Nicolas de Grèce (1872-1938)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas de Grèce.

Nicolas de Grèce

Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Nicolas de Grèce et de Danemark.

Biographie
Titulature Prince de Grèce et de Danemark
Dynastie Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg
Nom de naissance Nikólaos tis Elládas
Naissance 22 janvier 1872
Athènes (Grèce)
Décès 8 février 1938 (à 66 ans)
Athènes (Grèce)
Sépulture Nécropole royale de Tatoï
Père Georges Ier de Grèce
Mère Olga Constantinovna de Russie
Conjoint Hélène Vladimirovna de Russie
Enfants Olga
Élisabeth
Marina
Religion Orthodoxie grecque

Nicolas de Grèce (en grec, Νικόλαος της Ελλάδας / Nikólaos tis Elládas), prince de Grèce et de Danemark est né à Athènes le 22 janvier 1872 et est décédé dans cette même ville le 8 février 1938. C’est un membre de la famille royale hellène et un peintre.

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince Nicolas de Grèce avec sa fille aînée, la princesse Olga.

Le prince Nicolas est le troisième fils et le quatrième enfant du roi Georges Ier de Grèce (1845-1913) et de son épouse la grande-duchesse Olga Constantinovna de Russie (1851-1926). Par son père, il est le petit-fils du roi Christian IX de Danemark (1818-1906), surnommé le « beau-père de l’Europe », tandis que, par sa mère, il est l’arrière-petit-fils du tsar Nicolas Ier de Russie (1796-1855).

Le 29 août 1902, le prince épouse à Tsarskoïe Selo, en Russie, la grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie (1882-1957), elle-même fille du grand-duc Vladimir Alexandrovitch de Russie (1847-1909) et de son épouse Marie de Mecklembourg-Schwerin (1854-1920), également connue sous le nom de Maria-Pavlovna de Russie. Par son père, la grande-duchesse est la petite-fille du tsar Alexandre II de Russie (1818-1881) tandis que, par sa mère, elle est la petite-fille du grand-duc Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin (1823-1883).

De cette union naissent trois enfants :

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prince Nicolas, son épouse Hélène et leurs trois filles.

D’origine germano-danoise, la famille du prince Nicolas est très liée à la plupart des Cours royales européennes et le jeune homme passe ses étés entre Aix-les-Bains et le Danemark, où il retrouve ses cousins étrangers. Là, il est connu sous le nom de « Greek Nicky » (le Nicky grec), ce qui le différencie de son cousin le futur Nicolas II de Russie.

Comme ses autres frères, Nicolas de Grèce suit, très jeune, une carrière militaire et intègre l’école Evelpedes du Pirée. En 1908, il est cependant forcé, avec ses frères, de démissionner de ses fonctions militaires à la suite des pressions organisées par la Stratiotikos Syndesmos, une ligue nationaliste, sur le gouvernement de son père.

Avec ses frères Constantin et Georges, le prince Nicolas participe à l’organisation des Jeux olympiques d'été de 1896, qui ont lieu à Athènes. Lors de cet événement, le prince est en outre président du sous-comité pour l’épreuve de tir.

En 1913, se produit l’assassinat du roi Georges Ier, à Thessalonique. Le prince Nicolas déclare alors publiquement que le meurtrier de son père a été instrumentalisé par les services secrets allemands. L’accusation provoque évidemment une forte controverse, d’autant que la nouvelle reine, Sophie de Prusse, n’est autre que la sœur du Kaiser Guillaume II d’Allemagne.

En 1917, le prince et sa famille quittent la Grèce à la suite de l’abdication du roi Constantin Ier, chassé du pouvoir par son Premier-Ministre, Eleftherios Venizelos, et les Alliés. Ils s’installent alors en Suisse, puis en France, où le prince devient professeur de dessin et de peinture afin de faire vivre sa famille, ruinée par les révolutions russe et grecque.

En 1936, le prince Nicolas et sa famille retournent en Grèce et s’installent à Athènes. Deux années plus tard, le prince s’éteint et est enterré au cimetière royal de Tatoi.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

En 1984, le rôle de Nicolas est interprété par l'acteur grec Giannis Zavradinos dans la mini-série américaine en deux épisodes The First Olympics: Athens 1896, réalisée par Alvin Rakoff[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Œuvre picturale[modifier | modifier le code]

Le prince Nicolas est un peintre talentueux qui signe souvent ses œuvres sous le nom de « Nicolas Leprince ».

Mémoires[modifier | modifier le code]

  • Prince Nicholas of Greece, My Fifty Years, Hutchinson & Co., Londres, 1926.
  • Prince Nicholas of Greece, Political Memoirs, Hutchinson & Co., Londres, 1928.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Ricardo Mateos Sainz de Medrano, La Familia de la Reina Sofίa, La Dinastίa griega, la Casa de Hannover y los reales primos de Europa, La Esfera de los Libros, Madrid, 2004 (ISBN 84-9734-195-3)
  • (en) John Van der Kiste, Kings of the Hellenes: The Greek Kings, 1863-1974, Sutton Publishing, 1994 (ISBN 0750921471).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]