École Hassania des travaux publics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'école supérieure marocaine. Pour l'entreprise EHTP, voir Entreprise hydraulique et travaux publics.
École Hassania des travaux publics
Image illustrative de l'article École Hassania des travaux publics
Informations
Fondation 1971
Type Grande École d'Ingénieurs
Membre de la Conférence des Grandes Écoles
Budget 11 376 000 DH (subvention de fonctionnement 2012)
Localisation
Coordonnées 33° 32′ 53″ N 7° 39′ 05″ O / 33.548191, -7.651454 ()33° 32′ 53″ Nord 7° 39′ 05″ Ouest / 33.548191, -7.651454 ()  
Ville Casablanca
Pays Maroc
Direction
Directeur Drapeau : Maroc Abdelhak El Hakimi
Chiffres clés
Étudiants 850
Divers
Site web www.ehtp.ac.ma

Géolocalisation sur la carte : Maroc

(Voir situation sur carte : Maroc)
École Hassania des travaux publics

L’École Hassania des travaux publics (EHTP) est l'une des grandes écoles d’ingénieurs au Maroc et membre de la conférence des grandes écoles. Elle a été créée en 1971 par le ministère des Travaux publics pour pourvoir le Royaume du Maroc en cadres de haut niveau dans les secteurs des BTP, de l'eau, de l'énergie électrique et de l'aménagement du territoire et la météorologie.

En 1993, l’EHTP a été érigée en établissement public de formation des cadres sous la tutelle du ministère de l’Équipement et des Transports. L’EHTP forme des ingénieurs de haut potentiel dans les domaines du génie civil, du génie de l'hydraulique, de l'environnement et de la ville, du génie électrique, de la météorologie, des sciences de l’information géomatique et du génie informatique.

Elle offre aussi une formation initiale de master spécialisé « Gestion et exploitation des systèmes de transport ». Ce master, créé en 2004 dans le cadre du programme TEMPUS - MEDA en partenariat avec l'École des Ponts ParisTech, l'École nationale des travaux publics de l'État et l'université polytechnique de Catalogne, a été accrédité en 2008 par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique du Maroc.

Dans le domaine de la recherche scientifique, l’EHTP dispose d’un ensemble de laboratoires et de centres de recherche dotés des équipements nécessaires à la réalisation des travaux et des études scientifiques et techniques.

Consciente de l’impact de la formation continue sur son développement, l’EHTP entreprend annuellement un programme de formation et de perfectionnement des cadres supérieurs des secteurs publics et privés dans des domaines très variés Sur le plan national, l’EHTP entretient un réseau de partenariat dans les domaines scientifiques et techniques.

Formation Initiale[modifier | modifier le code]

Cursus ingénieur[modifier | modifier le code]

L'école Hassania des Travaux Publics dispense des formations très diversifiées pour préparer à des métiers sûrs et où la stabilité de l'emploi est unanimement reconnue. Elle s'est aussi intéressée à de nouveaux secteurs où la composante Nouvelles technologies de l'information et de la communication est fortement présente.

Ainsi, l'EHTP forme dans les spécialités suivantes :

  • Génie civil
  • Génie hydraulique environnement et ville
  • Génie informatique
  • Génie électrique
  • Météorologie
  • Sciences de l'information géographique

En plus de sa formation technique de ses ingénieurs, l'EHTP a instauré en l'an 2001 un module intitulé "Projet d'initiation personnel" (communément connu sous appellation PIP). Ce module offre l'occasion aux élèves ingénieurs de réaliser un projet à dimension culturelle ou associative durant leur scolarité.

Outre la formation ingénieur dispensée par son corps professoral hautement qualifié, l'EHTP est l'école leader en matière de formation continue, elle offre en effet la possibilité d'accéder à plusieurs masters, notamment le MBA de l'ENPC, l'école nationale des ponts et chaussées, qui fait sa renommée

Le MBA de l'ENPC dispensé à l'EHTP offre une formation multidisciplinaire en Management international.

Le MBA de l'ENPC est l'École de Management International créée il y a une quinzaine d'années par l'École nationale des ponts et chaussées à Paris.

Double Diplôme[modifier | modifier le code]

L'Ecole Hassania des Travaux Publics offre la possibilité à ses élèves ingénieurs les plus méritant de la deuxième année d'intégrer au choix une des écoles partenaires Françaises pour la double diplomation.

