Grans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grans
Grans
Blason de Grans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Istres
Intercommunalité Métropole d'Aix-Marseille-Provence
Maire
Mandat
Yves Vidal
2020-2026
Code postal 13450
Code commune 13044
Démographie
Gentilé Gransoises, Gransois
Population
municipale
5 120 hab. (2018 en augmentation de 17,38 % par rapport à 2013)
Densité 186 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 36′ 34″ nord, 5° 03′ 49″ est
Altitude 49 m
Min. 38 m
Max. 110 m
Superficie 27,6 km2
Unité urbaine Salon-de-Provence
(banlieue)
Aire d'attraction Salon-de-Provence
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Salon-de-Provence-2
Législatives Huitième circonscription des Bouches-du-Rhône
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Grans
Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône
Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Grans
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grans
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grans
Liens
Site web http://www.grans.fr/

Grans [ɡʁɑ̃s] est une commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Gransois.

Le , Grans passe de l'arrondissement d'Aix-en-Provence à l'arrondissement d'Istres.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Grans est traversée par le fleuve nommé Touloubre.

Climat[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la periode 1971-2000  :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 10,9 12,3 15,3 17,5 22,0 25,8 29,4 29,0 25,0 19,9 14,2 11,6 19,4
Températures moyennes (°C) 6,1 7,2 9,7 12,0 16,1 19,8 22,9 22,7 19,2 14,7 9,6 7,0 13,9
Températures minimales (°C) 1,2 2,0 4,0 6,4 10,1 13,7 16,4 16,3 13,3 9,5 4,9 2,4 8,4
Précipitations (hauteur en mm) 59 47 44 63 52 31 16 37 64 98 58 54 623,4
Source: Météo France[1] / Station de Salon de Provence

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Grans est une commune urbaine[Note 1],[2]. Elle fait en effet partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Salon-de-Provence, une agglomération intra-départementale regroupant 4 communes[5] et 61 835 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Salon-de-Provence, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 6 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[8],[9].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (64,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (70,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (35 %), prairies (23,3 %), forêts (12,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (11,9 %), cultures permanentes (6,3 %), zones urbanisées (6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (5,3 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,1 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Dès le XIIe siècle, les documents font mention de "De granis" (sans doute du latin granum, le grain), une seigneurie appartenant à l'archevêché d'Arles. le village a compté jusqu'à 12 moulins à blé au XIXe siècle, signe d'une vocation essentiellement rurale. Le centre du village est chargé d'histoire avec son caractère typiquement provençal. Il est traversé par la Touloubre et deux sources non captées sont répertoriées : la Grande Fontaine et la source de Canebière qui alimente la fontaine Mary-Rose. (Source Ouest Provence)

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Grans

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur terrassé de sinople à trois épis de blé d'or.

Ce sont des armes « parlantes », grans signifiant grains en provençal.


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
1815 1821 Joseph-François Roze-Joannis ... ...
1821 1826 Antoine-François-Marguerite
Négrel-Bruny
... ...
1859 1872 François-Charles Astier ... ...
1873 1876 Jules Cauvin ... ...
1876 1881 Marius Teissier ... ...
1881 1908 Victor Jauffret ... ...
1908 1929 Daniel Bédarrides ... ...
1929 1935 Lucien Plan ... ...
1935 1947 Jules Dauphin ... ...
1935 1942 Appollon Gavandan ... ...
1947 1955 Appollon Gavandan ... ...
1955 1971 Paul Sias ... ...
1971 1977 Jean-Marie Gavandan ... ...
1977 1987 Paul Pelen ... ...
1987 En cours Yves Vidal PS
puis PRG-F13
Retraité, ancien député
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[13].

En 2018, la commune comptait 5 120 habitants[Note 3], en augmentation de 17,38 % par rapport à 2013 (Bouches-du-Rhône : +2,07 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7381 5831 5881 8441 6341 7791 6811 6971 740
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9671 9681 9941 9201 9371 7941 8071 7061 779
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7401 7741 8471 5891 5771 5881 6201 7181 985
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 2162 4462 8013 0953 4363 7164 0334 0784 319
2017 2018 - - - - - - -
5 1185 120-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Fontaine Grans.jpg

La fête votive se déroule le troisième week-end de juin avec, au programme : concours de boules, concours des contrées, bal, abrivado, encierro

Télévision[modifier | modifier le code]

Grans a servi de cadre à l'émission télévisée Coup de foudre au prochain village diffusée sur TF1 en .[réf. nécessaire]

C'est à la mairie de Grans que sont célébrés par le maire, Yves Vidal, les mariages de l'émission Mariés au premier regard diffusée sur M6 en 2016, 2017, 2019, 2020 et 2021[16].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Deux films ont été tournés en partie à Grans, Les Invincibles avec Gerard Depardieu et Virginie Efira sorti en 2013, Fiston avec Kev Adams et Franck Dubosc sorti en 2014.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Navette municipale[modifier | modifier le code]

En 2020, la commune a mis en place une navette gratuite et électrique qui effectue quatre parcours sur les principaux quartiers de la commune, de 7 heures à 19 heures du lundi au samedi, hors périodes de vacances scolaires. L'objectif est de transporter 1 000 à 1 200 personnes/mois[17].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

La commune accueille le Collectif Prouvènço , une association régionale qui œuvre pour la défense et la reconnaissance du provençal comme langue de France et qui organise notamment le Festival des fontaines sur la commune[18].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://france.meteofrance.com/france/climat_france?48043.path=climatstationn%252F13103001
  2. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Salon-de-Provence », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « Mariés au premier regard » : ici M 6, agence matrimoniale sur le parisien.fr, 7 novembre 2016.
  17. La navette électrique sur le site de la mairie de Grans.
  18. « Site officiel de la commune de Grans », sur Ville de Grans (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :