Canton de Trets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Trets
Canton de Trets
Situation du canton de Trets dans le département des Bouches-du-Rhône.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement(s) Aix-en-Provence
Bureau centralisateur Trets
Conseillers
départementaux
Béatrice Bonfillon Chiavassa
Arnaud Mercier
2021-2028
Code canton 13 28
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 1801[3],[4]
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 72 577 hab. (2018)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Superficie 603,40 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton de Trets est une circonscription électorale française située dans le département des Bouches-du-Rhône, dans l'arrondissement d'Aix-en-Provence. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 8 à 18.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Trets a été créé en 1801[3].

Un nouveau découpage territorial des Bouches-du-Rhône entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 27 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans les Bouches-du-Rhône, le nombre de cantons passe ainsi de 57 à 29. Le nombre de communes du canton de Trets passe de 7 à 18.

Le nouveau canton de Trets est formé de communes des anciens cantons de Trets (8 communes), de Peyrolles-en-Provence (5 communes), d'Aix-en-Provence-Sud-Ouest (1 commune) et d'Aix-en-Provence-Nord-Est (4 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement d'Aix-en-Provence. Le bureau centralisateur est situé à Trets.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Adolphe Louis Daniel
Jauffret
(1793-1854)
  Propriétaire, avocat, ancien secrétaire de la Faculté de droit d'Aix
1839 1858 Alphonse Poilroux[7]   Procureur du Roi
Propriétaire à Aix-en-Provence
1858 1864
(décès)
Marquis
Ernest de Montaigu[8]
  Propriétaire à Aix-en-Provence
1865 1877 Paul Borde Républicain Ingénieur civil et architecte
Propriétaire à Rousset
1877 1882
(démission)[9]
Joseph François Caire[10] Républicain Médecin, propriétaire agriculteur viticulteur
Président de la Société départementale d'agriculture des Bouches-du-Rhône
1882[11] 1919 Félix Baret[12] Rad. Avocat au barreau d'Aix-en-Provence
Maire de Marseille (1887-1892)
Président du Conseil Général
1919 1928 Auguste Baret
(fils du précédent)
Rad. Avocat au barreau d'Aix-en-Provence
1928 1940 Marius Joly
(1880-1955)
SFIO Mineur
Maire de Trets (1929-1940 et 1944-1945)
1943 1945 Henri Froidfond   Professeur à la Faculté de droit d'Aix
Conseiller municipal de Puyloubier
Nommé conseiller départemental en 1943[13]
1945 1955
(décès)
Marius Joly SFIO Avocat, ancien mineur
Maire de Trets
1955 1967 Désiré Henry DVD Viticulteur à Trets
1967 2002
(démission)
André Samat SFIO puis PS
puis DVG
Gérant de société
Maire de Peynier (1965-2001)
6 octobre
2002
2004 Jean Bonfillon[14] UDF Maire de Fuveau (2001-2013)
2004 2015 Roger Tassy PS Maire de Trets (1997-2008)
Conseiller municipal de Trets (2008-2020)

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Jean Baptiste Joseph Amalbert   Concessionnaire de mines, adjoint puis maire de Trets
1880   Marius Barthélemy Républicain Conseiller municipal de Fuveau
vers 1881 1895 Jean Car Radical socialiste Cultivateur-propriétaire, maire de Peynier, Président du Conseil d'arrondissement
1895 1913 Alfred Villemus
(1847-1928)[15]
Républicain
puis Rad.
Médecin, maire de Trets, ancien maire de Vinon (Var), suppléant du juge de paix
1913 1937 Barthélemy Aubert Rad. Maire de Trets
1937 1940 Henri Lombard SFIO Cultivateur, conseiller municipal de Peynier
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Jean-Claude Féraud   LR Radiologue
Maire de Trets (2008-2020)
3ème Vice-Président du Conseil départemental
2015 2021 Patricia Saez   LR Première adjointe au Maire de Venelles jusqu'en 2020
Conseillère départementale déléguée
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Béatrice Bonfillon-Chiavassa   DVC Cadre, maire de Fuveau
2021 en cours Arnaud Mercier   LR Cadre de la fonction publique, maire de Venelles

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Jean-Claude Féraud et Patricia Saez (Union de la Droite, 35,03 %) et Emilie Grech et Jean Alexandre Mousset (FN, 30,36 %). Le taux de participation est de 51,27 % (28 271 votants sur 55 139 inscrits)[17] contre 48,55 % au niveau départemental[18] et 50,17 % au niveau national[19].

Au second tour, Jean-Claude Féraud et Patricia Saez (Union de la Droite) sont élus avec 63,30 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,71 % (16 052 voix pour 28 512 votants et 55 133 inscrits)[20].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[21]. Dans le canton de Trets, ce taux de participation est de 35,97 % (20 871 votants sur 58 019 inscrits)[22] contre 32,44 % au niveau départemental[23]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Béatrice Bonfillon Chiavassa et Arnaud Mercier (Union au centre et à droite, 39,12 %) et Emmy Font et Jean-Pierre Renard (RN, 27,94 %)[22].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,3 % au niveau national[24], 35,52 % dans le département[23] et 37,8 % dans le canton de Trets[22]. Béatrice Bonfillon Chiavassa et Arnaud Mercier (Union au centre et à droite) sont élus avec 69,12 % des suffrages exprimés (14 193 voix pour 21 937 votants et 58 028 inscrits)[22],[25],[26].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Trets dans le département des Bouches-du-Rhône avant 2015.
Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Trets
(chef-lieu)
13110 13530 70,31 10 288 (2010) 146


Beaurecueil 13012 13100 9,86 551 (2012) 56
Châteauneuf-le-Rouge 13025 13790 13,15 2 130 (2012) 162
Fuveau 13040 13710 30,02 9 369 (2012) 312
Peynier 13072 13790 24,76 2 974 (2012) 120
Puyloubier 13079 13114 40,85 1 860 (2012) 46
Rousset 13087 13790 19,50 4 561 (2012) 234
Saint-Antonin-sur-Bayon 13090 13100 17,57 130 (2012) 7,4

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Trets comprend dix-huit communes entières[2].

Liste des 18 communes du canton de Trets au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Trets
(bureau centralisateur)
13110 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 70,31 10 500 (2018) 149 modifier les donnéesmodifier les données
Beaurecueil 13012 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 9,86 586 (2018) 59 modifier les donnéesmodifier les données
Châteauneuf-le-Rouge 13025 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 13,15 2 307 (2018) 175 modifier les donnéesmodifier les données
Fuveau 13040 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 30,02 10 157 (2018) 338 modifier les donnéesmodifier les données
Jouques 13048 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 80,35 4 423 (2018) 55 modifier les donnéesmodifier les données
Le Puy-Sainte-Réparade 13080 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 46,29 5 744 (2018) 124 modifier les donnéesmodifier les données
Le Tholonet 13109 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 10,82 2 267 (2018) 210 modifier les donnéesmodifier les données
Meyrargues 13059 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 41,67 3 840 (2018) 92 modifier les donnéesmodifier les données
Meyreuil 13060 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 20,13 5 796 (2018) 288 modifier les donnéesmodifier les données
Peynier 13072 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 24,76 3 513 (2018) 142 modifier les donnéesmodifier les données
Peyrolles-en-Provence 13074 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 34,90 5 125 (2018) 147 modifier les donnéesmodifier les données
Puyloubier 13079 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 40,85 1 779 (2018) 44 modifier les donnéesmodifier les données
Rousset 13087 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 19,50 4 881 (2018) 250 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Antonin-sur-Bayon 13090 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 17,57 123 (2018) 7,0 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Marc-Jaumegarde 13095 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 22,56 1 243 (2018) 55 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Paul-lès-Durance 13099 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 45,81 880 (2018) 19 modifier les donnéesmodifier les données
Vauvenargues 13111 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 54,31 1 007 (2018) 19 modifier les donnéesmodifier les données
Venelles 13113 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 20,54 8 406 (2018) 409 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Trets 1328 603,40 72 577 (2018) 120 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 1469 45911 29515 38323 00427 29430 19331 66331 958
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[27] puis population municipale à partir de 2006[28])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 72 577 habitants[Note 2], en augmentation de 3,51 % par rapport à 2013 (Bouches-du-Rhône : +2,07 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
70 11572 577
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[29].)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[16].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 384
  2. a b et c Décret no 2014-271 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Bouches-du-Rhône.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Trets », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 3 juillet 2021).
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 791.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 10 mai 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. « Généalogie de Alphonse Antoine POILROUX », sur Geneanet (consulté le 13 septembre 2020).
  8. « Généalogie de Joseph Surléon Eugène "Ernest" de MONTAIGU », sur Geneanet (consulté le 13 septembre 2020).
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  10. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH032/PG/FRDAFAN83_OL0408022v001.htm
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  12. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH009/PG/FRDAFAN83_OL0115017v001.htm
  13. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 21 février 1943, (en ligne).
  14. « Fuveau a perdu son maire, Jean Bonfillon nous a quitté + La cérémonie [MAJ 10/12] », sur Trets au coeur de la Provence (consulté le 13 septembre 2020).
  15. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH276/PG/FRDAFAN83_OL2720018V001.htm
  16. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  17. « Résultats du premier tour pour le canton de Trets », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 29 mai 2021)
  18. « Résultats du premier tour pour le département des Bouches-du-Rhône », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 29 mai 2021)
  19. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 29 mai 2021)
  20. « Résultats du second tour pour le canton de Trets », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  21. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 24 juin 2021)
  22. a b c et d « Résultats pour le canton de Trets », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 26 juin 2021)
  23. a et b « Résultats pour le département des Bouches-du-Rhône », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 juin 2021)
  24. « Résultats des élections départementales 2021 : la liste des départements qui ont basculé », sur lemonde.fr, (consulté le 29 juin 2021)
  25. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Trets. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 29 juin 2021)
  26. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Trets. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 29 juin 2021)
  27. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  28. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  29. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]