Route nationale 21 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N21 et Route nationale 21.
Route nationale 21
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 21 (France)
Panneau RN 21.
Caractéristiques
Longueur 416 km
Direction nord/sud
Extrémité nord N20 N141 Limoges
Intersections D901 à Châlus
D6089 au sud de Périgueux
D933 D936 à Bergerac
D911 à Villeneuve-sur-Lot
N113 à Agen
N124 D929 à Auch
N117 à Tarbes
Extrémité sud Lourdes
Réseau Route nationale
Villes principales Périgueux, Bergerac, Villeneuve-sur-Lot, Agen, Fleurance, Auch, Mirande, Tarbes, Lourdes

La route nationale 21 (RN 21 ou N 21) est une route nationale française reliant Limoges à la commune de Lourdes. À sa création, sa dénomination officielle était route nationale 21, de Paris à Barèges.

Avant la réforme de 1972, elle allait jusqu'à Gavarnie, date à laquelle elle fut limitée à Argelès-Gazost.

Depuis 2006, la section Lourdes - Argelès-Gazost, partiellement en 2×2 voies, a été transférée au département des Hautes-Pyrénées. Hormis cette dernière section, la route est maintenue dans le réseau routier national.

Sa mise intégrale en 2×2 voies est un projet ancien, relancé en 2013[1].

De Limoges à Agen[modifier | modifier le code]

De Limoges à Bergerac[modifier | modifier le code]

La route nationale 21 au nord de Mavaleix, entre La Coquille et Thiviers.
Lectoure-plaqueRN21-1.jpg
Lectoure (Gers), plaques de cocher (XIXe siècle) sur la route nationale 21. Les lettres NAT ont été rajoutées sur une précédente inscription ROY (royale) ou IMP (impériale).

Périgueux est contournée par l'est par la RN 221 et l'autoroute A89, et le tronçon traversant la ville ne fait plus partie du réseau national. Le contournement de Bergerac, en chantier, a été retardé pendant quelques mois depuis le printemps 2008 à la suite de la découverte d'une plante protégée, le pigamon jaune. Le Conseil national de la protection de la nature a finalement émis un avis favorable pour la reprise des travaux[2] qui, compte tenu des terrains gorgés d'eau, n'ont repris qu'en 2009. Cette déviation a été inaugurée le 18 mai 2010[3].

De Bergerac à Agen[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, une nouvelle déviation relie la RN 21 près de Foulayronnes à l'ex-RN 113 près de Colayrac-Saint-Cirq. Cette route est numérotée N 1021. Elle se prolonge jusqu'à Agen par un doublement de l'ex-RN 113 établi le long de la Garonne (RN 1113). C'est ce dernier itinéraire qui est maintenu dans le réseau routier national.

D’Agen à Argelès-Gazost[modifier | modifier le code]

D’Agen à Tarbes[modifier | modifier le code]

La RN 21 franchit l'Arros à Villecomtal-sur-Arros.

De Tarbes à Argelès-Gazost[modifier | modifier le code]

Plusieurs modifications de tracé intervinrent entre Tarbes et Argelès-Gazost. Tout d'abord, un tracé évitant un long secteur urbain fut établi entre Tarbes et Louey dans les années 1980, favorisant la desserte des vallées bigourdanes et l'aéroport de Tarbes.

Depuis quelques années, une nouvelle route a été créée (RD 821) entre Lourdes et Argelès-Gazost. Elle est en 2×2 voies et contourne là aussi un long secteur urbanisé constitué par les localités d'Agos-Vidalos et d'Ayzac-Ost. Cette rocade se prolonge par un itinéraire qui permet de continuer directement sur Luz-Saint-Sauveur, Gavarnie et Barèges en contournant Argelès-Gazost et Pierrefitte-Nestalas sur la rive droite du Gave de Pau. Le tronçon de Lourdes à Argelès-Gazost a été retranché du réseau routier national en 2006 et déclassé en RD 921b. Depuis octobre 2012, le tronçon entre Tarbes et Lourdes est lui partiellement en 2x2 voies. Toutefois, les travaux se sont arrêtés à la zone industrielle du Toulicou sur la commune de Louey malgré le pont-rail sous la voie ferrée Tarbes-Lourdes terminé depuis début 2015. La fin des travaux entre la zone du Toulicou et l'entrée de Lourdes était prévue à la base pour 2016 mais est repoussée à une date ultérieure, inconnue à ce jour, par faute de financement de l'État et de la nouvelle région Occitanie.

Ancien tracé d'Argelès-Gazost à Gavarnie (RD 921)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lise Riger, « Route Nationale 21 entre Limoges et Tarbes : le projet de 2x2 voies relancé », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 6 juin 2016)
  2. Journal Sud Ouest, Édition de Périgueux, 6 décembre 2008
  3. « La déviation à l’Est de Bergerac a été inaugurée hier, 18 mai 2010 », Bordeaux Info, 19 mai 2010, [lire en ligne (page consultée le 8 août 2010)]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]