Alleins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Bouches-du-Rhône
Cet article est une ébauche concernant une commune des Bouches-du-Rhône.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Alleins
La chapelle Saint-Jean.
La chapelle Saint-Jean.
Blason de Alleins
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Arles
Canton Pélissanne
Intercommunalité Métropole d'Aix-Marseille-Provence (Salon-Étang de Berre-Durance)
Maire
Mandat
Philippe Grange
2014-2020
Code postal 13980
Code commune 13003
Démographie
Gentilé Alleinsois
Population
municipale
2 468 hab. (2014)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 42′ 16″ nord, 5° 09′ 45″ est
Altitude Min. 104 m – Max. 345 m
Superficie 16,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Alleins

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 14.svg
Alleins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alleins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alleins
Liens
Site web http://www.alleins.com/

Alleins (Alen en occitan provençal) est une commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle fait partie de la métropole d'Aix-Marseille-Provence.

Ses habitants sont appelés les Alleinsois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Alleins
Senas Mallemort
Lamanon Alleins Charleval
Aurons Vernegues

Climat[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la période 1971-2000 :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 10,9 12,3 15,3 17,5 22,0 25,8 29,4 29,0 25,0 19,9 14,2 11,6 19,4
Températures moyennes (°C) 6,1 7,2 9,7 12,0 16,1 19,8 22,9 22,7 19,2 14,7 9,6 7,0 13,9
Températures minimales (°C) 1,2 2,0 4,0 6,4 10,1 13,7 16,4 16,3 13,3 9,5 4,9 2,4 8,4
Précipitations (hauteur en mm) 59 47 44 63 52 31 16 37 64 98 58 54 623,4
Source: Météo France / Station de Salon-de-Provence

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Guerres de religion[modifier | modifier le code]

En avril 1545, une persécution est organisée contre les Vaudois. Les troupes de Paulin de La Garde, sous la direction du premier président du parlement d’Aix, Maynier, seigneur d'Oppède, pillent le village. Les terres sont confisquées, les hommes massacrés, les femmes violées avant d’être tuées[1].

Révolution française[modifier | modifier le code]

À Alleins, le comité de surveillance est institué en 1793. Il se recrute en partie chez les simples paysans, parfois illettrés, et son institution marque en quelque sorte l’apogée démocratique de la Révolution. Les membres illettrés prennent toute leur place dans les débats et occupent à leur tour la place de président. Le comité, chargé de la surveillance de l’application des lois, consacre une grande part de son activité à les lire, les recopier, discuter de leur portée, participant ainsi à la formation politique et démocratique des citoyens. Dans sa mission principale, arrêter les suspects, il se montre très légaliste et prudent, contrairement à la réputation tyrannique de ces comités. Il prend également la défense de la communauté villageoise, par exemple dans l’affaire de la statue de l’Égalité, renversée en juin 1794. Après enquête, un membre du comité part rencontrer le représentant en mission Maignet et épargne toute conséquence fâcheuse à la commune[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Alleins

Les armes peuvent se blasonner ainsi : de gueules à dix losanges accolées d'or, posés 4, 4, 2.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
... ... ... ... ...
mars 2014 en cours Philippe Grange[3] DVG Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 468 habitants, en augmentation de 1,73 % par rapport à 2009 (Bouches-du-Rhône : 1,93 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 054 1 014 1 152 1 268 1 358 1 329 1 261 1 288 1 355
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 267 1 327 1 175 1 144 1 086 1 075 1 034 991 983
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
855 814 847 728 734 721 718 768 821
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
969 975 1 041 1 224 1 759 2 070 2 368 2 403 2 468
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Alleins fait partie d'Agglopole Provence.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Plusieurs bâtiments et monuments peuvent être admirés dans la commune. Ils racontent tous une part de la riche histoire de ce petit village. Certains sont classés au patrimoine historique national.

  • Chapelle des Pénitents blancs ou Chapelle Notre-Dame-de-Pitié (privée).
  • Chapelle Saint-Pierre-ès-Liens près du cimetière
  • Chapelle Saint-Jean d'Alleins.
  • Chapelle Saint-Georges ruinée sur le plateau de Sonnailler (citée au XIIe siècle et au XIIIe siècle[8]).
  • TourVieille (privée) sur le même plateau (mentionnée pour la première fois en 1258).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Miquel, Les Guerres de Religion, Paris, Club France Loisirs, 1980 (ISBN 2-7242-0785-8), p 131-133
  2. Jacques Guilhaumou et Martine Lapied, « Paysans et politique sous la Révolution française à partir des dossiers des comités de surveillance des Bouches-du-Rhône », Rives nord-méditerranéennes, 5 | 2000, mis en ligne le 25 mars 2004
  3. [1] consulté le 1 novembre 2014
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Alain Raynaud, "Les Bouches-du-Rhône itinéraires-découvertes", Éditions de la Renaudié, p. 185

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :