Hélène Vladimirovna de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hélène Vladimirovna de Russie

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

La grande-duchesse Hélène Vladimirovna en 1923.

Biographie
Titulature Grande-duchesse de Russie
Princesse de Grèce et de Danemark
Dynastie Maison Romanov
Naissance 17 janvier 1882
Tsarskoïe Selo (Russie)
Décès 13 mars 1957 (à 75 ans)
Athènes (Grèce)
Père Vladimir Alexandrovitch de Russie
Mère Marie de Mecklembourg-Schwerin
Conjoint Nicolas de Grèce
Enfants Olga de Grèce
Elisabeth de Grèce
Marina de Grèce

Helena Vladimirovna de Russie, grande-duchesse de Russie puis, par son mariage, princesse de Grèce et de Danemark, est née le 17 janvier 1882 à Tsarskoïe Selo, en Russie, et morte le 13 mars 1957, à Athènes, en Grèce. Épouse du prince Nicolas de Grèce, c'est un membre de la famille royale hellène.

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince Nicolas de Grèce, son épouse Hélène Vladimirovna de Russie et ses filles.

Hélène Vladimirovna est la fille du grand-duc Vladimir Alexandrovitch de Russie (1847-1909) et de son épouse la princesse Marie de Mecklembourg-Schwerin (1854-1920).

Par son père, elle est donc la petite-fille du tsar Alexandre II de Russie (1818-1881) et de la princesse Marie de Hesse-Darmstadt (1824-1880) tandis que, par sa mère, elle descend du grand-duc Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin (1823-1883) et de la princesse Augusta de Reuss zu Schleiz-Köstritz (1822-1862).

Le 29 août 1902, la grande-duchesse Hélène épouse, à Tsarskoïe Selo, le prince Nicolas de Grèce (1872-1938), fils du roi Georges Ier de Grèce et de son épouse la grade-duchesse Olga Constantinovna de Russie.

Les princesses Olga, Élisabeth et Marina de Grèce

De ce mariage naissent trois enfants :

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme ses frères, l'éducation de la grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie fut confiée à une nurse britannique, cela lui permit de parler couramment l'anglais [1]. Elle fut dotée d'un tempérament impétueux perdant quelquefois tout contrôle d'elle-même. Posant pour un peintre, la grande-duchesse âgée de quatre ans se saisit d'un couteau et menaça sa nourrice cachée derrière l'artiste « La petite dame dirigea ensuite sur moi ses petits yeux noirs de fureur »[2]. Au cours de son enfance, la mère de la grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie lui inculqua le sens des valeurs, lui fit prendre conscience de sa haute position sociale, les membres de la famille Romanov, particulièrement Maria Fiodorovna la considérèrent comme snob. « Pauvre petite chose, écrivait l'impératrice douairière, elle est vraiment très douce, mais assez vaniteuse et arrogante »[3].

La grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie

La grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie fut fiancé au prince Maximilien de Bade, mais celui-ci renonça au mariage provoquant la fureur de Marie de Mecklembourg-Schwerin et les quolibets de la haute société russe, on murmura que la grande-duchesse était incapable de trouver un époux. En 1900, le prince Nicolas de Grèce présenta sa demande en mariage, mais la mère d'Hélène Vladimirovna de Russie se montra réticente, elle refusait de donner la main de sa fille à jeune prince sans véritable fortune de plus très éloigné du trône. Sans espoir de voir se présenter une meilleure offre de mariage pour sa fille, Marie de Mecklembourg-Schwerin accepta cette union. La grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie irrita certains membres de la cour impériale de Russie mais son union avec le prince Nicolas de Grèce fut heureuse.

Hélène, princesse de Grèce et du Danemark

Le couple vécut en Russie jusqu'à la Révolution d'Octobre, puis se réfugia en Grèce, après la proclamation de la république dans ce pays, il s'installa en France.

En France, la grande-duchesse Hélène de Russie vint en aide aux émigrants russes, particulièrement les enfants. Mais très vite l'argent manqua, le couple ayant perdu leur propriété en Russie, afin de subvenir aux besoins de la famille, la grande-duchesse vendit ses bijoux et le prince Nicolas de Grèce ses tableaux. Malgré les problèmes financiers rencontrés par le couple, leurs filles réussirent un bon mariage.

Le prince Nicolas de Grèce décéda brusquement d'un infarctus, la grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie s'installa en Grèce où elle décéda le 13 mars 1957 à Athènes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Arturo E. Beéche, HRH Princess Elizabeth of Yugoslavia et HRH Prince Alexander of Yugoslavia, Dear Ellen... Royal Europe Through the Photo Albums of Grand Duchess Helen Vladimirovna of Russia, Eurohistory.com, 2012 (ISBN 098546030X)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charlotte Zeepvat, The Camera and the tsars: A Romanov Family Album, Sutton Publishing, p. 65
  2. Charlotte Zeepvat, The Camera and the tsars: A Romanov Family Album, p. 90
  3. Charlotte Zeepvat, The Camera ant the tsars: Romanov Family Album, p. 90

Articles connexes[modifier | modifier le code]