Paul de Yougoslavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul de Yougoslavie
Pavle Karađorđević
S.A.R. le prince Paul, régent de Yougoslavie
S.A.R. le prince Paul, régent de Yougoslavie
Titre
Régent de Yougoslavie
9 octobre 193427 mars 1941
(&&&&&&&&&&&023616 ans, 5 mois et 18 jours)
Monarque Pierre II
Prédécesseur Alexandre Ier
Successeur Pierre II
Biographie
Dynastie Karađorđević
Nom de naissance Pavle Karađorđević
Date de naissance 27 avril 1893
Lieu de naissance Saint-Pétersbourg (Russie)
Date de décès 14 septembre 1976 (à 83 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Père Arsen de Serbie
Mère Aurora Demidov
Conjoint Olga de Grèce
Enfant(s) Prince Alexandre
Prince Nicolas
Princesse Élisabeth

Paul de Yougoslavie
Monarques de Yougoslavie

Paul de Yougoslavie (en serbe cyrillique Павле Карађорђевић ou en serbe translittéré Pavle Karađorđević), prince de Yougoslavie, est né le 27 avril 1893 à Saint-Pétersbourg (Empire russe) et mort le 14 septembre 1976 à Paris. Membre de la maison Karađorđević, il est régent du royaume de Yougoslavie pendant la minorité du roi Pierre II, de 1934 à 1941.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et jeunesse[modifier | modifier le code]

Le prince Paul est le fils unique du prince Arsen Karađorđević, frère cadet du roi Pierre Ier de Serbie, et de la princesse Aurora Demidov, une riche aristocrate russe.

Il poursuit ses études à l’université d’Oxford et ne participe ni aux deux guerres balkaniques (en 1912 et 1913) ni aux combats de la Première Guerre mondiale.

En 1923, il épouse la princesse Olga de Grèce et de Danemark (1903-1997), sœur de la princesse Marina, duchesse de Kent. Le futur roi d’Angleterre George VI, alors duc d’York, est témoin à son mariage qui a lieu à Belgrade. Le couple a trois enfants, Alexandre, né en 1924, Nicolas, né en 1928 et mort en 1954, et Élisabeth, née en 1936.

Régence[modifier | modifier le code]

Le 9 octobre 1934, le roi Alexandre Ier est assassiné à Marseille et son successeur, Pierre II, est encore mineur. Le prince Paul est alors désigné comme premier régent du Royaume.

Le 4 mars 1941, il rencontre Hitler pour discuter de l'adhésion de la Yougoslavie au pacte liant celle-ci aux puissances de l’Axe. Le texte est signé le 25 du même mois à Vienne par le Premier ministre Dragiša Cvetković. Cette décision provoque d’importantes manifestations à Belgrade et, le 27 mars, un coup d'État mené par les généraux Mirković et Samović, appuyé par des officiers favorables aux Alliés, dépose le régent et place le jeune roi Pierre II, bien qu'encore mineur, au pouvoir, avant de dénoncer le pacte. Le prince Paul signe alors sa démission de ses fonctions de régent.

En représailles, Hitler fait envahir la Yougoslavie qui capitule le 17 avril suivant. Pour se mettre en sûreté, la famille royale se réfugie à l’étranger.

Exil et mort[modifier | modifier le code]

Pendant toute la durée de la guerre, le prince Paul et sa famille vivent en résidence surveillée en Kenya.

Après la Seconde Guerre mondiale, avec l’arrivée des communistes au pouvoir, la monarchie est abolie en Yougoslavie. Le prince Paul est déclaré « ennemi de l'État » par les nouvelles autorités, ses propriétés sont confisquées et il lui est interdit de revenir en Yougoslavie.

Le prince meurt à Paris le 14 septembre 1976 et est inhumé au cimetière du Bois-de-Vaux à Lausanne. Sa veuve disparaît à son tour en 1997 et repose près de lui.

Le 28 septembre 2012, les dépouilles du prince Paul, de son épouse Olga et de leur fils Nicolas sont exhumées au cimetière du Bois-de-Vaux, puis transportées à Belgrade[1]. Le 4 octobre, un office est célébré en la Cathédrale Saint-Michel de Belgrade en présence des proches des défunts, ainsi que du prince héritier Alexandre de Serbie et de son épouse la princesse Catherine. Finalement, ils sont tous les trois inhumés le 6 octobre dans le mausolée royal d'Oplenac à Topola.

Descendance[modifier | modifier le code]

Descendance du prince Paul[2] :

  1. Alexandre de Yougoslavie (1924). Épouse : 1) 1955 à Cascais (Portugal) avec la princesse Maria-Pia de Savoie (1934), d’où quatre enfants (formant deux paires de jumeaux). 2) 1973 avec le princesse Barbara de Liechtenstein, d’où un enfant.
    1. Dimitri de Yougoslavie. Né à Boulogne-sur-Seine le 18 juin 1958.
    2. Michel de Yougoslavie. Né à Boulogne-sur-Seine le 18 juin 1958.
    3. Serge de Yougoslavie. Né à Boulogne-sur-Seine le 12 mars 1963)
    4. Hélène de Yougoslavie. Née à Boulogne-sur-Seine le 12 mars 1963. Elle a épousé Thierry Gaubert en 1988 à Neuilly-sur-Seine, d’où trois enfants :
      1. Milena Gaubert (1988)
      2. Nastasia Gaubert (1991)
      3. Léopold Gaubert (1997)
    5. Dushan de Yougoslavie. Né à Saint-Gall (Suisse) le 25 septembre 1977.
  2. Nicolas de Yougoslavie (1928-1954), sans alliance
  3. Élisabeth de Yougoslavie née au palais Blanc de Belgrade le 29 juin 1928. Elle a contracté deux mariages : 1) avec Howard Oxenberg célébré en 1961 en Floride, d’où deux enfants. 2) avec Neil Balfour célébré en 1969 à Londres, d’où un enfant.
    1. Catherine Oxenberg (1961), actrice de cinéma
    2. Christine Oxenberg (1962)
    3. Nicholas Balfour (1971)

Décorations[modifier | modifier le code]

En 1939, il devient chevalier de l’ordre de la Jarretière.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul of Yugoslavia: Britain's maligned friend, Neil Balfour et Sally Mackay, H. Hamilton, 1980, (ISBN 0241103924)
  • Notice « Paul Karageorgevitch, prince de Serbie (alt. roy.) » page 875 in Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, nouvelle édition augmentée et mise à jour, 2002, édité à Paris par Le Petit Gotha, 989 pages, 22 cm, (ISBN 2-9507974-3-1)
  • Les Karageorges rois de Serbie et de Yougoslavie, Thomas Foran de Saint-Bar, Éditions Christian, 1999, (ISBN 2-86496-077-X)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les dépouilles de Paul et Olga de Yougoslavie rapatriées à Belgrade », Noblesse & Royautés, 28 septembre 2012
  2. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, nouvelle édition augmentée et mise à jour, 2002, édité à Paris par Le Petit Gotha, 989 pages, 22 cm, ISBN 2-9507974-3-1 , pages 875-877.