École nationale supérieure de techniques avancées Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ENSTA (homonymie).
École nationale supérieure de techniques avancées Bretagne
Logo ENSTA Bretagne
Logo ENSTA Bretagne
Devise L'Esprit Grand Large
Nom original École nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d'armement
Informations
Fondation 1971
Type Grande École d'ingénieurs
Budget 20 millions d'euros[1]
Localisation
Coordonnées 48° 25′ 08″ N 4° 28′ 21″ O / 48.418889, -4.472548° 25′ 08″ Nord 4° 28′ 21″ Ouest / 48.418889, -4.4725  
Ville Brest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Direction
Directeur Patrick Puyhabilier
Chiffres clés
Enseignants-chercheurs 100
Étudiants 702[2]
Doctorants 85[3]
Diplômés/an 180 en 2012 pour cycle ingénieurs[3]
30 pour cycle FIPA
Divers
Particularités Formation d'ingénieurs civils et militaires
Affiliation DGA, CGE, CDEFI, Polyméca, Université européenne de Bretagne, Groupe ENSTA
Site web www.ensta-bretagne.fr

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Red pog.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Red pog.svg

Géolocalisation sur la carte : Brest

(Voir situation sur carte : Brest)
Red pog.svg

L’École nationale supérieure de techniques avancées Bretagne, communément appelée ENSTA Bretagne ou les Techniques Avancées, est une école d'ingénieurs publique française basée à Brest. L'école est sous tutelle du Ministère de la Défense et membre du Groupe ENSTA. Elle est répartie sur 7 hectares et dispose d'infrastructures modernes. Elle forme environ 200 ingénieurs généralistes chaque année et recrute essentiellement ses élèves sur le concours commun des écoles des mines

C'est aussi une des écoles d'application de l'Ecole polytechnique et de l'Ecole normale supérieure de Cachan. Ainsi, les promotions de l'ENSTA Bretagne comportent également des polytechniciens et des normaliens.

Les principaux domaines d'enseignement et de recherche sont l'électronique, l'informatique, la robotique, la mécanique, la pyrotechnie, l'hydrographie et les énergies marines renouvelables.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Créées en 1819, les écoles de maistrance sont réorganisées au fil des ans avec la mise en place d'une formation à deux niveaux. Les écoles de niveaux supérieurs situées à Brest et Toulon prennent le nom d'écoles normales de maistrance en 1868. Suite à la disparition de l'école de Toulon, celle de Brest devient l'école supérieure de maistrance en 1877 puis l'école technique supérieure des constructions navales en 1912. L'école technique supérieure de l'artillerie navale est créée à Toulon en 1928. Ces deux écoles forment les écoles techniques supérieures de la marine (ETSM). Elles sont habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur depuis 1934. En 1941, l'école de de Toulon est supprimée et seule subsiste l’école technique supérieure des constructions navales de Brest. Elle est regroupée en 1971 avec celles des armements terrestres et de l'aéronautique pour former l'école nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d'armement (ENSIETA)[4]. Instituée par le décret du 17 juin 1975, elle a tout d’abord dispensé des formations sur deux sites (Brest et Arcueil) avant que celles-ci ne soient regroupées à Brest en 1986.

À l’origine exclusivement destinée à former des ingénieurs militaires pour les besoins du ministère de la Défense, l’école s’est progressivement ouverte aux élèves civils à partir de 1990. La montée en puissance du nombre des élèves civils s'est faite rapidement dans les années 1990 parallèlement à une diminution des effectifs militaires liée aux restructurations de l'appareil de défense.

En décembre 2010, l'ENSIETA prend le nom d'usage ENSTA Bretagne et devient un membre fondateur avec l'ENSTA ParisTech du groupe ENSTA. Ce groupe a pour vocation d'accueillir d'autres écoles d'ingénieurs de haut niveau afin de se développer. C'est la même année que l'école devient une école d'application de l'École polytechnique.

Son changement de nom a été officialisé par décret en octobre 2012[5].

