Eugénie de Grèce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La princesse Eugénie, enfant, aux côtés de sa mère, Marie Bonaparte, et de son frère, Pierre (1912).

Eugénie de Grèce (en grec moderne : Πριγκίπισσα Ευγενία της Ελλάδας), princesse de Grèce et de Danemark, est née le 10 février 1910 à Paris, et est décédée le 13 février 1989 à Genève. C’est un membre de la famille royale hellène, une biographe et une traductrice.

Famille[modifier | modifier le code]

La princesse Eugénie est la fille du prince Georges de Grèce (1869-1957) et de son épouse la princesse française Marie Bonaparte (1882-1962). Par son père, elle est donc la petite-fille du roi Georges Ier de Grèce (1845-1913) tandis que par sa mère elle a pour grand-père le prince Roland Bonaparte (1858-1924).

Le 30 mai 1938, la princesse Eugénie épouse, à Paris, le prince polonais Dominique Radziwill (1911-1976), lui-même fils du prince Jérôme Radziwill (en) (1885-1945) et de son épouse l'archiduchesse Renée d'Autriche (en) (1888-1935).

De cette union, qui se termine par un divorce en 1946, naissent deux enfants :

  • Tatiana Radziwill (es) (1939), princesse Radziwill, qui épouse le médecin français Jean-Henri Fruchaud (1937). D'où :
    • Fabiola Fruchaud (1967), qui a une fille, Titiana (1996), avec Thierry Herrmann (1965) cette union se termine par un divorce ; elle a ensuite un fils, Édouard (2007), avec Didier Fradin (1959).
    • Alexis Fruchaud (1969) marié avec Natalie Chandler, qui a une fille, Thalia Tatiana Eugenie Lily Marie (2008).
  • Georges Radziwill (en) (1942-2001), prince Radziwill.

Le 28 novembre 1949, Eugénie de Grèce se remarie au prince Raymond della Torre e Tasso (en) (1907-1986), deuxième duc de Castel Duino (it). Issu de la branche italienne de la Maison de Thurn und Taxis, Raymond est le fils d'Alexandre della Torre e Tasso (en) (1881-1937), prince de Thurn und Taxis, 1er duc de Castel Duino (it), et de son épouse la princesse Marie de Ligne (1885-1971).

De cette seconde union, qui se termine également par un divorce, naît un enfant :

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le rôle de la princesse Eugénie est interprété par Isild Le Besco dans le téléfilm de Benoît Jacquot Princesse Marie (2004).

Annexes[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

La princesse est l’auteur de deux biographies princières :

  • (fr) Eugénie de Grèce, princesse Raymond de la Tour et Taxis, Pierre-Napoléon Bonaparte 1815-1861, Hachette, Paris, 1963.
  • (fr) Eugénie de Grèce, Le Tsarévitch, enfant martyr, Perrin, Paris, 1990 (ISBN 2-262-00759-4)

Elle est également la traductrice (en anglais) d’un ouvrage de sa mère :

  • (en) Marie Bonaparte, Topsy: the story of a golden-haired chow, Pushkin press, Londres, 1945.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Celia Bertin, Marie Bonaparte, Perrin, Paris, 1982. (ISBN 226201602X)
  • (es) Ricardo Mateos Sáez de Medrano, La familia de la Reina Sofía, La Esfera de los Libros, Madrid, 2004. (ISBN 84-9734-195-3).
  • (fr) « La princesse Tatiana Radziwill évoque sa mère Eugénie de Grèce » dans Point de vue Images du monde no 2184 du 7 juin 1990.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :