Midi de la France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Midi.

Le Midi de la France correspond, grosso modo, à la moitié sud de la France métropolitaine. Cette région à la limite vague se confond en partie avec l'Occitanie, dont les frontières sont plus précises — mais couvre aussi des régions de culture catalane (Pyrénées-Orientales), basque (ouest des Pyrénées-Atlantiques), arpitane (nord de Rhône-Alpes) ou saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, ces dernières désignées, comme la Gascogne voisine, sous le nom de « Midi atlantique »). Elle est souvent définie par la façon dont on y parle le français (français méridional), avec des accents plus ou moins « chantants » qui présentent des spécificités phonologiques communes héritées des différents dialectes occitans, depuis le gascon jusqu'au nissart, mais aussi du catalan. Ce n'est toutefois pas le cas des Charentes, région « désoccitanisée » précocement.[réf. nécessaire]

Le Midi, Imagerie satellite (NASA World Wind)
Aire d'influence de l'occitan (dialectes et parlers interférentiels confondus).

Définition[modifier | modifier le code]

Dans la pratique, le Midi prend une signification différente selon qu'on se réfère à une notion géographique, culturelle, voire touristique. On peut considérer qu'il s'identifie plus ou moins avec le tiers du territoire national, situé au-dessous d'une ligne imaginaire reliant La Rochelle, « Porte du Midi atlantique » à Clermont-Ferrand et Lyon. Une vision plus restrictive le fait commencer plus au sud, au niveau du 45e parallèle. On dit ainsi de Valence, qui se trouve à peu près sous cette latitude, qu'elle est « la porte du Midi », que « c'est à Valence que le Midi commence… ». De même, pour le Sud-Ouest, Brive-la-Gaillarde, qui se trouve également près du 45e parallèle, est parfois appelée « le riant portail du Midi ».

Alphonse Daudet définissait le Midi de la France ainsi: « (…) Tout le Midi français s'épanouissait là [au café Malmus], dans ses nuances diverses : Midi gascon, Midi provençal, de Bordeaux, de Toulouse, de Marseille, Midi périgourdin, auvergnat, ariégeois, ardéchois, pyrénéen...(…)[1] »

D'après Bernard Vavassori, dans le Sud-Ouest et particulièrement l'Aveyron, il est courant de considérer que seul le Sud-Est de la France (en gros la Provence historique) est le Midi de la France[2].

Midi signifie à la fois la mi-journée (du vieux français mi (milieu) et di, du latin dies (jour)) et le sud car en France comme dans tout l'hémisphère nord, à midi la position du soleil indique le sud.

Le Midi a donné son nom à une région administrative française, Midi-Pyrénées, à plusieurs quotidiens, Midi-Libre, La Dépêche du Midi, Midi olympique, mais aussi à une des anciennes grandes compagnies ferroviaires françaises, la Compagnie des chemins de fer du Midi.

Des vents locaux comme le mistral ou la tramontane font également référence au Midi, car c'est en partie grâce à eux que le Midi de la France est très souvent ensoleillé[réf. nécessaire].

Analogie avec d'autres pays[modifier | modifier le code]

Une des gares de Bruxelles s'appelle la Gare de Bruxelles-Midi car elle est située dans le Sud de la ville.

Un nom similaire existe en italien pour désigner le Sud de l'Italie : le mezzogiorno (littéralement, le milieu du jour, ce qui est aussi l'étymologie exacte du français midi).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alphonse Daudet, wikisource, Texte, 1881, page 20
  2. Midi