Aujourd'hui, les promotions sont composées d'environ 200 élèves-ingénieur par an (85 % de civils et 15 % de militaires) et une quarantaine de FIPA (formation d'ingénieur par alternance).

Directeurs successifs depuis 1971[modifier | modifier le code]

Prise de fonction Grade Nom du directeur École d'origine
1er septembre 2013
IGA Patrick Puyhabilier ENSIETA promo 90
2007
IGA Francis Jouanjean ENSIETA promo 77
2002
ICA Philippe Le Glas École polytechnique X77
1998
IGETA Jean-Paul Quémeneur ETSM promo 67
1995
IGETA François Milin ETSM promo 64
1992
IGETA Claude Le Roy ETSM promo 61
1989
ICA Alain Renaudeau ETSM promo 62
1984
IGA Bernard Jugue École polytechnique X49
1978
IGA Gilles Mulatier École polytechnique X51
1971
IGA Bernard Thauvin École polytechnique X53

Réseaux[modifier | modifier le code]

L'ENSTA Bretagne est administrateur de « GIS Europôle Mer » et des pôles de compétitivité « Mer Bretagne » et « iD4car ».

L'ENSTA Bretagne est aussi administrateur de l'Université Européenne de Bretagne (UEB).

L'ENSTA Bretagne est également membre des pôles de compétitivité « Images et Réseaux » et « EMC2 ».

Enfin depuis décembre 2010, l'école est membre du groupe ENSTA.

L'école est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre de la défense[6].

ENSTA ParisTech Membre du groupe ENSTA

Formation[modifier | modifier le code]

Les promotions sont d'environ 180 élèves (85 % civils et 15 % militaires) et essentiellement recrutés sur le concours commun des écoles des mines. Les diplômes d'ingénieurs de l'ENSTA Bretagne sont accrédités par la Commission des titres d'ingénieur (CTI) et labellisés EURACE (Label européen délivré par la CTI)

La première année d'étude est commune à tous les élèves de l'école où un enseignement général est dispensé (mathématique, physique, informatique, électronique, langues, finance, culture scientifique ...)

6 options de spécialisation sont proposées en deuxième et troisième année, chacune comportant au moins 2 profils:

  • Architecture navale et offshore (ANO)
  • Architecture de véhicules et modélisation (AVM)
  • Hydrographie et océanographie (HYO)
  • Ingénierie et gestion des organisations (IGO)
  • Systèmes pyrotechniques (SP)
  • Systèmes, perception, information, décision (SPID)

Outre la formation d'ingénieur Grande École, l'ENSTA Bretagne propose également :

Les élèves-ingénieurs de l'ENSTA Bretagne peuvent effectuer leur troisième année soit à l'ENSTA ParisTech soit à Télécom ParisTech afin de bénéficier d'un nouvel enseignement qui viendra compléter leur formation pluridisciplinaire.

Promotions[modifier | modifier le code]

Promotions d'ingénieurs civils[modifier | modifier le code]

Toutes les promotions d'élèves ingénieurs de l'ENSTA Bretagne sont baptisées en deuxième année et reçoivent ainsi un nom de promotion.

Promotions
Années
de sortie
Noms de promotion Parrains/Marraines Entreprises
2016
Yann Vincent[7] PSA Peugeot Citroën
2015
James Bichens Francis Ronan Stéphan[8] Alstom
2014
Jules Verne Jean Cahuzac Subsea 7
2013
La Pérouse Jean-Georges Malcor CGG Veritas
2012
Louis Blériot Jean-Paul Herteman Safran
2011
Galilée Hervé Guillou EADS Defence & Security Systems
2010
Léonard de Vinci Bernard Charlès Dassault Systèmes
2009
Ariane Pascale Sourisse Thales Alenia Space
2008
John Scott Russell Patrick Boissier Chantiers de l'Atlantique
2007
Alfred Nobel Marwan Lahoud MBDA
2006
Beau de Rochas Thierry Morin Valeo
2005
Éole Claude Darmon Cegelec
2004
Jacques-Noël Sané Jean-Marie Poimboeuf DCNS (ex-DCN)
2003
Léon Foucault Jean-Claude Asscher Tekelec Airtronic
2002
Guglielmo Marconi Denis Ranque Thales (Thomson CSF)
2001
Thomas Edison François Roussely Électricité de France
2000
2000
1999
Carnot
1998
Gustave Eiffel
1997
Pierre et Marie Curie
1996
Sébastien Le Prestre de Vauban
1995
Georges Besse
1994
Léonard de Vinci
1993
Henri Dupuy de Lôme

