Toufflers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Toufflers
Toufflers
Une entrée de Toufflers.
Blason de Toufflers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Lille
Intercommunalité Métropole européenne de Lille
Maire
Mandat
Alain Gonce
2020-2026
Code postal 59390
Code commune 59598
Démographie
Gentilé Toufflersois
Population
municipale
3 910 hab. (2021 en augmentation de 0,21 % par rapport à 2015)
Densité 1 636 hab./km2
Population
agglomération
1 058 439 hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 39′ 42″ nord, 3° 13′ 49″ est
Altitude Min. 23 m
Max. 43 m
Superficie 2,39 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Lille (partie française)
(banlieue)
Aire d'attraction Lille (partie française)
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Villeneuve-d'Ascq
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Toufflers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Toufflers
Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille
Voir sur la carte topographique de Métropole européenne de Lille
Toufflers
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte administrative du Nord
Toufflers
Liens
Site web www.toufflers.fr

Toufflers [tuflɛʁs] est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France. Elle fait partie de la Métropole européenne de Lille.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toufflers dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Toufflers
Lys-lez-Lannoy Leers
Hem Toufflers Templeuve
(Drapeau de la Belgique Belgique)
Sailly-lez-Lannoy

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Toufflers est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Lille (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 60 communes[4] et 1 058 439 habitants en 2021, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Lille (partie française) est la quatrième de France en nombre d'habitants, derrière celles de Paris, Lyon et Marseille-Aix-en-Provence[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lille (partie française), dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (57,2 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (44,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (42,8 %), zones urbanisées (42,2 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (15 %)[9]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie, en 2023, par la Liane 3, les lignes 33, 60E, 66, 78, 910, 945, 967, 968 et par la ligne de transport à la demande 23R du réseau Ilévia[10]. Elle est également desservie par les lignes 1 et 2 du réseau belge TEC Hainaut[11].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toflaar en flamand[12].

Le nom de la localité est attesté sous les formes Tuflers en 1146 - 1149, Toflers en 1149 - 1166, puis Touflers en 1224[13], et enfin Toufflers vers l'an 1300.

Il s'agit d'un toponyme de type germanique caractéristique de la partie nord de la France dont le second élément -flers s'explique vraisemblablement par le germanique hlar « clairière »[14] et « friche, terre non cultivée » et qui a donné la finale -(f)ler(s), -(f)lier(s) et les Flers, suivant les cas. Le mot hlar se perpétue au Moyen Âge sous la forme de l'ancien français lar(r)is « terre qui n'est pas cultivée », « terrain inégal, côte, colline ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, Toufflers est le siège d'une seigneurie. À côté de la seigneurie de Toufflers, existaient des fiefs , tels que Wasnes donnant à leur détenteur de titre de seigneur.

À la fin du XVIIe siècle, Charles-François de Lannoy (1664-1726), comte de Lannoy (Maison de Lannoy), est baron de Wasnes sur Toufflers, de Pierres, seigneur de Le Becq et de Maufait. Fils de François et de Mechtilde de Bergh de Trips, il nait à Toufflers le , épouse Marie du Fief, puis Marie-Catherine-Alexis du Bois de Fiennes et enfin le , Élisabeth Petitpas (1661-1737), fille de Jacques, chevalier, seigneur de Walle, de la Pontennerie (sur Roubaix), Les Plancques, bourgeois de Lille, plusieurs fois mayeur (maire) de Lille, et d'Isabelle-Thérèse de Vos de Steenwick. Elle nait à Lille en mai 1661 (baptisée le ) et meurt le à 75 ans. Son époux devenu bourgeois de Lille le , meurt le , à 61 ans. Il est enterré à Toufflers[15].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armes de la commune de Toufflers se blasonnent ainsi :
D'argent aux trois lionceaux de sinople, armés et lampassés de gueules, couronnés d'or et chargés chacun d'un écusson d'argent à la croix d'azur.[16]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  Charles Delelcluse    
  Albert Cimetiere    
mars 2001 Louis Cimetiere   Agriculteur
mars 2014 Guy Adyns DVD Horticulteur
En cours Alain Gonce DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Lille, du tribunal de grande instance de Lille, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Lille, du tribunal de commerce de Tourcoing, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[18].

En 2021, la commune comptait 3 910 habitants[Note 3], en augmentation de 0,21 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450390399525577619712772817
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9771 1001 0621 2721 4201 5121 6591 7391 731
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8251 9811 9051 9142 0332 4152 6322 5212 597
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
2 5772 5192 5013 4893 5903 8643 6793 6963 989
2015 2020 2021 - - - - - -
3 9023 9143 910------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 34,2 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 25,9 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 1 855 hommes pour 2 054 femmes, soit un taux de 52,55 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[21]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
1,4 
5,7 
75-89 ans
8,2 
17,9 
60-74 ans
18,0 
21,1 
45-59 ans
21,2 
18,5 
30-44 ans
19,0 
16,6 
15-29 ans
14,0 
19,9 
0-14 ans
18,2 
Pyramide des âges du département du Nord en 2020 en pourcentage[22]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,1 
75-89 ans
14,6 
60-74 ans
16 
19,2 
45-59 ans
18,6 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,6 
15-29 ans
19,1 
20,5 
0-14 ans
18,2 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.

Galerie[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Lille (partie française) », sur insee.fr (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lille (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  10. « Plan du réseau Ilévia 2022-2023 » [PDF], sur ilevia.fr, (consulté le ).
  11. « Horaires à l'arrêt Toufflers Douane », sur letec.be (consulté le ).
  12. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  13. Ernest Nègre, Toponymie française (lire en ligne)
  14. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1989 (ISBN 2-85023-076-6).
  15. Paul (1874-19 ) Auteur du texte Denis Du Péage, Recueil de généalogies lilloises. Tome 2 / par Paul Denis Du Péage,..., 1906-1909 (lire en ligne), p. 565-566.
  16. « labanquedublason2.com/lecture_… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  21. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Toufflers (59598) », (consulté le ).
  22. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  23. Notice no PA00107835, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.