Wicres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wicres
Le cimetière allemand.
Le cimetière allemand.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Annœullin
Intercommunalité Métropole européenne de Lille
Maire
Mandat
Marie-Joseph Bonnel
2014-2020
Code postal 59134
Code commune 59658
Démographie
Gentilé Wicrois
Population
municipale
433 hab. (2014)
Densité 156 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 34′ 19″ nord, 2° 52′ 07″ est
Altitude Min. 26 m – Max. 39 m
Superficie 2,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Wicres

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

Voir sur la carte topographique de Lille Métropole
City locator 14.svg
Wicres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wicres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wicres
Liens
Site web mairiewicres.free.fr

Wicres est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Wicrois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Wicres dans son canton et son arrondissement

Au nord-est de La Bassée, sur le ruisseau d'Oresmieux.

D'une superficie de moins de 3 km2, Wicres est la plus petite commune de la Communauté urbaine de Lille. Restée rurale, elle accueille pour l'essentiel des activités de maraichage.

Situation[modifier | modifier le code]

Situé dans le pays de Weppes à une altitude moyenne de 33 m, le village est traversé par la Libaude en bordure de la route nationale 41. Mais le cours d'eau est parfois à sec et ne contient pratiquement plus aucune faune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wicres
Herlies Fournes-en-Weppes
Illies Wicres Sainghin-en-Weppes
Marquillies

Toponymie[modifier | modifier le code]

D'un nom de personne germanique Wicher + -as[1]. Ce même Wicher fut sans doute francisé en Wicre.

Noms anciens : Wicre, 1115, titre de Saint-Amé (Miraeus) ; Wigvers, Wicares, Wycquere, Wiceres ; documents divers.,

Wijker en flamand[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (février 2014). Découvrez comment la « wikifier ».

Le village est cité pour la première fois en 1207 dans les cartulaires de l'abbaye de Loos. Il appartient alors aux seigneurs de Wavrin. Durement affecté par les conflits des XVe et XVIe siècles, il a été dévasté lors de la Première Guerre mondiale.

À Wicres, se trouvait une fontaine à laquelle se rattachaient des croyances populaires.

Wicres. -Contenance et mouvance inconnues.

On trouve, en 1225, un Gérard de Wicres, pair de Wavrin, qui n'ayant pas de juges pour passer à loi une vente de dîme, emprunte ceux de la dame de Wavrin. (Mgr Hautcœur, Cartulaire de SaintPierre de Lille, p. 188). — Chrétien de Wicres figure parmi les hommes du comte de Flandre, en 1280 (Le couvent de l'Abbiette de Lille, par Em. Gachet, n° LXIX, dans le Messager de Sciences historiques de Gand, année 1852) ; et en 1286. (Mgr Hautcœur, p. 511).

À la fin du XVIe siècle, cette seigneurie appartenait à Claude d'Oignies, chevalier, seigneur de Coupigny, Wicres, Beaucamps, Rouvroy, etc., qui la transmit à ses descendants. (Voir Beaucamps).

Lalaing (La pairie de), à Wicres, tenue de la baronnie de Wavrin, à 10 livres de relief, consistait en 7 bonniers 4 cents de terre à labour tenant à la terre du Fau et aux terres de la censé Dorémieux.

À Jean Du Mortier, qui eut pour successeur Pierre de Fourmanoir, fils de Pierre, 1591.

Clairfontaine, à Wicres, tenue de la baronnie de Wavrin et contenant 6 bonniers 8 cents en une masse, tant jardins que prés et terres à labour (Répertoire des fiefs, p. 164).

À Hubert Deliot, de Lille, qui paya, en 1603, 214 livres 7 deniers pour droit de nouvel acquêt. Hubert Deliot, seigneur de Clairfontaine. capitaine d'une compagnie bourgeoise de Lille, fils de Wallerand, fut anobli en 1615. Il avait épousé Hélène Du Bois, fille de maître Hermes, avocat à Tournai, petite niècedu côté maternel de Wallerand Hangouard (Inventaire sommaire des Archives du Nord, T. VI, p. 78).

Le Wacquet, à Wicres, tenu de la baronnie de Wavrin et contenant, tant en manoir que jardin, cinq mencaudées de terre.

À Laurence Blancquart, veuve de Jean de Beausart, demeurant à Wicres, 1603. (Répertoire des fiefs, p. 174)[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Wicres

Les armes de la commune de Wicres[Note 1] se blasonnent ainsi :
De sinople à la fasce d'hermine[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Théodore Brasme    
mars 2008 en cours Marie-Joseph Bonnel    

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Lille, du tribunal de grande instance de Lille, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Lille, du tribunal de commerce de Tourcoing, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 433 habitants, en augmentation de 30,03 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
203 208 210 206 252 249 256 258 248
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
220 243 253 254 267 250 255 265 260
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
243 247 271 302 301 322 306 312 318
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
325 303 284 296 326 306 314 424 433
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Wicres en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
2,0 
75 à 89 ans
5,4 
12,2 
60 à 74 ans
12,0 
28,6 
45 à 59 ans
21,0 
25,9 
30 à 44 ans
25,7 
15,6 
15 à 29 ans
9,6 
15,6 
0 à 14 ans
26,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Cultes[modifier | modifier le code]

La commune de Wicres est intégrée à la paroisse catholique Saint-Paul en Weppes dont font également partie Aubers, Herlies (lieu du presbytère), Illies et Marquillies. L'abbé Frédéric Lefèvre en est son curé. La paroisse se trouve sur le doyenné Haubourdin-Weppes, qui fait lui-même partie du Diocèse de Lille.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Vaast
  • L'Église Saint-Vaast, d'origine médiévale, agrandie en 1895, partiellement détruite lors de la Première Guerre mondiale, restaurée au début des années 1920. Elle renferme notamment une cuve baptismale du XIIe siècle.
  • Le cimetière allemand de la Première Guerre mondiale, où reposent 2824 soldats allemands.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les armes sont identiques à celles de Gruson et de Estrées.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  2. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  3. Bulletin de la commission historique du département du Nord, Tome XX,  Année 1897- Lille, Imprimerie Danel. –Statistique féodale du dpt du Nord « La châtellenie de Lille » par Th. Leuridan.
  4. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f59658
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Évolution et structure de la population à Wicres en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :