Saint-Denis-du-Payré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Denis-du-Payré
Saint-Denis-du-Payré
L'église Saint-Denis.
Image illustrative de l’article Saint-Denis-du-Payré
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes Sud Vendée Littoral
Maire
Mandat
Gaëlle Fleury
2020-2026
Code postal 85580
Code commune 85207
Démographie
Gentilé Saint-Denisolais
Population
municipale
389 hab. (2019 en augmentation de 2,1 % par rapport à 2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 24′ 29″ nord, 1° 16′ 03″ ouest
Altitude m
Min. 1 m
Max. 29 m
Superficie 16,31 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Luçon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Luçon
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Denis-du-Payré
Géolocalisation sur la carte : Vendée
Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Saint-Denis-du-Payré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Denis-du-Payré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Denis-du-Payré

Saint-Denis-du-Payré est une commune du Centre-Ouest de la France, située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de Saint-Denis-du-Payré s’étend sur 1 631 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 8 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 1 et 29 mètres[1],[2].

La commune est située dans le sud de la Vendée, à mi-chemin entre La Roche-sur-Yon et La Rochelle (à 40~50 km de chaque).

Communes limitrophes de Saint-Denis-du-Payré
Lairoux Chasnais
Saint-Benoist-sur-Mer Saint-Denis-du-Payré Triaize
Grues Saint-Michel-en-l'Herm

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Denis-du-Payré est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Luçon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 13 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (89,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (89,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (58 %), terres arables (17,2 %), zones agricoles hétérogènes (14,5 %), forêts (6,1 %), zones urbanisées (4,2 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fortifications ont existé au niveau du Guy, sur la route de Lairoux. Il y a probablement eu des fortifications antiques et surtout une motte castrale au moyen-age, car à une époque où les raids vikings étaient très fréquents et subits, l'embouchure du Lay se devait d’être protégée : d'un côté à Moricq et de l'autre au Guy (Guy viendrait de "Gué" qui signifierait que un poste de surveillance y était établi). Ces deux châteaux fonctionnaient presque en "duplex", ce que l'un ne voyait pas l'autre le signalait, et on peut imaginer une communication par signaux lumineux ou par tissus voyants.

Actuellement existe au Guy le "château de Guy" qui est une petite métairie construite sur des soubassements du XVe siècle. Une tour ronde subsiste accolée aux autres bâtiments, peut être un vestige du XVe siècle. Vu du ciel, le site a une forme de rectangle irrégulier, ce qui ressemble beaucoup au style de châteaux forts construits à partir du XIIIe siècle appelé style "philippien", c'est-à-dire une enceinte quadrangulaire avec une tour cylindrique à chaque angle, dont une plus grosse et plus haute faisant office de donjon (tour-maîtresse) ainsi qu'un châtelet d'entrée fortifiant la porte accessible par un pont levis enjambant un fossé. On peut ainsi avoir une petite idée de la forme du château.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1900 1934 Marcel Reverseau    
1934 1935 Ferdinand Sagot    
1935 1947 Camille Varenne    
1947 1965 Joseph Faivre    
1965 1983 Camille Guignet    
1983 1989 Pierre Pignon    
1989 1995 Raymond Pingault PCF  
1995 2020 Jean Étienne[Note 3],[10]   retraité
mars 2020 en cours Gaëlle Fleury   enseignante
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2019, la commune comptait 389 habitants[Note 4], en augmentation de 2,1 % par rapport à 2013 (Vendée : +4,57 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
395308439520581588592630573
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
652690668635646662662700673
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
700763653598571541502460465
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
474440406379387338361367381
2018 2019 - - - - - - -
385389-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 19,7 %, soit en dessous de la moyenne départementale (31,6 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 47,0 % la même année, alors qu'il est de 31,0 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 182 hommes pour 203 femmes, soit un taux de 52,73 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,16 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
0,0 
11,5 
75-89 ans
18,2 
33,0 
60-74 ans
30,5 
21,4 
45-59 ans
19,7 
17,0 
30-44 ans
8,9 
7,7 
15-29 ans
7,9 
8,8 
0-14 ans
14,8 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2018 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ou +
2,1 
8,4 
75-89 ans
11 
19,5 
60-74 ans
20,4 
20 
45-59 ans
19,4 
18 
30-44 ans
17,1 
14,9 
15-29 ans
13,2 
18,5 
0-14 ans
16,8 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Denis du XIIe siècle inscrite à l'inventaire des Monuments historiques en raison de l'intérêt archéologique de son architecture et de la sculpture de ses chapiteaux.

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Réélu en 2008.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 32365 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Saint-Denis-du-Payré », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Luçon », sur insee.fr (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  15. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Saint-Denis-du-Payré (85207) », (consulté le ).
  16. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département de la Vendée (85) », (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]