Institut national des sciences appliquées de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut national des sciences appliquées de Lyon
Image illustrative de l'article Institut national des sciences appliquées de Lyon
Devise L'imagination technologique
Informations
Fondation 1957
Fondateur Jean Capelle
Type École d'ingénieurs (EPSCP)
Budget 162,3 millions d'euros[1]
Localisation
Coordonnées 45° 46′ 53″ N 4° 52′ 20″ E / 45.78126, 4.87221 ()45° 46′ 53″ Nord 4° 52′ 20″ Est / 45.78126, 4.87221 ()  
Ville Villeurbanne
Pays Drapeau de la France France
Campus LyonTech - La Doua
Direction
Directeur Éric Maurincomme
Chiffres clés
Personnel 620[2]
Enseignants 600 enseignants et enseignants-chercheurs[2]
Étudiants 5 440[2]
Divers
Affiliation CGE, CDEFI, AGERA, INSA, CESAER
Site web www.insa-lyon.fr

Géolocalisation sur la carte : Grand Lyon

(Voir situation sur carte : Grand Lyon)
Institut national des sciences appliquées de Lyon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut national des sciences appliquées de Lyon

Géolocalisation sur la carte : Villeurbanne

(Voir situation sur carte : Villeurbanne)
Institut national des sciences appliquées de Lyon

L’institut national des sciences appliquées de Lyon est une école d’ingénieur et pôle de recherche de référence, qui s’appuie sur des valeurs humanistes qui sont le fondement de son modèle depuis plus de 50 ans.

Créée par Jean Capelle, alors recteur de l'université de Dakar, en application de la loi de création du 18 mars 1957, et ouverte le 12 novembre 1957. Ce normalien fut le père fondateur du modèle « INSA », mis en place sous la IVe république, avec de nombreux objectifs : former des ingénieurs, participer aux études, recherches et essais, mais aussi animer les régions, et faciliter l'ascension sociale.

L'école se situe sur le campus LyonTech La Doua à Villeurbanne.

Son offre de formation comprend, outre la formation d'ingénieur d'une durée de cinq ans, onze masters recherche, dix Mastères spécialisés, huit écoles doctorales et de nombreuses formations courtes (formation continue).

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Dans la ligne du projet Joubin de 1917, et sous la pression du Commissariat au Plan comme des élites lyonnaises, Gaston Berger, directeur général de l'enseignement supérieur, propose de rassembler l'enseignement supérieur scientifique et technique de Lyon sur le site de la Doua. "L’Insa" doit y former 1000 ingénieurs et 1000 techniciens par an, et les écoles lyonnaises en deviendront des départements spécialisés[3].

Cette volonté place l'École centrale de Lyon comme l'École Supérieure de Chimie Industrielle dans une position délicate. Un compromis est trouvé : le Pr Comparat (ECL) dirigera le département Mécanique, et le Pr Prettre (ESCIL) dirigera le département Chimie, en attendant la convergence des établissements.

À partir de février 1957, les 100 hectares du terrain de la Doua sont progressivement libérés par les trois organismes qui se les partageaient : l’armée, sa locataire la Société Hippique de Lyon, et les PTT qui avaient là leur relais de radio-télécommunications. Pour la première rentrée en 1957, il fallut construire directement sur un terrain non encore transféré, sinon le futur Institut, du moins les bâtiments nécessaires à une première promotion de 300 élèves[4].

Si le pari d’ouvrir l’Institut dès le mois de novembre 1957 a été tenu, cela était dû pour une bonne part à des innovations dans les méthodes de travail adoptées par les réalisateurs.

La construction fut donc éclair, les plans des bâtiments furent tracés presque à mesure qu’ils se construisaient. L’architecte était M. Jacques Perrin-Fayolle, Premier Grand Prix de Rome (architecture).

Statut[modifier | modifier le code]

L’INSA de Lyon a le statut d’EPSCP[5] et est membre fondateur de l'université de Lyon[6].

L’établissement est constitué de 10 départements correspondant aux 12 spécialités de second cycle.

Formation[modifier | modifier le code]

Ingénieur[modifier | modifier le code]

L’INSA Lyon propose un certain nombre de formations d’ingénieurs habilitées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche après l’avis de la commission des titres d'ingénieur[7]:

Admission[modifier | modifier le code]

La procédure d’admission est commune à tous les instituts nationaux des sciences appliquées. On peut intégrer l’école après le baccalauréat S ou STI, ou des diplômes équivalents d’autres pays[8]. Des procédures existent également pour intégrer l’école en troisième ou quatrième année. C'est la seule école du groupe à ne pas intégrer d'élèves en deuxième année.

