Chaillé-les-Marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chaillé-les-Marais
Chaillé-les-Marais
Mairie de Chaillé-les-Marais.
Blason de Chaillé-les-Marais
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Canton Luçon
Intercommunalité Sud-Vendée-Littoral
Maire
Mandat
Guy Pacaud
2014-2020
Code postal 85450
Code commune 85042
Démographie
Gentilé Chaillezais
Population
municipale
1 922 hab. (2015 en diminution de 1,23 % par rapport à 2010)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 51″ nord, 1° 01′ 17″ ouest
Altitude m
Min. 0 m
Max. 23 m
Superficie 40,10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Chaillé-les-Marais

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Chaillé-les-Marais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaillé-les-Marais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaillé-les-Marais
Liens
Site web Site officiel

Chaillé-les-Marais est une commune française située dans le département de la Vendée, en région Pays de la Loire.

Commune de la région naturelle du Marais poitevin, elle est incluse dans le parc naturel régional du marais poitevin.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Chaillé-les-Marais : le canal du Clain.
  • Creusé en 1217, afin d'assécher le marais entre Chaillé-les-Marais et Marans, le canal des Cinq Abbés, long de neuf kilomètres, est le plus célèbre du Marais poitevin.
  • Son affluent, le canal du Clain, reçoit par un système de bondes le trop-plein des fossés intermédiaires, lors des crues. « Les ouvrages hydrauliques »

Géographie[modifier | modifier le code]

Chaillé-les-Marais est une ancienne île du « golfe des Pictons » à l'origine du marais Poitevin. Cette butte calcaire est le centre du « marais desséché ».

Le territoire municipal de Chaillé-les-Marais s’étend sur 4 010 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 2 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 0 et 23 mètres[1],[2].

Lieux-dits de Chaillé-les-Marais[modifier | modifier le code]

  • Bel Air
  • Bellegarde
  • Bois Fontaine
  • Bonfonds
  • Chaillezais
  • Choisival
  • Cornon
  • Gemonville
  • Jamagne
  • l'Asile
  • l'Orvalle
  • la Blanchardiere
  • la Bonde
  • la Bonde du Coteau
  • la Bonninerie
  • la Bosse
  • la Cochelle
  • la Coulonge
  • la Fromentiere
  • la Grande Boissiere
  • la Grande Cabane
  • la Grande Roussiere
  • la Groix
  • la Loge
  • la Maison Commune
  • la Maison Neuve
  • la Petite Boissiere
  • la Petite Roussiere
  • la Pironnerie
  • la Plaisance
  • la Prise
  • la Richardiere
  • la Rivière aux Bœufs
  • la Torse
  • la Tremblaie
  • le Booth
  • le Bout du Rocher
  • le Breuil Flacourt
  • le Breuil Robert
  • le Grand Plessis
  • le Grand Vigneau
  • le Gros Sillon
  • le Marais Pacaud
  • le Nieul
  • le Pas des Vaches
  • le Petit Breuil
  • le Petit Logis
  • le Petit Plessis
  • le Petit Sableau
  • le Pre Meunier
  • le Saut de la Carpe
  • Les Ablettes
  • les Petites Ablettes
  • les Pictons
  • les Verdineries
  • Maguelonne
  • Terre Neuve [3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chaillé-les-Marais[4]
Nalliers Mouzeuil-Saint-Martin Le Langon
Sainte-Radégonde-des-Noyers Chaillé-les-Marais[4] Vouillé-les-Marais
Marans
(Charente-Maritime)
La Taillée
(par un quadripoint)

Toponymie[modifier | modifier le code]

En poitevin, la commune est appelée Challàe[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Écartelé : au premier, d'or au château de gueules, ouvert et ajouré du champ, maçonné de sable ; au deuxième, d'azur à l'île d'argent ; au troisième, d'azur à l'anguille d'argent ondoyant en pal ; au quatrième, d'or à la fasce fuselée de gueules de cinq pièces.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1865 1908 Eugène Maingaud républicain propriétaire, conseiller général
1908 1945 Auguste Albert    
1945 1959 Ernest Bonnet    
1959 1971 Georges Breton    
1971 1983 Julien-Hilaire Petit    
1983 1989 Roger Autin    
1989 1991 Robert Bontemps    
1991 1995 Jean-Louis Grousset    
1995 2014 Guy Grelaud[Note 1],[6] divers gauche ancien conseiller général
2014 en cours Guy Pacaud divers gauche retraité de l'artisanat et de l'industrie
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2015, la commune comptait 1 922 habitants[Note 2], en diminution de 1,23 % par rapport à 2010 (Vendée : +5,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7021 7481 8091 9982 0842 1362 2962 4022 454
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 4952 4872 3772 3682 4052 3722 3302 2962 196
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1622 1511 9921 6901 6771 6001 5891 5641 583
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 5561 4431 2921 4861 5531 5991 7821 8081 834
2013 2015 - - - - - - -
1 9211 922-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (26,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,9 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 21 %, plus de 60 ans = 21,3 %) ;
  • 52,1 % de femmes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 15,7 %, 30 à 44 ans = 18,2 %, 45 à 59 ans = 17 %, plus de 60 ans = 31,6 %).
Pyramide des âges à Chaillé-les-Marais en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
2,6 
8,5 
75 à 89 ans
15,9 
12,0 
60 à 74 ans
13,1 
21,0 
45 à 59 ans
17,0 
21,1 
30 à 44 ans
18,2 
16,8 
15 à 29 ans
15,7 
19,9 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Marie-Madeleine
  • Pompe à eau, rue du 11-Novembre
  • Le théâtre Jean-Baptiste

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 2001, 2008.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 24470 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Chaillé-les-Marais », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. Autres types de voie de Chaillé-les-Marais sur le site annuaire-mairie.fr, consulté le 2 septembre 2015.
  4. Carte IGN sous Géoportail
  5. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 75.
  6. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  12. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le 10 mai 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :