Arros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arros.
l'Arros
(ruisseau de l'Artiguette)
L'Arros, à Saint-Sever-de-Rustan.
L'Arros, à Saint-Sever-de-Rustan.
Caractéristiques
Longueur 130,8 km [1]
Bassin 1 283 km2 [1]
Bassin collecteur l'Adour
Débit moyen 9 m3/s [réf. nécessaire]
Régime Pluvio-nival
Cours
Source source
· Localisation Esparros
· Coordonnées 42° 59′ 28″ N, 0° 18′ 58″ E
Confluence l'Adour
· Localisation Termes-d'Armagnac
· Coordonnées 43° 39′ 42″ N, 0° 01′ 42″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Hautes-Pyrénées, Gers
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE:« Q0--0250 », Géoportail

L’Arros est une rivière affluent droit de l’Adour traversant deux départements des Hautes-Pyrénées et du Gers, en ancienne région Midi-Pyrénées donc en nouvelle région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Arros est un des principaux affluents de l’Adour. Prenant sa source dans la Forêt des Baronnies, au nord du col d'Aspin, il traverse le département des Hautes-Pyrénées du sud vers le nord, passant par Bourg-de-Bigorre, Tournay et Chelle-Debat, puis pénètre dans le département du Gers par Montégut-Arros et Villecomtal-sur-Arros, avant de rejoindre l’Adour sur sa rive droite peu après Plaisance. Sa longueur est de 131 km[1].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements du Gers et des Hautes-Pyrénées, l'Arros travers cinquante-cinq communes[1].

Toponymes[modifier | modifier le code]

L'Arros a donné son hydronyme aux deux communes suivantes de Montegut-Arros et Villecomtal-sur-Arros.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Arros traverse dix-huit zones hydrographiques pour une superficie totale de 1 283 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 54,99 % de « territoires agricoles », à 38,90 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 5,78 % de « territoires artificialisés », à 0,26 % de « surfaces en eau », à 0,04 % de « zones humides »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Malgré l’étroitesse de son bassin, il reçoit quelques affluents (cours de plus de 10 km de l'amont vers l'aval) :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

C’est un torrent capricieux, dont le niveau d’eau varie au gré des orages et de la fonte des neiges.

L'Arros à Juillac[modifier | modifier le code]

L'Arros a été observé à la station Q0612510 L'Arros à Juillac depuis le (51 ans) à 140 m d'altitude pour un bassin versant de 590 km2[2].

Le module y est de 6,99 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Q0612510 - L'Arros à Juillac pour un bassin versant de 590 km2 et à 140 m d'altitude[2]
(le 08-12-2016 - données calculées sur 50 ans de 1967 à 2016)

Historiquement[modifier | modifier le code]

La vallée de l’Arros formait, avec la vallée de l’Adour et les contreforts pyrénéens, le Comté de Bigorre. Le pays de l’Arros était dénommé « Rustan » ou « Rivière-Haute », à la différence de la vallée de l’Adour, appelée « Rivière-Basse ».

À voir[modifier | modifier le code]

La haute vallée de l'Arros est un endroit remarquable : sur trois kilomètres environ, depuis la résurgence appelée l'Oueil[3] de l’Arros, la rivière s'écoule dans une gorge. L'humidité a permis le développement d'une forêt aux allures de jungle, avec ses arbres et ses rochers recouverts de mousses géantes, de lichens et de fougères lui donnant un aspect tropical, d'où lui vient son surnom de Petite Amazonie des Pyrénées. Cette partie du cours d'eau, que longe un sentier de 6 km entre Banios et Arrodets de découverte et d'interprétation, est incluse dans une zone de protection Natura 2000.

Quelques jolis monuments sillonnent la vallée de l’Arros, comme les abbayes de l’Escaladieu non loin de Tournay (65), de Saint-Sever-de-Rustan (65), la Tour de Termes d'Armagnac (32), ou encore le château de Gaston Phébus à Mauvezin (65), témoin des quelques conflits qui se sont perpétrés dans cette région frontalière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - L’Arros (Q0--0250 ) » (consulté le 21 décembre 2016)
  2. a, b et c Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arros à Juillac (Q0612510) » (consulté le 21 décembre 2016)
  3. Toponyme retenu par l'Institut Géographique National. Carte IGN Top 25 Bagnères de Bigorre/Pic du Midi de Bigorre/Vallée de Campan 1747ET, 1:25 000