Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le prince Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha

Le prince Alfred d'Édimbourg puis prince Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha (Alfred Alexander William Ernest Albert) (né le 15 octobre 1874 au Palais de Buckingham à Londres et décédé le 6 février 1899 au sanatorium Martinnsbrünn à Merano).

Il fut un membre de la famille royale britannique.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils aîné du prince Alfred, duc d'Édimbourg et de la grande-duchesse Maria Alexandrovna de Russie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha mourut très jeune de la syphilis.

Enfance[modifier | modifier le code]

Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha fut baptisé le 27 novembre 1874 au Palais de Buckingham à Londres par Archibald Tait, archevêque de Cantorbéry. Ses marraines et parrains furent sa grand-mère, la reine Victoria, sa tante, la princesse royale de Prusse, son grand-père, le tsar Alexandre II de Russie, l' Empereur Allemand, son grand-oncle, le duc Ernest II de Saxe-Cobourg-Gotha et son oncle, le prince de Galles).

Maria de Russie fut une mère insensible et sévère, elle préconisa pour son fils, une éducation stricte.

Le jeune prince vécut à Clarence House avec ses parents et ses quatre sœurs, Marie née en 1875, Victoria née en 1876, Alexandra née en 1878 et Béatrice née en 1884.

Il fut un enfant doué mais de santé fragile. Le prince reçut une éducation stricte et purement française par des professeurs, dont le docteur François, celui-ci aima humilier le jeune prince devant témoins. Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha vécut séparé de ses quatre sœurs et de son père, officier d'active dans la marine royale britannique.

En 1893, le duc Ernest II de Saxe-Cobourg-Gotha décéda sans héritier, le prince de Galles avait déjà renoncé à la succession au trône ducal, le duché vacant échut à Alfred d'Édimbourg. Le jeune Alfred devint ainsi "S.A.R le prince héréditaire de Saxe-Cobourg-Gotha". La famille s'installa au château de Rosenau à Cobourg. La même année sa sœur Marie épousait le prince Ferdinand de Hohenzollern, neveu et héritier du roi de Roumanie.

Vie adulte[modifier | modifier le code]

Avec le grade de lieutenant, le jeune Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha rejoignit le Régiment de la Garde à pieds à Potsdam, en Allemagne. Le jeune prince n'eut aucune attirance pour la vie militaire. De plus en plus, il se réfugia compulsivement dans la débauche, fréquentant des prostituées. Cette vie désordonnée l'amena à contracter la syphilis dont de graves symptômes se déclarèrent en 1899.

Selon la rumeur, Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha épousa à Potsdam en 1898 Mabel Fitzgerald. Mais l'ouvrage de Marlène Eilers Köning relatif aux descendants de la reine Victoria Ire du Royaume-Uni révéla cette rumeur comme fausse.

Sandners nota également l'absence d'Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha aux fêtes célébrées à l'occasion des noces d'argent de ses parents le 22 janvier 1899, la raison officielle invoquée par la famille royale : le prince souffrait d'une dépression nerveuse, en réalité le jeune officier souffrait de sa syphilis. Le prince mit un terme à sa vie en se tirant une balle de revolver dans la tête. Il avait 24 ans.

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Pendant trois jours, Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha fut soigné au château de Friedenstein, sa mère craignant le scandale et contre l'avis des médecins elle fit transporter son fils grièvement blessé au sanatorium Martinnsbrünn à Merano dans le Tyrol autrichien (aujourd'hui en Italie). Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha décéda le 6 février 1899 à l'âge de vingt-quatre ans. Le prince fut inhumé dans le mausolée ducal de Cobourg.

Alfred d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha accusa son épouse de l'avoir séparé de son fils, pire, il lui fit endosser la responsabilité de la mort de leur fils et noya son chagrin dans l'alcool. Il mourut l'année suivante.

La succession au duché de Saxe-Cobourg-Gotha[modifier | modifier le code]

Au décès du prince Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha, son oncle, le prince Arthur, duc de Connaught et Strathearn, devint l'héritier du duché de Saxe-Cobourg-Gotha. Conformément au désir de sa mère la reine Victoria, ce dernier renonça à la succession du duché pour lui-même et au nom de son unique fils, Arthur de Connaught. Ce fut le prince Charles-Édouard de Saxe-Cobourg et Gotha (fils posthume du prince Léopold, duc d'Albany mort des suites de son hémophilie) qui hérita du duché de Saxe-Cobourg-Gotha.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  • Son Altesse Royale le prince Alfred d'Édimbourg (1874–1893)
  • Son Altesse Royale le prince Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha (1893–1899)