Ainsi, chaque année, pas moins de 15 étudiants de l'EHTP rejoignent les école pour y effectuer deux années d'études et obtenir à la fin de leur parcours scolaire le diplôme de l'ingénieur d'Etat de l'EHTP, ainsi que le diplôme de l'Ecole Française.

Généralement, ces étudiants bénéficient de la bourse de la coopération Française ou d'un crédit différé à un taux préférentiel à négocier.

Par ailleurs, il est à noter que dans sa stratégie d'ouverture à l'International, l'EHTP développe et élargit son réseau de partenaires à un ensemble de Grandes Ecoles:

  • L’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées Paris-(ENPC) ;
  • L’Ecole Nationale des Travaux Publics Lyon (ENTPE) ;
  • L’Ecole Nationale des Sciences Géographiques Paris (ENSG) ;
  • L’Ecole Nationale de Météorologie Toulouse (ENM) ;
  • L’Ecole Supérieure des Travaux Publics Paris ( ESTP) ;
  • L’Ecole Nationale Supérieure d’Electrotechnique, d’Electronique, d’Informatique et d’Hydraulique de Toulouse ( ENSEEIHT) ;
  • L’Ecole Nationale Supérieure d’Hydraulique, de Mécanique de Grenoble. (ENSHMG) ;
  • L’Ecole des Mines d’Alès (EMA) ;
  • L’Ecole Nationale de l’Aviation Civile Toulouse (ENAC) ;
  • L’Ecole Nationale des Ingénieurs de Tunis (ENIT) ;
  • L’Institut National de recherches Scientifiques-Eau Quebec (ENRS-Eau) ;
  • L’Université de Sherbrooke l’Ecole Polytechnique de Montréal (EPM) ;
  • L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ;
  • L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) ;
  • Le Réseau Mediterraneen des Ecoles d’Ingénieurs (RMEI) ;
  • L’Université Robert Schuman ;
  • IAE de Strasbourg ;
  • L’Université de Lille ;
  • Le Collège Polytechnique de Paris

Master spécialisé[modifier | modifier le code]

Le master spécialisé MAGEST : « Master Gestion et exploitation des systèmes de transport » a été créé en 2004 dans le cadre du programme TEMPUS - MEDA.

Il a été développé en partenariat entre quatre établissements: l'École des Ponts ParisTech, l'École nationale des travaux publics de l'État, l'université polytechnique de Catalogne et l'École Hassania des travaux publics (Casablanca) et en constante concertation avec les professionnels marocains du secteur des transports.

C’est une formation initiale, de type master professionnel initialement étalée sur 3 semestres, après un bac+4, qui a pour objectif de fournir aux participants les connaissances et outils nécessaires pour la gestion des systèmes de transports au Maroc, qui connaissent actuellement une forte dynamique de développement et de modernisation.

Depuis août 2008, cette formation a été accréditée par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique du Maroc, sur un format plus classique en 4 semestres après la licence, étant donné l’adoption du système Réforme Licence-Master-Doctorat par le Maroc.Etre construite autour d’un thème fédérateur de recherche, en rapport avec les axes prioritaires de recherche arrêtés par les instances de l’EHTP ;

formations diplomates et qualifiantes en partenariat avec de grandes écoles et universités étrangères :

  • Séminaires destinés aux ingénieurs et cadres
  • Formations intra-entreprise

Et devant le succès enregistré et pour souligner la dimension internationale de cette formation, l'École nationale des ponts et chaussées a conclu des conventions de partenariat avec des universités prestigieuses dans le monde, en vue de créer le même cycle dans ces pays. Il s'agit de la Grande-Bretagne avec l'université d'Édimbourg, de l'Inde avec l'Indian Institute of Technology de Delhi, du Japon avec l'université de Nagoya, de la Chine avec l'université de Tongji à Shangai et avec l'EHTP à Casablanca au Maroc.

Cette formation d'excellence, d'un standard international s'adresse à des hauts cadres à fort potentiel. Elle est dispensée en anglais par des spécialistes nord-américains, européens, japonais et aussi marocains.

Chaque programme délocalisé dans un pays recueille le soutien d'un comité de parrainage composé de personnalités du monde économique du pays concerné.

