École supérieure de chimie organique et minérale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École supérieure de chimie organique et minérale
Informations
Fondation 1957
Type École d'ingénieurs privée
Localisation
Ville Compiègne
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Direction
Président François Darrort
Directeur Georges Santini
Chiffres clés
Étudiants 503[1]
Premier cycle 200
Deuxième cycle 300[2]
Doctorants 2[3]
Niveau Bac+5
Diplômés/an 99 en 2011[3]
Divers
Affiliation CGE, CDEFI, FESIC, Fédération Gay-Lussac[4]
Site web www.escom.fr

L'École supérieure de chimie organique et minérale (ou ESCOM) est une école d'ingénieurs chimistes privée située à Compiègne (depuis septembre 2008).

Présentation[modifier | modifier le code]

L'ESCOM est un établissement d'enseignement supérieur privé, créé en 1957, reconnu par l'État. Sa mission est de former en 5 ans des ingénieurs chimistes, avec une formation scientifique et technique, dans la chimie organique, dans la chimie inorganique, mais également dans le domaine analytique ; une formation humaine, économique et sociale vient compléter la formation de base.

L'établissement prépare également à la vie professionnelle par des périodes d'insertion en entreprise. Ouverte à l'international, l'ESCOM propose un choix de formations bi-diplômantes et de stages en partenariat avec des écoles, des universités et des entreprises étrangères.

Le diplôme d'ingénieur ESCOM est habilité par la commission des titres d'ingénieurs.

Recherches[modifier | modifier le code]

Recherche assurée en complémentarité par plusieurs équipes en collaboration avec :

  • Collaboration avec industrie pharmaceutique
  • Partenariats industriels et internationaux

Chiffres Clés[modifier | modifier le code]

L’ESCOM, c’est[modifier | modifier le code]

  • un établissement créé en 1957
  • un diplôme habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur, équivalent à 300 crédits ECTS, soit à un grade de Master
  • membre de 4 réseaux : Fédération Gay Lussac (19 grandes écoles d’ingénieur de chimie et de génie chimique), Fédération d’écoles supérieures d’ingénieurs et de cadres (25 grandes écoles d’ingénieurs et de management), Conférence des grandes écoles, et la Conférence des directeurs d'écoles et formations d'ingénieurs
  • membre de 2 pôles de compétitivité à vocation mondiale
  • partenaire de l’université de technologie de Compiègne dans un pôle européen de chimie verte

Effectifs[modifier | modifier le code]

  • 200 étudiants en classes prépas intégrées
  • 300 étudiants en cycle ingénieur
  • 100 diplômés par an
  • 23 enseignants permanents (dont 80% sont titulaires d’un doctorat ou d’un PHD)
  • 100 vacataires et conférenciers (dont 1/3 sont issus du monde de l’entreprise)

Un campus de 5 500 m²[modifier | modifier le code]

  • 1 800 m² de laboratoires neufs et aux dernières normes
  • 1 000 m² de salles de Travaux Dirigés
  • 800 m² de locaux administratifs
  • 1 900 m² d’amphithéâtres et autres installations

Une formation intense[modifier | modifier le code]

  • 5 ans de formation
  • Plus de 870 heures d’enseignement dont 150 à 180 heures de travaux pratiques/dirigés par an au cours du cycle préparatoire
  • Plus de 860 heures d’enseignement dont 180 à 328 heures de travaux pratiques/dirigés par an au cours du cycle ingénieur
  • 12 à 23 mois de stages cumulés industriels et laboratoires
  • Une partie du cursus réalisable sous statut d’apprenti

Une ouverture internationale et interculturelle[modifier | modifier le code]

  • acquisition de 2 langues étrangères obligatoires dont l’anglais
  • un niveau minimum de compréhension écrite et orale de l'anglais (TOEIC)
  • une expérience internationale (stage ou étude) obligatoire
  • 20 universités partenaires à l’étranger

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]