Dagmar de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dagmar de Danemark
(ru) Marie Fedorovna

Description de cette image, également commentée ci-après

L’impératrice Marie Fedorovna.

Titre

Impératrice consort de Russie


(&&&&&&&&&&&0498013 ans, 7 mois et 17 jours)

Prédécesseur Marie de Hesse-Darmstadt
Successeur Alix de Hesse-Darmstadt
Biographie
Titulature Princesse de Danemark
Dynastie Maison de Glücksbourg
Nom de naissance Marie Sophie Frédérique Dagmar
Naissance
Palais jaune à Copenhague (Danemark)
Décès (à 80 ans)
Hvidovre (Danemark)
Sépulture Cathédrale Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg
Père Christian IX de Danemark
Mère Louise de Hesse-Cassel
Conjoint Alexandre III de Russie
Enfants Nicolas de Russie Empereur de Russie
Alexandre de Russie
Georges de Russie
Xenia de Russie
Michel de Russie
Olga de Russie
Description de cette image, également commentée ci-après

Impératrices de Russie

La princesse Dagmar de Danemark (Marie Sophie Frédérique Dagmar de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glucksbourg née le et décédée le ) était un membre de la famille royale de Danemark, devenue par son mariage avec le tsar Alexandre III, impératrice de Russie sous le nom de Marie Fedorovna (Maria Feodorovna ou Maria Fiodorovna, en russe Мария Фёдоровна).

Dagmar est la deuxième fille et la quatrième enfant du roi Christian IX de Danemark (surnommé le « beau-père de l'Europe » à cause des brillants mariages de ses enfants) et de son épouse la reine Louise, née princesse Louise de Hesse-Cassel. Ainsi, le frère aîné de Dagmar deviendra roi de Danemark sous le nom de Frédéric VIII ; son frère cadet, Guillaume, devint roi des Hellènes (Grèce) sous le nom de Georges Ier en 1867 ; sa sœur Alexandra épousa le prince de Galles futur Édouard VII en 1863 et devint ainsi reine du Royaume-Uni. Cela explique notamment pourquoi il y a une ressemblance frappante entre son fils le tsar Nicolas II et celui de sa sœur, le roi George V.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariage[modifier | modifier le code]

Surnommée Minnie par sa famille, Dagmar, belle-sœur depuis 1863 du prince de Galles, fut d'abord fiancée à l'héritier du trône de Russie, le grand-duc Nicolas, mais le jeune prince mourut en 1865 à Nice de la méningite .

L'année suivante, elle épousa le frère de son premier fiancé, le nouveau tsarévitch Alexandre Alexandrovitch (futur empereur Alexandre III). Au préalable, étant de confession luthérienne, elle se convertit à l'orthodoxie sous le prénom de Marie et le patronyme de Fedorovna (écrit aussi en français Féodorovna).

De cet heureux mariage, elle eut six enfants :

Marie Féodorovna (Dagmar de Danemark) et son époux Alexandre III en 1893

Jolie et populaire, elle est rarement intervenue dans la politique, préférant vouer son temps et son énergie à sa famille, à des œuvres de charité et à la vie mondaine et culturelle. La seule exception à cette neutralité fut sa détestation militante de la Prusse, qui avait annexé en 1866 les duchés de Schleswig et de Holstein, propriétés personnelles des rois de Danemark.

L'exil[modifier | modifier le code]

Malgré le renversement de la monarchie en 1917, l'impératrice Marie, âgée de 70 ans, commença par refuser de quitter la Russie. Ce n'est qu'en 1919, sur l'insistance de sa sœur Alexandra, reine-douairière du Royaume-Uni, qu'elle partit à contrecœur. Marie quitta la Russie à bord du cuirassé HMS Marlborough envoyé par son neveu George V du Royaume-Uni, lui évitant ainsi le sort tragique de la famille Romanov.

Après une brève visite à Londres, elle retourna dans son Danemark natal, élisant domicile à Hvidovre, sa villa de vacances, près de Copenhague. Elle y resta jusqu'à sa mort en 1928.

Avant de mourir, l'impératrice de Russie avait émis le souhait d'être enterrée auprès de son époux Alexandre III.

Inhumation à Saint-Pétersbourg[modifier | modifier le code]

À gauche se trouve le tombeau de d'Alexandre III de Russie et à droite le tombeau de son épouse Marie Fiodorovna. Les bronzes ornant le tombeau sont plus brillants car plus récents

Son corps, longtemps enterré à la cathédrale de Roskilde, a été exhumé en septembre 2006 dans l'attente d'être transféré en Russie. Le , les restes de l'ancienne impératrice douairière ont été rapatriés en Russie. Les funérailles ont été célébrées le à la basilique de la forteresse de Saint-Pierre-Saint-Paul à Saint-Pétersbourg. Ainsi, quatre-vingt sept ans après son exil en Angleterre puis au Danemark, l'impératrice a été inhumée dans le tombeau de la famille impériale, en compagnie de son mari Alexandre III, son fils Nicolas II, sa belle-fille Alexandra et ses trois petites-filles, Olga, Tatiana et Anastasia. Viendront ensuite la rejoindre ses deux derniers petits enfants, Maria et le tsarévitch Alexis Nikolaïevitch de Russie en 2008.

À l'inverse de ce que laissent croire films et pièces de théâtre, Marie Féodorovna ne rencontra jamais aucune des femmes prétendant être sa petite-fille Anastasia ; en fait, à la fin de sa vie, elle refusait d'accepter l'idée que son fils, sa belle-fille et ses petits-enfants eussent été sommairement exécutés par les bolcheviques[1].

Paroles[modifier | modifier le code]

« Ah ! Quand donc enfin tout ceci finira-t-il chez nous et quand donc pourrons-nous vivre tranquillement ? Il est presque humiliant de voir comme on vit tranquillement et bien ici, chacun sait ce qu'il doit faire, accomplit son devoir consciencieusement et ne joue pas de mauvais tours aux autres. »

— Marie Fiodorovna à Hvidovre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Mitterrand, Mémoires d'exil, p. 81.
  2. Frédéric Mitterrand, Mémoires d'exil, p. 77.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Précédé par Dagmar de Danemark Suivi par
Marie de Hesse-Darmstadt
Impératrice de Russie
Alix de Hesse-Darmstadt