Promotions d'ingénieurs militaires[modifier | modifier le code]

Suivant le même cursus que les ingénieurs civils, ils effectuent une année de formation militaire initiale en commun avec les élèves de l’École polytechnique.

Depuis la promotion 2009, les élèves militaires appartenant au corps des IETA sont, comme dans les autres écoles françaises d'officiers, baptisés et parrainés par un de leurs anciens. Ce baptême a lieu en deuxième année et se déroule à l'École militaire au même moment que le baptême d'une promotion d'élèves officiers du corps des ingénieurs de l'armement (IA). Les promotions militaires portent ce nom en plus du nom de la promotion complète.

Les élèves militaires IETA de deuxième année participent également au Séminaire interarmées des grandes écoles militaires (SIGEM) qui a lieu tous les ans à Paris.

Promotions militaires IETA
Années
de sortie
Insignes Noms de promotion Parrains/marraines Affectation
2016
Insigne de la promotion IETA Ingénieur général Louis Kahn Ingénieur général Louis Kahn IG2ETA Joaquin Cutillas Chef de service adjoint du Service central de la modernisation et de la qualité (DGA/SMQ)
2015
Ingénieur général Albert Caquot IGETA Éric Jezequel Adjoint au chef du service de maintien en condition opérationnelle (SMCO)
2014
Insigne de la promotion militaire IETA 2014 Ingénieur général Henri Ziegler
2013
Insigne promo IG Louis-Émile Bertin Ingénieur général Louis-Émile Bertin IG2ETA Éric Waringhem Directeur du centre d'analyse technico-opérationnelle de défense (CATOD)
2012
Lieutenant-colonel Émile Rimailho IG2ETA Christian Hélou Directeur de DGA Techniques hydrodynamiques
2011
Insigne promo IG Ferrié Ingénieur général Gustave Ferrié IG2ETA Jean-Christophe Cardamone Directeur de l'unité de management "missiles et drones"
2010
Insigne de promotion J. Stosskopf Ingénieur général Jacques Stosskopf IG2ETA Louis Marchis Directeur des unités de management terrestres
2009
Insigne promo Maréchal de Vauban Maréchal de Vauban IG2ETA Claude Common Directeur du centre d'études de Gramat

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

L'ENSTA Bretagne et les élèves par l'intermédiaire du bureau de élèves propose des rencontres sportives, voile, musique, théâtre, soirées étudiantes, concerts, ...

  • Le bureau des élèves (BDE) pilote toutes les activités extrascolaires proposées aux étudiants : soirées, manifestations sportives, galas, week-end d'intégration (accueil des nouveaux élèves), journée cohésion (journée élèves/personnels)…

Il anime La Maison des Éleves ENSTA, gère le foyer et coordonne les clubs.

    • Activités culturelles : Théâtre, peinture, cirque ...
    • Activités multimédias : Yétiweb (Le site des élèves de l'ENSTA Bretagne), BDAV (Bureau De l'AudioVisuel) ...
    • Défis techniques : Coupe de France de robotique, E=M6, Trophée SIA, Eco-marathon Shell, le robot sous-marin SAUC-E, Spacieta ...
    • Aventures sportives : Longtze Student Cup, 4L Trophy ...
    • Humanitaire
  • Bureau des sports (BDS)

Le BDS propose de nombreuses activités sportives : rugby, handball, volley, football, basket, natation, escrime, tennis de table, tennis, badminton, judo, plongée, cyclisme, voile… qui peuvent, pour la plupart, être exercées grâce aux moyens de l’école. L'ENSTA Bretagne participe au tournoi sportif des grandes écoles de la Défense (TSGED) qui a lieu tous les ans sur le campus de l'École polytechnique (Palaiseau), Croisière EDHEC ...

  • L'ETAPE (Étude et Techniques d'Armement Projet Entreprise) est une Junior-Entreprise qui propose ses services à l'industrie, en menant des projets comme, par exemple, la réalisation de cartes de routage électroniques, l'expertise de certaines structures à l’aide de logiciels de calculs, etc. Les élèves complètent ainsi leur formation et découvrent de manière concrète les différentes activités de l'ingénieur.
  • L'association des anciens élèves de l'ENSTA Bretagne « ENSTA Bretagne Alumni » (initialement 2AE) a été créée en 1991. Elle s'attache à promouvoir l'école, notamment via le réseau des diplômés, et à faciliter leur accès à des emplois dans l’industrie leur permettant de mettre en valeur leurs compétences.

Laboratoires de recherche[modifier | modifier le code]

Point d'appui de la formation, la recherche à l’ENSTA Bretagne est structurée en trois pôles. Elle répond à deux objectifs principaux :

- faire progresser le champ des connaissances dans les domaines de compétences de l’école et répondre aux besoins des acteurs industriels et du ministère de la Défense.

- assurer aux élèves-ingénieurs une formation scientifique à la pointe des connaissances actuelles et leur insuffler curiosité, esprit d’initiative et créativité.

L'ENSTA Bretagne dispose aussi de laboratoires communs avec Thales et IxBlue.

  • Pôle mécanique LBMS :

Le Laboratoire Brestois de Mécanique et des Systèmes (EA - 4325) est commun à l'ENSTA Bretagne (établissement principal), à l'université de Bretagne occidentale (UBO) et à l'école nationale d'ingénieurs de Brest (ENIB). Les travaux du LBMS portent sur l'analyse de la durée de vie des structures navales et plus particulièrement sur la fatigue et le choc, les assemblages et procédés dans le contexte spécifique du milieu marin. Outre l'industrie navale, les travaux du LBMS intéressent également les secteurs automobile, aéronautique, aérospatiale et médicale.

À l'ENSTA Bretagne, deux axes de recherche sont développés :

- mécanique des matériaux et des assemblages.

- dynamique des fluides, des matériaux et des structures.

  • Pôle Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication (STIC) :

Le Lab-STICC (Laboratoire des Sciences et Technologies de l'Information, de la Communication et de la Connaissance) comprend 180 enseignants-chercheurs issus de Télécom Bretagne (établissement principal), de l'UBO, de l'UBS (Université de Lorient-Vannes), de l'ENIB et de l'ENSTA Bretagne.

Les axes de recherche à l'ENSTA Bretagne portent sur :

- l'ingénierie dirigée par les modèles : la modélisation et la validation formelle des systèmes et des logiciels,

- la perception et la cartographie de l'environnement marin en développant des capteurs intelligents sous-marins (robotique sous-marine, capteurs acoustiques et optiques, hydrographie)

- radar, électromagnétisme et télédétection par la modélisation de l’interaction des ondes électromagnétiques avec l’environnement (en particulier maritime).

- l'acoustique passive (surveillance de l’environnement sous-marin).

  • Pôle Sciences Humaines et Sociales (SHS) :

Le Centre de Recherche sur la Formation (CRF - EA 1410) regroupe 30 enseignants-chercheurs du CNAM Paris (établissement principal), de Centrale Paris, de l'université d'Évry et de l'ENSTA Bretagne. Les activités de recherche en SHS s’inscrivent dans le prolongement de la formation d'ingénieurs. Elles portent sur la connaissance des ingénieurs et cadres, leur formation et leur socialisation professionnelle, ainsi que sur les enjeux sociaux, éthiques ou scientifiques de leurs activités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]