Aller au contenu

Forest-sur-Marque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forest-sur-Marque
Forest-sur-Marque
La mairie.
Blason de Forest-sur-Marque
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Lille
Intercommunalité Métropole européenne de Lille
Maire
Mandat
Thibault Dillies
2021-2026
Code postal 59510
Code commune 59247
Démographie
Gentilé Forestois
Population
municipale
1 659 hab. (2021 en augmentation de 15,45 % par rapport à 2015)
Densité 1 580 hab./km2
Population
agglomération
1 058 439 hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 05″ nord, 3° 11′ 24″ est
Altitude Min. 21 m
Max. 25 m
Superficie 1,05 km2
Type Ceinture urbaine
Unité urbaine Lille (partie française)
(banlieue)
Aire d'attraction Lille (partie française)
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Villeneuve-d'Ascq
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Forest-sur-Marque
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Forest-sur-Marque
Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille
Voir sur la carte topographique de Métropole européenne de Lille
Forest-sur-Marque
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte administrative du Nord
Forest-sur-Marque
Liens
Site web http://www.forestsurmarque.fr/

Forest-sur-Marque est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France. La commune fait partie de la Métropole européenne de Lille.

Géographie

[modifier | modifier le code]
Forest-sur-Marque dans son canton et son arrondissement.
La Marque entre Forest et Villeneuve-d'Ascq

Forest-sur-Marque se situe à l'est de l'agglomération lilloise et à 5 km de la Belgique. La Marque est la rivière qui coule au pied du village.

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]
Une entrée de la commune.

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,7 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 14,4 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 682 mm, avec 12 jours de précipitations en janvier et 9 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Lesquin à 7 km à vol d'oiseau[3], est de 11,3 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 740,0 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Au , Forest-sur-Marque est catégorisée ceinture urbaine, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[7]. Elle appartient à l'unité urbaine de Lille (partie française)[Note 1], une agglomération internationale regroupant 60 communes, dont elle est une commune de la banlieue[Note 2],[8],[9]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lille (partie française), dont elle est une commune du pôle principal[Note 3],[9]. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[10],[11].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (50,8 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (55,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (45,5 %), terres arables (38,7 %), prairies (12,1 %), forêts (3,6 %)[12]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Voies de communication et transports

[modifier | modifier le code]

La commune est desservie, en 2023, par les lignes 36, 66, 73, 910 et par la ligne de transport à la demande 20R du réseau Ilévia[13].

Attestée sous la forme Forest en 1197[14].

« Étendue de terrain boisé dont l'usage est réservé au roi, à un seigneur »[14], du latin foresta, dérivé de fors, « hors », la forêt a d’abord désigné, au Moyen Âge, la partie du domaine qui se trouvait hors de l’espace cultivé . Ensuite, il désignera une vaste étendue couverte d’arbres.

Avant le XVIIe siècle, le territoire de Forest-sur-Marque appartenait à Ascq. C'était une forêt sise sur les bords de la Marque qui baignait dans l'eau stagnante des marais, avec des ruisseaux et des étangs où poussaient des joncs et des nénuphars[15].

En 1617, Guilbert de Gand, baron d'Hem, seigneur de Sailly, de Forest etc. fait construire une église à Forest-sur-Marque. Le 13 avril 1640, à la demande du baron d'Hem qui y réside, Forest-sur-Marque est détachée du village d'Ascq et érigé en paroisse Maximilien de Gand, évêque de Tournai[16].

En 1921, la commune de Forest devient Forest-sur-Marque.

POCHECO La première usine écolonomique au monde

L'usine de Pocheco située au cœur du village de Forest-sur-Marque a été construite en 1848 par la famille Jouret, qui fabriquait alors des sacs en toile de jute pour l'agriculture. C'est autour de cette usine que s'est construit le village. Pocheco est un fabricant d'enveloppes écologiques[17].

Héraldique

[modifier | modifier le code]

Les armes de Forest-sur-Marque se blasonnent ainsi : « De gueules au chef d'argent ».

Politique et administration

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Maire en 1802-1803   Fid. Amand Delerue[18]    
  M. Leleu[19]    
Les données manquantes sont à compléter.
Louis Ferdinand Roman    
Louis Prouvost   Décédé en fonction
? Lucien Thieffry    
Les données manquantes sont à compléter.
Jean-Pierre Vanwaelscappel   Maire honoraire
Marie-Thérèse Pincedé DVD Retraitée
Bernard Strobbe SE Démissionnaire
En cours Thibault Dillies SE Ingénieur logistique

Instances judiciaires et administratives

[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Lille, du tribunal de grande instance de Lille, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Lille, du tribunal de commerce de Tourcoing, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[21].

En 2021, la commune comptait 1 659 habitants[Note 4], en augmentation de 15,45 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
370427235516600694722754745
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
779804800814800769709718739
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
807813837784859954914852929
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
9959789711 4561 4971 5621 4831 4611 465
2018 2021 - - - - - - -
1 4671 659-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 31,5 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 30,3 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 697 hommes pour 770 femmes, soit un taux de 52,49 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
4,8 
5,2 
75-89 ans
8,7 
20,7 
60-74 ans
20,4 
21,1 
45-59 ans
18,1 
19,8 
30-44 ans
17,7 
14,1 
15-29 ans
14,3 
18,7 
0-14 ans
16,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2021 en pourcentage[25]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,3 
75-89 ans
8,1 
14,8 
60-74 ans
16,2 
19,1 
45-59 ans
18,4 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,7 
15-29 ans
19,1 
20,2 
0-14 ans
18 

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
L'église.
  • L'église Saint-Jean-Baptiste.

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Pour approfondir

[modifier | modifier le code]

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  2. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Lille (partie française) comprend une ville-centre et 59 communes de banlieue.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  3. « Orthodromie entre Forest-sur-Marque et Lesquin », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Lille-Lesquin » (commune de Lesquin) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « Lille-Lesquin » (commune de Lesquin) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  7. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  8. « Unité urbaine 2020 de Lille (partie française) », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  9. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Forest-sur-Marque ».
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lille (partie française) », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  13. « Plan du réseau Ilévia 2022-2023 » [PDF], sur ilevia.fr, (consulté le ).
  14. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1210
  15. « Les origines d'Ascq », Part. 1, Chap. 1, page 11, Essai de l'histoire d'Ascq et de ses environs, P. Delebart, Imprimerie R. Boulonnais, Ascq, 1952.
  16. Appendice, Quelques notes historiques sur les communes voisines, Forest-sur-Marque, pages 289 à 291, Essai de l'histoire d'Ascq et de ses environs, Pierre Delebart, Imprimerie R. Boulonnais, Ascq, 1952.
  17. Didier Arnaud, « Emmanuel Druon, l'homme qui fait rimer écologie et économie », sur Libération.fr, (consulté le ).
  18. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 273, lire en ligne.
  19. « Annuaire statistique du département du Nord Année 1807 », sur LillOnum Bibliothèque numérique, p. 132-133 (image 162-163).
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Forest-sur-Marque (59247) », (consulté le ).
  25. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département du Nord (59) », (consulté le ).