Saint-Savin (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Savin.
Saint-Savin
L'église de Saint-Savin (Isère)
L'église de Saint-Savin (Isère)
Blason de Saint-Savin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de La Tour-du-Pin
Canton Canton de Bourgoin-Jallieu-Nord
Intercommunalité Communauté d'agglomération Porte de l'Isère
Maire
Mandat
Évelyne Michaud
2008-2014
Code postal 38300
Code commune 38455
Démographie
Population
municipale
3 638 hab. (2011)
Densité 148 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 46″ N 5° 18′ 24″ E / 45.6294444444, 5.30666666667 ()45° 37′ 46″ Nord 5° 18′ 24″ Est / 45.6294444444, 5.30666666667 ()  
Altitude Min. 216 m – Max. 403 m
Superficie 24,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Saint-Savin

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Saint-Savin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Savin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Savin

Saint-Savin est une commune française, située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Savin est situé dans l'extrême nord du département de l'Isère, à 5 km au nord-est de Bourgoin-Jallieu et est proche du département de l'Ain. Le bourg est vers 230 mètres d'altitude, mais l'altitude maximale du finage communal est de 403 mètres, l'altitude minimale étant de 216 mètres. Ses habitants sont appelés les Saint-Savinois et les Saint-Savinoises[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Savin (Isère)
Vénérieu Vénérieu Saint-Chef
Vénérieu Saint-Savin (Isère) Ruy
Bourgoin-Jallieu Ruy Ruy

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune doit son nom à saint Savin, d'origine macédonienne, qui vécut un temps en Gaule lyonnaise ( Bresse actuelle) avant de s'installer dans le Poitou, aux environs de Saint-Savin-sur-Gartempe.

Article détaillé : Saint Savin.

Demptézieu[modifier | modifier le code]

Ce gros bourg, dominé par son château fort, fut longtemps le siège de la paroisse dont Saint-Savin n'était qu'un modeste hameau. Désormais Demptézieu n'est plus qu'un hameau de Saint-Savin.

Article détaillé : Demptézieu.

La Révolution française[modifier | modifier le code]

En 1793 la commune a pris brièvement le nom révolutionnaire de Valbon.

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales industries de la ville sont :

  • YTONG-SIPOREX fabricant de béton cellulaire
  • Viticulture, vin de Pays des Balmes Dauphinoises

Administration[modifier | modifier le code]

Mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1813 1843 Louis-Joseph Augustin de MENON de VILLE    
1843 1848 Aimé DONCIEUX    
1848 1852 Auguste PARMILLEUX    
1852 1863 Aimé DONCIEUX    
1863 1870 Pierre-Joseph PARMILLEUX    
1870 1872 Joseph-Félix CHAVRIER    
1872 1874 Jean REY    
1874 1876 Auguste PARMILLEUX    
1876 1886 Alfred de MENON    
1887 1892 Henri de MENON    
1892 1896 Jean REY    
1896 1903 Joseph PARMILLEUX    
1903 1903 Jean COPPARD    
1903 1919 Jules CHAVRIER    
1919 1922 Jean BERLIAT    
1922 1925 Louis REY    
1925 1941 Joseph ABEL    
1941 1942 Joseph BERLIAT    
1942 1947 Henry COPPARD    
1947 1961 Joseph ABEL    
.... 1983 Henry COPPARD    
1983 1995 Daniel MARQUET    
1995 2008 Bernard COTTAZ    
2008 .... Évelyne MICHAUD app. UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 638 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 543 1 529 1 706 2 068 2 282 2 399 2 359 2 434 2 497
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 357 2 341 2 254 2 168 2 136 2 057 2 057 2 012 1 926
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 803 1 793 1 732 1 570 1 553 1 522 1 499 1 513 1 551
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 600 1 601 1 811 2 164 2 466 2 752 3 331 3 638 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint Savin et le sport[modifier | modifier le code]

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

Au cœur d'une région où ce sport est roi, le rugby à XV est présent depuis les années 20 dans la commune. Le Saint-Savin sportif évolue actuellement en fédérale 2. L'équipe sénior a décroché en 2009 le titre de Champion de France fédérale 3.

Rugbymen célèbres issus de Saint-Savin[modifier | modifier le code]

Basket-ball[modifier | modifier le code]

La commune a aussi un club de basket-ball avec une école de basket.

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Canada Verchères (Canada)[5] François Jarret (1632-1700) fondateur de cette commune de la banlieue de Montréal est originaire de Saint Savin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]