Premier cycle[modifier | modifier le code]

Depuis 1969, le premier cycle est constitué de deux années d’enseignements fondamentaux. Les élèves-ingénieurs reçoivent une formation scientifique de base, incluant travaux pratiques en équipe ainsi que sciences humaines (langues, communication management, etc). Cela leur permet ensuite de s’orienter vers une des 12 filières de second cycle. La première année de ce premier cycle est probatoire. Dans ce cycle, certaines filières sont internationales[9] (EURINSA, AMERINSA, ASINSA, SCAN[10]).

Second cycle[modifier | modifier le code]

Le second cycle a une durée de trois ans; les étudiants ont le choix entre les 12 filières proposées[11] :

  • Biochimie et Biotechnologies (BB) ;
  • BioInformatique et Modélisation (BIM) ;
  • Génie civil et urbanisme (GCU) ;
  • Génie électrique (GE) ;
  • Génie énergétique et environnement (GEN) ;
  • Génie mécanique conception (GMC) ;
  • Génie mécanique développement (GMD) ;
  • Génie mécanique procédés plasturgie (GMPP) ;
  • Génie Industriel (GI) ;
  • Informatique (IF) ;
  • Science et Génie des Matériaux (SGM) ;
  • Télécommunications, Services et Usages (TC).

Quatre formations sont proposées par la voie de l'apprentissage[12] : Génie Mécanique Procédés Plasturgie (GMPP), Génie Mécanique Conception et Innovation de Produits (GMCIP), Génie Electrique (GEAL) et Télécommunications (TCA).

Recherche[modifier | modifier le code]

Un centre de recherche ouvert et engagé[modifier | modifier le code]

Avec 21 laboratoires, dont 16 contractualisés avec des établissement public à caractère scientifique et technologique (16 CNRS, 1 INSERM, 1 INRA), l’INSA de Lyon constitue un grand centre de recherche positionné en réponse à des enjeux sociaux-économiques. Elle est constituée d'environ 650 enseignants-chercheurs et chercheurs, 250 étudiants en Master recherche, 640 doctorants, et environ 130 thèses sont soutenues par an.

Services aux entreprises[modifier | modifier le code]

INSAVALOR, filiale de l’INSA de Lyon, a pour mission principale le transfert et la valorisation des activités de recherche menées par les 27 laboratoires de recherche [13]

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

L'INSA de Lyon a une capacité d'hébergement de 3 200[14] étudiants dans ses onze résidences et dispose de services de restauration. On compte quatre restaurants : un grill (Le Grillon), une pizzeria (L'Olivier), un restaurant traditionnel (Castor & Pollux) et un restaurant à emporter (Le Prévert). L'INSA de Lyon est l'école organisant le plus grand festival étudiant de France, appelé Les 24h de l'INSA, organisé chaque année durant le mois de mai. Il a ainsi accueilli des groupes tels que Shaka Ponk, Skip The Use, Housse de Racket ces dernières années. Les insaliens sont aussi conviés à l'un des plus grand Week-End d'Intégration (WEI) de France, et au High Five (rassemblement sportif des 5 INSA).

Associations[modifier | modifier le code]

Associations d'élèves[modifier | modifier le code]

La vie associative (120 associations) est articulée autour du Bureau des Élèves[réf. nécessaire], le plus important de France[réf. nécessaire]. Les étudiants disposent d'une Maison des Étudiants d'environ 1 000 m², proposant aux étudiants de nombreux services (épicerie, coiffeur, imprimerie, etc) et détentes (organisation de soirées, bar., etc). C'est aussi grâce à ce Bureau des Élèves qu'est organisée l'intégration des nouveaux étudiants.[réf. nécessaire]

Parmi les événements étudiants les plus importants du campus figurent le Forum Rhône-Alpes, la semaine de solidarité du Karnaval Humanitaire, le Raid INSA Lyon, le Cross, le Gala mais aussi des associations plus ancrées dans la dimension internationale de l'INSA de Lyon, notamment avec l'Aceimi (Association des chercheurs et des élèves ingénieurs marocains à l'INSA), la Semaine Asiatique…

Le campus est aussi marqué chaque année par les 24 heures de l'INSA, une importante manifestation étudiante (50 000 spectateurs pour l'ensemble des 3 concerts organisés, les courses et les animations). Enfin, l'association des anciens élèves dispose d'un local sur le campus même de l'école. Des projets ponctuels voient également le jour : en 2007, le projet SOL'R (conception d'un dirigeable solaire pour traverser la manche), ou encore en 2010, INSA Perch'formance, étape du Perche Elite tour.

