Sénas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Bouches-du-Rhône
Cet article est une ébauche concernant une commune des Bouches-du-Rhône.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Sénas
Image illustrative de l'article Sénas
Blason de Sénas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Arles
Canton Salon-de-Provence-1
Intercommunalité Métropole d'Aix-Marseille-Provence (Salon-Étang de Berre-Durance)
Maire
Mandat
Philippe Ginoux
2015-2020
Code postal 13560
Code commune 13105
Démographie
Gentilé Sénassaises, Sénassais
Population
municipale
6 888 hab. (2013)
Densité 225 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 44′ 43″ Nord 5° 04′ 45″ Est / 43.7452777778, 5.07916666667
Altitude 95 m (min. : 85 m) (max. : 273 m)
Superficie 30,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Sénas

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Sénas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sénas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sénas

Sénas est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle fait partie de la métropole d'Aix-Marseille-Provence et du Parc naturel régional des Alpilles. Ses habitants sont appelés les Sénassais(es).

Accès[modifier | modifier le code]

Sénas est accessible par la route nationale 7, entre Orgon (au nord) et Mallemort (au sud). Depuis Salon-de-Provence et Lamanon, la route départementale 538, aussi appelée route Jean-Moulin, se termine à Sénas. La commune étant traversée par l'autoroute A7, Sénas est également accessible par cette voie de communication. La sortie la plus proche est la no 26 à la sortie du village[1].

L'aéroport le plus proche est celui de Marseille Provence à Marignane. Les gares TGV les plus proches se situent à Avignon et Aix-en-Provence. Une ligne de TER dessert Sénas, entre les gares d'Avignon-Centre et de Miramas[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sénas
Orgon Cheval-Blanc (Vaucluse) Mérindol (Vaucluse)
Eygalières Sénas Mallemort
Eyguières Lamanon Alleins

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat dans les Alpilles est considéré comme méditerranéen. Les hivers y sont doux et secs et les étés chauds et secs. La température moyenne maximale est observée en juillet et août (+29°C), la température moyenne minimale en décembre et janvier (+3°C)[3]. Le mois le plus pluvieux est janvier avec 7 jours de pluie en moyenne, contre 2 jours en juillet[3]. La région des Alpilles reçoit davantage de précipitations que le littoral de la Méditerranée : 500 mm/an en Camargue contre 600 à 700 mm/an pour les Alpilles.

Les grandes gelées sont très rares, alors qu'elles étaient plus fréquentes au XIXe siècle, comme en témoignent les nombreux gels du Rhône, quasiment inconnus depuis le siècle dernier.

Le mistral y souffle violemment du nord ou du nord-ouest, particulièrement en hiver et au printemps. Le mistral souffle fortement 100 jours par an en moyenne dont la vitesse peut aller au-delà des 110 km/h et faiblement 83 jours, ce qui ne laisse que 182 jours sans vent par an[4],[5].

On distingue deux types de mistral : le « mistral blanc », qui dégage le ciel en totalité et accentue la luminosité, et le « mistral noir », plus rare, qui est accompagné de pluie.

Sénas n'ayant pas de station météo, la plus proche est celle de Salon-de-Provence[6].

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la période 1971-2000  :

Relevé météorologique de Salon de Provence
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,2 2 4 6,4 10,1 13,7 16,4 16,3 13,3 9,5 4,9 2,4 8,4
Température moyenne (°C) 6,1 7,2 9,7 12 16,1 19,8 22,9 22,7 19,2 14,7 9,6 7 13,9
Température maximale moyenne (°C) 10,9 12,3 15,3 17,5 22 25,8 29,4 29 25 19,9 14,2 11,6 19,4
Précipitations (mm) 59 47 44 63 42 31 16 37 64 98 58 54 623,4
Source : Météo France / Station de Salon de Provence
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
10,9
1,2
59
 
 
 
12,3
2
47
 
 
 
15,3
4
44
 
 
 
17,5
6,4
63
 
 
 
22
10,1
42
 
 
 
25,8
13,7
31
 
 
 
29,4
16,4
16
 
 
 
29
16,3
37
 
 
 
25
13,3
64
 
 
 
19,9
9,5
98
 
 
 
14,2
4,9
58
 
 
 
11,6
2,4
54
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Lieux-dits, écarts, hameaux[modifier | modifier le code]

  • La Cabre (ou la Chèvre, en provençal)
  • Le Quartier du Plan
  • Castelamar
  • Le Tas de Blé (dans les hauteurs de Sénas, au pied des Alpilles)
  • La Baronnerie
  • Sénas plage

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le canal des Alpilles. La Durance sert de limite séparative entre Sénas (département des Bouches-du-Rhône) et Cheval-Blanc (département du Vaucluse)[7]; c'est une rivière à la fois alpine et méditerranéenne, à la morphologie bien particulière. Elle est dite « capricieuse », et était autrefois redoutée pour ses crues (elle était appelée le 3e fléau de la Provence[8]) aussi bien que pour ses étiages.

Relief[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est plus influencé par la proximité de la Durance, à l'est, que par celui du massif des Alpilles, au nord-ouest.

Sismicité[modifier | modifier le code]

À la suite du décret du définissant le zonage sismique de la France, les Bouches-du-Rhône ont été découpés de la manière suivante[9] :

Toponymie[modifier | modifier le code]

En provençal le nom de la ville est Senàs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

L’histoire de Sénas est, de par sa situation géographique privilégiée[non neutre], entre Alpilles et Lubéron, liée à celle d’un site. Nous trouvons la Préhistoire à Sénas, sur les hautes terres  du Nord-Ouest du village, c’est-à-dire à la Péagère du Rocher.  C’est dans ce quartier que notre histoire commence. Tout à fait par hasard, en 1975, suite à l’extraction de graviers, un site d’une extrême richesse archéologique fut mis à jour…. Le gisement de plein air de « la montagne » : un gisement  d’ossements d’Aurochs,(bovins sauvages du mésolithique), accompagnés de squelettes d’autres animaux chassés. Ce site apparaît comme une exception[réf. nécessaire] pour le sud-est de la France à cause du nombre important de restes d’Aurochs.[réf. nécessaire]

La succession de nombreux habitats a laissé des traces : les stèles préhistoriques, une statuaire énigmatique, trouvées sur nos terres.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château[modifier | modifier le code]

Ancien château.

Le château de Sénas a été construit vraisemblablement[Quoi ?] dans la dernière moitié du XIIe siècle par la famille des Porcelet-Sacristain d’Arles. Une gravure du XVIIIe siècle nous le présente avant les transformations que lui fera subir la famille des Benault Lubières de Roquemartine.  En septembre 1792, le château est vandalisé et littéralement réduit à ses quatre murs. Sa propriétaire, madame de Fougâsse-Labastie, puis ses héritiers Forbin-Chevigné renoncent à tout espoir de le restaurer : en 1844, première vente de ses ruines suivie de bien d’autres en 1847, 1922 et enfin 1955, qui entraîneront sa totale disparition.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, le blason de Sénas a été modifié mais sa base est toujours restée la même.

«D’argent, à un chef d’azur, chargé d’un arbre, d’or»

L’ arbre à l’ origine était un olivier puis un pin d’or et enfin un chêne d’or.

Pour renforcer l’appartenance[Quoi ?] de la commune au PNRA, la municipalité s’est inspirée de la branche d’ olivier du logo du Parc des Alpilles afin de créer l’arbre du nouveau blason.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Sénas.

De 1789 à 1799, les agents municipaux (maires) sont élus au suffrage direct pour 2 ans et rééligibles, par les citoyens actifs de la commune, contribuables payant une contribution au moins égale à 3 journées de travail dans la commune. Sont éligibles ceux qui paient un impôt au moins équivalent à dix journées de travail.

De 1799 à 1848, La constitution du 22 frimaire an VIII () revient sur l’élection du maire, les maires sont nommés par le préfet pour les communes de moins de 5 000 habitants. La Restauration instaure la nomination des maires et des conseillers municipaux. Après 1831, les maires sont nommés (par le roi pour les communes de plus de 3 000 habitants, par le préfet pour les plus petites), mais les conseillers municipaux sont élus pour six ans.

Du à 1851, les maires sont élus par le conseil municipal pour les communes de moins de 6 000 habitants.

De 1851 à 1871, les maires sont nommés par le préfet, pour les communes de moins de 3 000 habitants et pour 5 ans à partir de 1855.

Depuis 1871, les maires sont élus par le conseil municipal à la suite de son élection au suffrage universel.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Avril 1897 janvier 1907 Mathieu Rech    
Février 1907 novembre 1919 Michel Pascal    
Décembre 1919 mai 1925 Mathieu Sellon    
Mai 1925 mars 1938 Baptiste Dubois    
Mars 1938 Février 1941 Désiré Pey    
février 1941 Août 1944 Paul Chabert    
Août 1944 mars 1945 Edouard Rouchon    
avril 1945 mars 1967 Auguste Jaubert    
Mars 1967 mars 1983 Edmond Pons    
Mars 1983 mars 1995 Pierre Beynet   Commerçant
Mars 1995 mars 2015 Rémy Fabre DVD Pâtissier
Mars 2015 juillet 2015 Patrick Bardizbanian DVD Maire par intérim / Directeur d'école
juin 2015 en cours Philippe Ginoux DVD Directeur commercial

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Sénas est une des dix-sept communes de l'Agglopole Provence (nom de la Communauté d'agglomération Salon-Étang de Berre-Durance) qui compte 130 000 habitants.

Fiscalité[modifier | modifier le code]

L'imposition des ménages et des entreprises à Sénas en 2009[10]
Taxe Part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 16,20 % 0,00 % 9,19 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 22,06 % 0,00 % 10,85 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 44,05 % 0,00 % 9,80 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 0,00 % 19,53 % 7,08 % 3,84 %

La part régionale de la taxe d'habitation n'est pas applicable.

La taxe professionnelle est remplacée en 2010 par la cotisation foncière des entreprises (CFE) portant sur la valeur locative des biens immobiliers et par la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) (les deux formant la contribution économique territoriale (CET) qui est un impôt local instauré par la loi de finances pour 2010[11]).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 6 888 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 350 1 015 1 240 1 441 1 491 1 691 1 862 1 873 2 020
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 020 2 080 1 972 1 987 1 914 1 845 1 859 1 800 1 886
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 055 1 924 1 877 1 855 2 027 2 177 2 262 2 281 2 575
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2008 2009
2 917 3 008 3 265 3 906 5 113 5 618 5 980 6 317 6 405
2013 - - - - - - - -
6 888 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de Sénas en 2007[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 et plus
1,1 
6,0 
75 à 89
8,7 
13,1 
60 à 74
13,0 
21,0 
45 à 59
20,5 
21,7 
30 à 44
20,9 
16,8 
15 à 29
17,0 
21,1 
0 à 14
18,8 
Pyramide des âges des Bouches-du-Rhône en 2007[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 et plus
1,1 
6,2 
75 à 89
9,3 
13,3 
60 à 74
14,0 
20,0 
45 à 59
19,9 
20,7 
30 à 44
20,2 
20,3 
15 à 29
18,8 
19,2 
0 à 14
16,7 

Superficie et population[modifier | modifier le code]

La ville de Sénas a une superficie de 3 061 hectares et une population de 6 228 habitants en 2007, ce qui la classe[16] :

Rang Superficie Population Densité
Flag of France.svg France 1 675e 3 607e 4 175e
Blason région fr Provence-Alpes-Côte d'Azur.svg Provence-Alpes-Côte d'Azur 134e 349e 175e
Blason département fr Bouches-du-Rhône.svg Bouches-du-Rhône 49e 45e 57e
Arrondissement d'Arles 8e 14e 7e
Canton d'Orgon 1er 3e 3e

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède une école maternelle et deux écoles primaires publiques Jean-Moulin 1 et 2[17]. Les élèves sont ensuite affectés au collège Mont-Sauvy à Orgon[18],[19]. Puis ils vont au lycée général et technique de l'Emperi à Salon-de-Provence (mais la commune ayant une double sectorisation il est nécessaire de se mettre en rapport avec l'inspection académique 84)[20],[21].

Sports[modifier | modifier le code]

Le club de football local, le FAVD Val-Durance, est une union sportive regroupant les communes d'Orgon et de Sénas. L'équipe Séniors première évolue en Promotion d'honneur A[22].

Santé[modifier | modifier le code]

La commune, qui dispose de 3 cabinets médicaux, de pharmacies, infirmières, dentistes, n'a pas d’hôpital. Le plus proche est à Salon-de-Provence[23].

Culture[modifier | modifier le code]

  • Théâtre de L'Eden
  • Cinéma

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Reine d'Arles.jpg
Charrette st Amanet 2014.jpg
  • Floralies de printemps, Floralies d’automne et exposition des artisans locaux, Fête de la musique, Feu de la Saint Jean, Nuit des étoiles, Foire aux santons. Et aussi ….
  • Transhumance : Dernier dimanche d’avril. Passage des moutons en partance vers les alpages, conduit par les bergers et leurs chiens, les groupes folkloriques, les ânes bâtés et toutes les personnes costumées qui désirent  participer au défilé. Puis place à la foire gourmande et la foire aux vins, artisans ou producteurs régionaux, installés sur la place du Marché.
  • Charrette de la St Amanet : Avant dernier dimanche de septembre. Défilé de la grande charrette, habilement décorée des fruits et légumes de saison de la région,  tirée par 30 chevaux de trait et suivie des différents attelages avec groupes folkloriques et personnes costumées. Bénédiction de la charrette sur le parvis de l’église. Animation folklorique et musicale.
  •  Saint Amand : Fête de l’été (dernière semaine d'aout), fête foraine, bals, jeux taurins, concours de belotes ou de boules, sorties en moto et courses à vélo, paint ball et feu d’artifice….
  • Marché de Noël artisanal Alsace Provence : dernier week-end de novembre.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Réseau des TER en région PACA
  3. a et b Climat à Maussane-les-Alpilles, commune limitrophe, holidaycheck.fr.
  4. « Le climat », in Les Alpilles, encyclopédie d'une montagne provençale, H. Bruneton, éd. Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2009, p. 23-24.
  5. Jean Vialar, Les vents régionaux et locaux, 1948 ; réédité par Météo-France en 2003
  6. « Station météo la plus proche : Salon-de-Provence », MSN Météo
  7. SANDRE, « Fiche rivière la Durance (X---0000) »
  8. La tradition provençale dit que les deux premiers étaient le mistral et le Parlement d'Aix
  9. La sismicité des Bouches-du-Rhône
  10. « Impôts locaux à Sénas », taxes.com
  11. Loi n° 2009-1673 du 30 décembre 2009 de finances pour 2010 (Légifrance)
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2008, 2009, 2013.
  14. « Population de Sénas par sexe et âge en 2007 », INSEE
  15. « Population des Bouches-du-Rhône par sexe et âge en 2007 », INSEE
  16. « Classement de la ville de Sénas », Annuaire des Mairies
  17. « Établissement primaires publics des Bouches-du-Rhône », Inspection académique des Bouches-du-Rhône
  18. « Sectorisation des collèges publics des Bouches-du-Rhône », Conseil Général des Bouches-du-Rhône
  19. « Site du collège Mont Sauvy », Académie Aix-Marseille
  20. « Sectorisation des lycées publics des Bouches-du-Rhône », Inspection académique des Bouches-du-Rhône
  21. « Site du lycée L'Emperi », Académie Aix-Marseille
  22. Site Internet officiel du FAVD Val-Durance.
  23. Coordonnées des professionnels de santé à Sénas

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :