Leonida Gueorguievna de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leonida Gueorgievna de Russie
(10 octobre 1920)
(10 octobre 1920)

Titre Princesse
Distinctions Grand croix militaire et de l'Ordre hospitalier de Sainte Catherine
Biographie
Dynastie Bagratides
Nom de naissance Leonida Gueorguievna Bragation-Moukhranskaïa
Naissance 23 septembre 1914
Tbilissi
Décès 24 mai 2010
Madrid
Père Georgui Alexandrovitch Bragation-Moukhranski
Mère Helena Zlotnick Nowina
Conjoint Kirby Summer Moore (1934-1937)

«*Grand-duc»*[1] Vladimir Kirillovitch de Russie (1948-1992)

Enfants Maria Vladimirovna de Russie

Leonida Gueorguievna de Russie, née Leonida Gueorguievna Bagration-Moukhranskaïa (en russe : Леонида Георгиевна Багратион-Мухранская) le 23 septembre 1914 à Tbilissi et morte le 24 mai 2010 à Madrid (Espagne), est une princesse géorgienne, fille du prince George Alexandrovitch Bagration-Moukhranski (1884-1957) et d'Elena Zlotnicky (1886-1979).

Le 13 août 1948, elle épouse le prince (dit «grand-duc»[1]) de Russie Vladimir Kirillovitch. De cette union naît Maria Vladimirovna.

Sous l'Empire[modifier | modifier le code]

Maxime Gorki, qui connaissait la princesse Bagration-Moukhranskaïa, permit à Leonida Bagration-Moukhranskaïa et à sa mère de fuir l'Union soviétique dirigée par Staline. Mais avant cela Leonida Bagration-Moukhranskaïa vit son grand-père fusillé et son père emprisonné par les Bolcheviks. La mère de Staline était blanchisseuse chez la grand-mère de Leonida Bagration-Moukhranskaïa.

L'exil[modifier | modifier le code]

Le 6 novembre 1934, Leonida Bagration-Moukhranskaïa épousa un Américain, Summer Moore Kirby (1895–1945), dont elle eut une fille, Hélène Louise Kirby, Comtesse Dvinskaya. Celui-ci fut déporté lors de la Seconde Guerre mondiale et mourut dans un camp de concentration. C'est en Espagne que la princesse rencontra le prince (dit «grand-duc»[1]) Vladimir Kirillovitch.

Décès[modifier | modifier le code]

La princesse décéda le 23 mai 2010 à Madrid. Dans son testament, elle demanda à être inhumée auprès de son second époux.

Inhumation[modifier | modifier le code]

Le 3 juin 2010, la "grande-duchesse" Leonida Gueorguievna Bragation-Moukhranskaïa fut inhumée aux côtés de son second époux, le "grand-duc" Vladimir Kirillovitch de Russie dans la crypte du mausolée grand-ducal situé près de la cathédrale Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg. Assistèrent aux funérailles de la princesse géorgienne : sa fille, la princesse Maria Vladimirovna de Russie, son petit-fils, le prince Gueorgui Mikhaïlovitch Romanov, des personnalités représentants la Russie, la France, quelques membres de l'aristocratie espagnole et italienne, des membres de la communauté géorgienne résidant à Saint-Petersbourg[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Depuis la fin du XIXe siècle, le titre de grand-duc ou grande-duchesse est réservé aux enfants et petits-enfants d'empereurs (et à leurs conjoints d'égale naissance). La dernière grande-duchesse fut Olga Alexandrovna, la soeur de Nicolas II, morte en 1960 au Canada
  2. www.lenta.ru

Sources[modifier | modifier le code]

  • Extrait des Mémoires d'exil de Frédéric Mitterrand
  • Chaque matin est une grâce de Léonida, Grande-duchesse de Russie

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • www.izhiza.com (Avis de décès de la princesse Leonida Gueorguievna de Russie)
  • whatexpect.in (Funérailles de la princesse Leonida Gueorguievna de Russie)