Forum Organisation, une association au plus proche du monde du travail[modifier | modifier le code]

Depuis 1985, Forum Organisation (50 membres, 2 salariés) rapproche les étudiants des entreprises. Tout d'abord à travers le Forum Rhône Alpes (200 entreprises, 6000 visiteurs). Et plus récemment grâce au Forum CATALYZ (25 entreprises, 10000 visiteurs), premier forum de recrutement en ligne pour les grandes écoles.

L'association joue aussi un rôle d'orientation à travers des événements de conseil et d'orientation, toujours au plus proche des entreprises (Orient'oi, Journée Objectif ingénieur...).

Sa structure est calquée sur celle de l'entreprise. Grâce ses valeurs (Professionnalisme, Diversité et Innovation) et à un esprit d'initiative constamment renouvelé et à l'écoute de son temps, l'association sait apporter sa différence pour favoriser les contacts, faire émerger les corresponsdances et ainsi accélerer les processus de recrutement.


ETIC INSA Technologies, la Junior-Entreprise de l'INSA Lyon[modifier | modifier le code]

ETIC INSA Technologies[15] est la Junior-Entreprise de l'INSA de Lyon. Elle permet aux entreprises de faire appel aux compétences des étudiants de l'INSA de Lyon pour réaliser des projets aussi bien innovants que productifs.

La Junior-Entreprise est gérée par des étudiants de l'INSA élus pour une durée d'un an. Les étudiants viennent y chercher une occasion de mettre à profit leurs qualités d'entrepreneur et de sens du relationnel.

ETIC, la Junior-Entreprise de l'INSA de Lyon, réalise depuis 1981 des Études Technologiques et Industrielles pour les PME, les grands groupes et les collectivités locales.

ETIC INSA technologies est régulièrement classée par la CNJE (Confédération nationale des Junior-Entreprises) parmi les 30 meilleures Junior-Entreprises de France. En 2013, elle fait même partie des 4 meilleures Junior-Entreprises de France.

L'association des Ingénieurs INSA de Lyon (AIDIL)[modifier | modifier le code]

L'association des anciens de l'INSA de Lyon (AIDIL) est située sur le campus même de l'école témoignant du lien étroit avec les élèves ingénieurs encore en formation[16].

Les associations d'anciens élèves INSA sont organisées territorialement, ce sont "les Fédérations". Les fédérations comptaient, fin 2008, environ 50 000 ingénieurs [17] : emplois, réseaux, entraide, organisation de meetings… sont les principales actions de l'association des anciens élèves. Le tutoiement entre ingénieurs INSA est de coutume, à l'initiative du plus ancien lorsque deux ingénieurs de l'école se rencontrent.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités vivantes, ingénieurs INSA et en vue aujourd'hui dans des secteurs variés, on peut citer à titre d'exemple:

  • Jean Guénard, ancien Président d'Eiffage Travaux Publics, Président de la Fondation INSA
  • Christian Nibourel, PDG d'Accenture France et Benelux
  • Jacques Richier, PDG d'Allianz France
  • Alain Donzeaud, Secrétaire Général de CAP GEMINI
  • Pierre-Yves Cros, directeur du développement de CAP GEMINI
  • Marc Vrecko, Business Group President VALEO
  • Philippe Fabié, DG Délégué Bouygues Construction
  • Thierry Tingaud, PDG de ST Microelectronics SA
  • Robert Cohen, PDG Sully Group
  • Olivier Roussat, PDG de Bouygues Télécom
  • Sophie Breton, DG d'Hager Group France
  • Vincent Rivière, DG de Business & Decision France, Suisse et Maurice
  • Pascale Witz, vice-président exécutif divisions globales & développement commercial stratégique de Sanofi
  • Jean-Philippe Bainier, Directeur des Opérations de la Division Production Nucléaire d'EDF
  • Spas Balinov et Stanislaw Ostoja-Starzewski, fondateurs de Novanano
  • Hélène Moreau-Leroy, PDG d'Hispano-Suiza
  • Nicolas Rognin, scientifique et inventeur français aux États-Unis
  • Bertin Nahum, Président & CEO Medtech
  • Olivier Tisseyre, Fondateur & Deputy Chief Executive Officer Amaris

Quelques autres ingénieurs, dont la fiche est décrite dans Wikipédia, sont accessibles sur le lien suivant

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Agence d'Évaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (AERES), AERES-S1-INSA Lyon, rapport d'évaluation,‎ février 2011, 40 p. (lire en ligne)
  • René Borel, L'avènement de l'INSA, Villeurbanne, Association des Anciens Elèves de l'INSA Lyon,‎ décembre 1983, 174 p. (OCLC 406677002)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]