Herrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herrin (homonymie).
Herrin
Église Saint-Quentin.
Église Saint-Quentin.
Blason de Herrin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Faches-Thumesnil
Intercommunalité Communauté de communes Pévèle-Carembault
Maire
Mandat
Marcel Procureur
2014-2020
Code postal 59147
Code commune 59304
Démographie
Population
municipale
409 hab. (2014)
Densité 188 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 50″ nord, 2° 57′ 58″ est
Altitude Min. 18 m
Max. 27 m
Superficie 2,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Herrin

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Herrin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Herrin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Herrin

Herrin est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Herrinois (et non les Éreintés comme tendrait à le faire penser la connaissance populaire).

Les habitants y ont un surnom ou nom jeté, les sots d'Herrin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Herrin se situe à 15 km au sud-ouest de Lille, dans le Carembault en Flandre romane.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Herrin
Wavrin
Allennes-les-Marais Herrin Gondecourt
Gondecourt

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est dans un titre de cartulaire de la maison religieuse de Loos que l’on rencontre en 1130 le nom de Hiérin qui deviendra Hérins puis Héryn et enfin Herrin[1].

Herrin était un fief vicomtier tenu du châtelain de Lille. Il comprenait un manoir sur une motte entourée d’eau. Ce lieu fut pillé et brûlé par les Français lors de la bataille de Bouvines en 1214[1].

En 1430, la famine s’abattit sur la contrée, et les villageois, qui avaient fait des terres marécageuses de fertiles oasis connurent une affreuse disette[1]. Le début du XVIe siècle vit brûler l’église du village[1]. Au XVIIe, la Flandre passa sous la domination française. Pendant le règne de Louis XIV, l’exploitation des marais fut réglementée ; cette question fut réglée définitivement en 1789 quand on les partagea au prorata de la population des villages[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Herrin (59) Nord-France.svg

Les armes de Herrin se blasonnent ainsi : De gueules au chef d'or, fretté de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1948 1953 Delphine Dubois    
1953 1966 Fernand Bouchez    
1966   Leon Berthe    
  mars 2008 Michel Grandville    
en cours
(au 30 avril 2014)
Marcel Procureur    
Herrin dans son canton et son arrondissement.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 409 habitants, en augmentation de 0 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270 285 296 290 333 319 339 343 352
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
374 486 502 456 452 441 403 392 357
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
322 332 325 265 274 279 292 283 363
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
335 304 314 328 367 373 418 397 409
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Herrin en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
1,4 
4,5 
75 à 89 ans
5,5 
8,0 
60 à 74 ans
10,1 
27,5 
45 à 59 ans
24,3 
21,0 
30 à 44 ans
21,6 
19,5 
15 à 29 ans
11,5 
19,5 
0 à 14 ans
25,7 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Herrin la mairie
  • L’existence de l'église Saint Quentin est attestée dès le début du XIIIe siècle. Une inscription funéraire relative au seigneur Antoine d’Herrin (de 1560) est visible dans le chœur[8]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]