Institut national des sciences appliquées de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut national des sciences appliquées de Strasbourg
Image illustrative de l'article Institut national des sciences appliquées de Strasbourg
Informations
Fondation 1875 (TWW) / 2003 (INSA)
Type École d’ingénieurs (EPSCP)
Localisation
Coordonnées 48° 34′ 55″ N 7° 45′ 54″ E / 48.581944, 7.76548° 34′ 55″ Nord 7° 45′ 54″ Est / 48.581944, 7.765  
Ville Strasbourg
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Campus Campus central de Strasbourg
Direction
Directeur Marc Renner[1]
Chiffres clés
Enseignants 100 enseignants et enseignants-chercheurs[2]
Étudiants 1700 élèves ingénieurs et architectes[3]
Diplômés/an 320 ingénieurs et 50 architectes[2]
Divers
Particularités Est également une école d’architecture
Affiliation CGE, CDEFI, INSA
Site web www.insa-strasbourg.fr

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Institut national des sciences appliquées de Strasbourg

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Institut national des sciences appliquées de Strasbourg

L’institut national des sciences appliquées de Strasbourg (INSA Strasbourg) est une école d’architectes et d’ingénieurs, située à Strasbourg, sur le campus central de Strasbourg. Elle a été fondée le 2 janvier 1875 sous le nom de Technische Winterschule für Wiesenbautechniker. En 2003, elle rejoint le groupe INSA regroupant six écoles d'ingénieurs françaises et prend son nom actuel.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Carte postale de la Kaiserliche Technische Hochschule vers 1910
  • 2 janvier 1875 Rentrée officielle (16 élèves, 4 professeurs auxiliaires) de l’école d’hiver pour techniciens du Génie rural (Technische Winterschule für Wiesenbautechniker) dans les locaux de l’ancienne boucherie, l’actuel Musée Historique.
  • 1887 Ouverture de l’option Ponts et Chaussées (Wege und Wasserbau) avec admission des candidats du secteur privé.
  • 1889 Création de la section Bâtiment (Fachschule für Hochbau-Baugewerbeschule).
  • 1895 L’établissement prend le nom d’École Technique Impériale (Kaiserliche Technische Hochschule).
  • 1896 Création de la section Mécanique (Fachschule für Maschinenbau).
  • 1897 Création de la section Géomètre ouverte aux stagiaires venant du Cadastre et du Génie rural (Fachschule für die Ausbildung von Feldmessern).
  • 1907 Création de la section Architecture
  • 1919 La Kaiserliche Technische Schule devient École nationale technique de Strasbourg (ENTS).
  • 1920 Création de la section Électricité.
  • 1939 Évacuation de l’école. Les cours sont suspendus. Le personnel et les élèves sont dispersés.
  • Octobre 1945 Réouverture de l’école. 4, rue Schoch.
  • 1948 Transformation de la section Bâtiment en section Architecture.
  • 1950 L’ENTS est transformée en École nationale d’ingénieurs de Strasbourg (ENIS).
  • 1951 Première promotion recrutée sur concours national du niveau Baccalauréat Technique. Formation en quatre ans.
  • 1955 Ouverture du Foyer de l’Ingénieur.
  • 1959 Transfert de l’École de la rue Schoch au 24, boulevard de la Victoire.
  • 1961 Création de la section Équipement Technique du Bâtiment.
  • 1963 Première promotion recrutée par concours national au niveau Bac + 1.
  • 1964 Mise en place d’une filière de recrutement pour des candidats issus de la promotion sociale et possédant le DEST.
  • 1966 L’ENIS est transformée en École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg (ENSAIS).
  • 1975 Habilitation à la délivrance d’un diplômé d’ingénieur de formation continue.
  • 1976 Ouverture du cycle préparatoire à l’ENSAIS (arrêté du 31 mai 1976).
  • 1977 Première promotion recrutée par concours national au niveau (Bac + 2).
  • 1978 Mise en place d’un enseignement systématique des Techniques de Sécurité.
  • 1984
  • 1985 Ouverture d’un concours sur titres aux titulaires d’un DUT. ou d’un BTS dans certaines spécialités. Habilitation des deux DEA, conjoints avec l’Université Strasbourg I : Mécanique et Acoustique, Systèmes spatiaux et aménagements régionaux. Habilitation d’un DESS conjoint avec l’université Strasbourg I : Gestion industrielle et Innovation.
  • 1986 Création de l’Association des Grandes Écoles de la Région Alsace (AGERA).
  • 1987 Ouverture d’un concours réservé aux titulaires d’un DUT ou d’un BTS (option génie mécanique et E.E.I.). Création d’une section spéciale en gestion et informatique industrielles (arrêté du 3 septembre 1987).
  • 1989
    • Accréditation de deux mastères
    • Productivité industrielle.
    • Éco conseiller, analyse et gestion de l’environnement.
  • 1990 Habilitation d’un DESS conjoint avec l’Université de Strasbourg I :génie urbain - réseaux techniques et espace urbain.
  • 1991 Ouverture d’un concours d’admission en deuxième année du cycle de formation d’ingénieurs réservé aux titulaires d’une maîtrise ès sciences ou d’une maîtrise de sciences et techniques.
  • 1992 Habilitation et création de la 8e spécialité : Mécatronique
  • 1993 L’ENSAIS devient Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPCSCP).
  • 2003 L’ENSAIS devient l’INSA de Strasbourg.
  • 2008
    • Création d’une section Génie climatique et énergétique en alternance (en sus de la formation continue)
    • Création d’une formation d’ingénieurs post-bac franco-allemande
  • 2013 : création d’une section de formation en génie électrique par alternance[3].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le bâtiment principal sur le boulevard de la Victoire

L’INSA de Strasbourg a le statut d’Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel[4]. L’école est dirigée par Marc Renner[1]. L'établissement est passé aux responsabilités et compétences élargies (RCE) le 1er janvier 2013. Une convention de coopération entre l'INSA de Strasbourg et ses partenaires est en cours d'élaboration. Un contrat de site a été signé entre l’INSA, l’université de Strasbourg, l’université de Haute-Alsace et la bibliothèque nationale et universitaire début juin 2013[5].

Formation[modifier | modifier le code]

L’INSA de Strasbourg propose un large choix de formation avec ses 8 spécialités, ses 3 formations FIP, ses classes préparatoires post-bac dont une bilingue franco-allemande ainsi que ses 3 Masters.

Ingénieur[modifier | modifier le code]

L’INSA Strasbourg propose une formation d’ingénieurs habilitée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche après l’avis de la commission des titres d'ingénieur[6]>

La formation dure cinq ans après le bac et comporte sept spécialités :

Architecte[modifier | modifier le code]

L’INSA propose une formation pour le métier d’architecte.

  • Le diplôme d’architecte de l’INSA de Strasbourg
  • L’habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre

Master[modifier | modifier le code]

  • Master recherche ingénierie et technologie
  • Master recherche mention espaces, sociétés, territoires spécialité architecture, structures et projets urbains
  • Master professionnel en géomatique mention systèmes d’information spécialité géomatique

Recherche[modifier | modifier le code]

Les activités de recherche, qui rentrent dans les attributions de l’école, comme dans tous les établissements d’enseignement supérieur, sont vecteurs d’une meilleure identification de l’école et porteuses d’évolutions pédagogiques avec le souci de thèmes proches des applications.

Les travaux de recherche et de développement menés par l'école s'inscrivent dans une politique d'accords de collaboration avec d'autres établissements d'enseignement et de recherche, ainsi qu'avec des sociétés privées et des décideurs publics.

L'INSA de Strasbourg a dans ses locaux trois laboratoires de recherche [8]:

  • Laboratoire du Génie de la Conception (LGéCo), spécialisé en conception innovante (TRIZ).
  • Équipe Architecture, Morphogénèse Urbaine et Projet (Amup) (en collaboration avec l’ENSAS)
  • Une unité mixte de recherche (ICube) comportant le laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’imagerie et de l’informatique (LSIII) (en cotutelle avec l’Unistra, l’ENGEES et le CNRS)

Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :