Carry-le-Rouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carry et Rouet.
Carry-le-Rouet
Littoral de Carry-le-Rouet.
Littoral de Carry-le-Rouet.
Blason de Carry-le-Rouet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Istres
Canton Châteauneuf-Côte-Bleue
Intercommunalité Communauté urbaine Marseille Provence Métropole
Maire
Mandat
Jean Montagnac
2013-2014
Code postal 13620
Code commune 13021
Démographie
Gentilé Carryens
Population
municipale
6 338 hab. (2011)
Densité 634 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 19′ 59″ N 5° 09′ 10″ E / 43.3330555556, 5.15277777778 ()43° 19′ 59″ Nord 5° 09′ 10″ Est / 43.3330555556, 5.15277777778 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 178 m
Superficie 10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Carry-le-Rouet

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Carry-le-Rouet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Carry-le-Rouet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Carry-le-Rouet
Liens
Site web http://www.mairie-carrylerouet.fr/

Carry-le-Rouet (en occitan provençal Carri lo Roet) est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Carry-le-Rouet se situe entre Marseille, à l'est, Martigues et l'étang de Berre au nord-ouest.

Station balnéaire très fréquentée en été, on y trouve un port de plaisance, des plages, des criques abritées, et de nombreuses activités nautiques et sportives.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sausset-les-Pins, Châteauneuf-lès-Martigues, Ensuès-la-Redonne

Climat[modifier | modifier le code]

Carry-le-Rouet est la deuxième localité la plus sèche de France métropolitaine, avec des précipitations moyennes annuelles de 517,7 mm.

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la période 1971-2000 :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 11,2 12,6 15,3 17,7 22,2 26,1 29,5 29,2 25,3 20,3 14,7 12,0 19,7
Températures moyennes (°C) 7,1 8,3 10,7 13,1 17,4 21,1 24,1 24,0 20,4 16,0 10,8 8,1 15.1
Températures minimales (°C) 3,0 3,9 6,0 8,5 12,6 16,0 18,7 18,7 15,5 11,6 6,8 4,1 10,5
Précipitations (hauteur en mm) 54 44 40 58 41 25 13 31 61 85 51 52 554,5
Source : Météo France[1] / Station de Marignane.

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Le port de Carry-le-Rouet

Carry-le-Rouet paraît avoir attiré les hommes depuis les temps les plus reculés de la préhistoire méditerranéenne. Les abris sous roches du Rouet ont hébergé des populations nomades il y a environ 20 000 ans, lors des dernières glaciations.

En 1584, Carry devient communauté autour du concept de tour de défense. Dépendant de Châteauneuf, la population, partagée entre cultivateurs et pêcheurs se trouve sous l'autorité des seigneurs de Jarente, qui construisirent le premier château.

La commune de Carry, traverse ensuite les siècles sans histoire à l'exception en 1805 d'un débarquement anglais pour y détruire une batterie côtière.

En 1915 la ligne de chemin de fer Miramas-Marseille permettra le désenclavement de Carry-le-Rouet. De nombreux convois militaires l'emprunteront entre 1915 et 1918. La paix revenue, les premiers lotissements verront le jour avant la guerre de 1940 avec l'arrivée de l'eau et de l'électricité.

Carry-le-Rouet en 1950 était prête à devenir la zone résidentielle qu'elle est aujourd'hui à proximité de villes importantes et de zones de développement économique.

L'acteur et chanteur Fernandel y possédait une villa. Contrairement à ses vœux, sa dépouille n'a jamais été ramenée à Carry-le-Rouet.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Carry-le-Rouet

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur, à une tour carrée d'or sur une mer d'argent[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 1989 Roger Montagnac    
mars 1989 mars 2013 Pierre Pène UMP  
mars 2013 en cours Jean Montagnac UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 338 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
290 245 268 363 356 465 503 507 502
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
470 499 477 567 537 547 499 561 582
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
531 564 1 339 565 265 353 410 646 1 069
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 739 2 353 3 304 4 570 5 224 6 016 6 355 6 358 6 320
2011 - - - - - - - -
6 338 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Oursinade à Carry-le-Rouet en février 2006.

Chaque année, en février, se déroule sur le port une manifestation appelée « oursinade », dégustation d'oursins et de divers mollusques et crustacés.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Fernand Contandin, plus connu sous le nom de Fernandel, y a résidé une longue partie de sa vie. Son buste en tant que citoyen d'honneur y est exposé.
  • Nina Simone y a vécu les dernières années de sa vie et y est décédée.
  • Jean-Pierre Foucault est résident carryen depuis de nombreuses années également.
  • Hubert Reeves y venait aux Cigales régulièrement avec sa famille quand il était très jeune.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

La chapelle du Rouet, construite en 1353 puis reconstruite 2 fois sur ce site, domine la rade de Marseille.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Carry-le-Rouet est réputé pour ses plages d'eaux claires et de son port de pêche pittoresque.
  • La commune de Carry a une superficie de 1 007 hectares dont 270 sont urbanisés. Les autres constituent une vaste réserve naturelle boisée.
  • Le parc régional marin de la Côte Bleue : il s'agit d'une réserve marine de 85 hectares interdite à toute forme de pêche et destinée à protéger les espèces et la flore sous-marines, notamment l'herbier de posidonie, essentiel pour la préservation des écosystèmes marins.
  • Les sites de plongée sous-marine : Carry-le-Rouet est connu pour ses nombreux spots de plongée sous-marine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]