Lembras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Dordogne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Dordogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Lembras
Vignes à Lembras
Vignes à Lembras
Blason de Lembras
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Bergerac-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération bergeracoise
Maire
Mandat
Michel Terreaux
2014-2020
Code postal 24100
Code commune 24237
Démographie
Population
municipale
1 213 hab. (2013)
Densité 115 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 07″ Nord 0° 31′ 28″ Est / 44.8852777778, 0.524444444444
Altitude Min. 39 m – Max. 155 m
Superficie 10,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Lembras

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Lembras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lembras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lembras

Lembras est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans l'unité urbaine de Bergerac, s'étendant de part et d'autre de la route nationale 21, à quatre kilomètres au nord de Bergerac, la commune de Lembras jouit d'une facilité d'accès par rapport aux centres d'emploi du Bergeracois. Cette proximité a fortement influencé son évolution récente vers une vocation résidentielle de plus en plus marquée. La population de 1 167 habitants est bien desservie par la présence dans le bourg de plusieurs commerces de proximité et de services.

Lembras occupe un territoire de 1 059 hectares, bordé au sud par la vallée du Caudeau et s'étendant vers le nord-est en un plateau vallonné occupé par de vastes zones boisées. L'activité agricole y est également représentée, avec une dominante viticole sur des vignobles d'appellations contrôlées (Pécharmant et Bergerac).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lembras
Maurens Queyssac
Lembras Lamonzie-Montastruc
Bergerac Creysse,
Saint-Sauveur

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Lembrac[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Lembras (sous la forme Grangia de Lembraco) apparaît pour la première fois dans un pouillé du XIIe siècle, le pouillé étant le registre des bénéfices d'une circonscription ecclésiastique.

L'ordre des Frères de l'Hôpital Saint-Jean de Jérusalem, devenu plus tard l'Ordre de Malte, avait placé Lembras sous la protection de saint Jean Baptiste. Ils édifièrent une forteresse à la Ribeyrie. En 1113 s'y dressait le château fort à trois enceintes, dont l'actuelle tour Cyrano constituait la proue. Vers 1198, Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine, fit démanteler cette forteresse. Mais la tour est toujours là, à la croisée des chemins de Queyssac et des Greloux, témoin du lointain passé de la commune.

La présence mérovingienne à Lembras est également attestée par plusieurs tombes découvertes dans ce même secteur de la Ribeyrie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1989 mars 2008 Jean Liegey    
mars 2008 (réélu en mars 2014) en cours Michel Terreaux SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, Lembras comptait 1 213 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2005, 2010, 2015, etc. pour Lembras[2]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
596 603 573 679 623 614 624 626 643
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
594 625 608 582 572 578 563 523 554
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
524 500 487 468 459 443 464 501 555
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
570 597 723 977 1 174 1 194 1 194 1 187 1 229
2013 - - - - - - - -
1 213 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[5], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 540 personnes, soit 43,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (46) a augmenté par rapport à 2007 (52) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 8,4 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 76 établissements[6], dont 39 au niveau des commerces, transports ou services, 21 dans la construction, huit relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, quatre dans l'industrie, et quatre dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[7].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lembras Blason De sinople à la tour d'argent maçonné et ouvert de sable; au chef cousu de gueules à la croix d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 7 mars 2014.
  2. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 7 mars 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  5. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 4 novembre 2015.
  6. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 3 novembre 2015).
  7. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 4 novembre 2015.
  8. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 152.