Centres de Recherche[modifier | modifier le code]

L’équipe de recherche est l’entité de base du système actuel de la recherche universitaire au Maroc.

Elle doit :

  • Etre constituée par un minimum de trois enseignants-chercheurs permanent à l’EHTP et par des cadres et chercheurs associés pouvant appartenir à des établissements partenaires ;
  • Etablir un plan d’actions quadriennal ;
  • Etablir un rapport d’activités annuel et le soumettre à la DACR ;
  • Inventorier et gérer les moyens matériels et documentaires mis à sa disposition par la DACR et le laboratoire de recherche auquel elle est rattachée.

Chaque équipe est coordonnée par un responsable, qui doit être un Professeur de l’Enseignement Supérieur de l’EHTP pour une durée définie par les organes de l’école (PJ).

Partenariat[modifier | modifier le code]

l'EHTP doit aussi son classement aux différents partenariats exclusivement signés avec l'ENPC, en effet l'école est ouverte sur le milieu professionnel par la signature d´accords avec des organismes nationaux; dans domaines de partenariat concernant les programmes d´enseignement, les TFE, les visites et les stages pour les élèves ingénieurs, les conférences, la recherche et la formation continue. Parmi les partenaires nationaux de l´École on peut citer :

  • Caisse de dépôt et de gestion (Groupe CDG)
  • l´Association marocaine des routes (AMR)
  • Ynna Holding (ex Groupe Chaabi)
  • Office national des aéroports (ONDA)
  • la Fédération nationale du BTP (FNBTP)
  • l´Association professionnelle des cimenteries du Maroc (APCM)
  • Maroc Télécom (IAM)
  • l´Omnium Nord africain (Groupe ONA)
  • l´Office national d´électricité (ONE)
  • La LYDEC
  • l´Office national des eaux potables (ONEP)
  • l´Office des équipements portuaires (ODEP)
  • le Laboratoire public d´essais et d´études (LPEE)
  • l´Association marocaine du conseil et de l´ingénierie (AMCI)
  • la Communauté urbaine de Casablanca
  • la Direction nationale de la météorologie (DMN)
  • la Direction des routes et circulation routière (DRCR)
  • le Centre national d´études routière (CNER)
  • la Direction générale de l´hydraulique (DGH)
  • la Direction des équipements publics (DEP)
  • les Offices régionaux de mise en valeur agricole (ORMVA)
  • La Direction des collectivités locales
  • Les Agences urbaines
  • Les Régies de distribution d´eau et d´électricité
  • Moroccan Information Technopark Company (MITC)
  • Géomatique

Anciens élèves et diplômés[modifier | modifier le code]

  • Dalil Guendouz (EHTP89) : Directeur général de l'Office National Des Aéroports (ONDA) et Ancien directeur de l'EHTP (2005-2009)
  • Hassan Abaach (EHTP77) : Directeur de la division Electricité à l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME) depuis février 2013
  • Mohammed Ali Yacoubi : Wali de Tanger - Gouverneur de Tétouan
  • Mustapha Fahim : Directeur du pôle Infrastructure du groupe Delta Holding

Clubs et Associations[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

  • Forum EHTP Entreprises
  • Greendayz, la Communauté des initiatives et projets pour le développement
  • ENACTUS EHTP (ex. SIFE EHTP)
  • Association TIZI (Tarik Ibnou Ziyad Initiative)
  • Club Olympiades EHTP
  • Hassania Junior Entreprises (HJE)
  • EHTPmag
  • Club Social EHTP
  • Club Rotaract EHTP
  • EHTP Etudes et Conseils (EHTPEC)
  • The English Club
  • EHTP Art
  • Club Informatique
  • Club Génie Electrique

Ultras[modifier | modifier le code]

Les élèves de l'Ecole Hassania sont les premiers à avoir introduit la culture des Ultras au sein des grandes écoles d'ingénieurs.

En effet, un groupe d'élèves-ingénieurs a créée l'Ultras de l'Ecole Hassania des Travaux Publics qui a eu comme appellation : "Torbida".

D'année en année, ce groupe de jeunes cultivés ne cesse de perforer en présentant à chaque reprise des prestations de très haut niveau incluant des tifos et des craquages éblouissants.

Le groupe compte plus de 200 membres et finance ses prestations des revenus dont l'origine n'est autre que la marge de bénéfice sur les produits vendus de l'ultras.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]