un climat méditerranéen.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communications et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée sur toute sa longueur par la route départementale 41E, qui la relie au sud à Cassis et au nord à l'autoroute A 50 au sud d'Aubagne. C'est la seule liaison routière entre Carnoux et les communes voisines. Le centre de Marseille est à 16 kilomètres par le col de la Gineste (D 559), et 20 km par l'autoroute ; ces deux itinéraires sont régulièrement encombrés aux heures de pointe.

Des lignes de car régulières relient Carnoux à Cassis, à Aubagne et à Marseille[2]. La voie ferrée Marseille - Toulon passe en tunnel sous la partie ouest de la commune ; la gare de Cassis est située à 3 kilomètres de la sortie sud de Carnoux.

Pour les déplacements à l'intérieur de la commune, la communauté urbaine (MPM) assure un système de bus à la demande : « la Marcouline »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Carnoux a été créée en 1957 par des Français rapatriés du Maroc et ceux d'Algérie ont été accueillis à partir de 1962[4].

La commune de Carnoux-en-Provence a été créée en 1966 par détachement à partir de Roquefort-la-Bédoule, devenant ainsi la 119e commune des Bouches-du-Rhône[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Carnoux-en-Provence

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

De gueules à la barre cousue d'azur accompagnée, en chef, de trois croissants mal ordonnés, les deux en pointe adossés d'argent et, en pointe, d'une fleur de lys d'or surmontée d'un lambel du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2001 Jean Chaland DVD Maire
mars 2001 en cours Jean-Pierre Giorgi DVD Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 792 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1968. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
2 207 3 120 5 149 6 363 7 042 6 896 6 792
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Sports[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Dans l'église Notre-Dame-d'Afrique se trouve la statue d'une Vierge noire, réplique de celle de la basilique Notre-Dame d'Afrique d'Alger, et vers laquelle un pèlerinage est organisé chaque 15 août à l'occasion des fêtes de l'Assomption.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Carnoux innove avec une médiathèque toute neuve, la fête du vélo s'installe, une piste cyclable est construite, le centre-ville s'aménage, la fête de la musique et le Téléthon rassemblent les écoles et la population locale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :